Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC

Dès 8 heures du matin, le maire de Pornic, Fernand De Mun, reçoit une note effrayante :

"L'officier commandant la place de Pornic communique :

À partir d'aujourd'hui samedi 26 août à midi, toute circulation est absolument interdite dans les rues et sur tout le territoire de la commune de Pornic et sur la partie de la Birochère-Joli-Séjour. Quiconque contreviendrait à ces règlement risquerait d'être fusillé. Les fenêtres et les persiennes devront être hermétiquement closes. Les portes donnant accès sur la rue ne devront pas être fermées à clef, l'entrée devra rester libre jour et nuit. Les personnes ayant un cas de force majeure pour se rendre à la mairie, pourront le faire en plaçant les deux mains au-dessus de la tête.

La commune de Pornic, la Birochère comprise, désigneront à l'armée vingt otages. A partir de 13 H la population, femmes et enfants compris, sera rassemblée sur la place, quai Leray, pour vérification des papiers. Chaque français qui désignera un membre de la bande terroriste délivrera un des otages. 

Si ces terroristes ne sont pas désignés, le feu sera mis aux quatre coins de la ville. Ces mesures sont prises en raison des attentats commis cette nuit sur un officier et des soldats de l'armée allemande.

Hauptmann Meyer"

On voit les méthodes de cette armée d'occupation : inventer un faux attentat pour exercer une vraie répression ! Le terrorisme n'était pas du côté des résistants mais bien du côté des occupants !...

Pornic, 70 ans déjà !

Commenter cet article

Yvette 24/08/2014 19:48

L'horreur à l'état pur! Ceux qui l'ont vécue doivent en être marqués à jamais
Bonne semaine Alain Yvette

Articles récents

Hébergé par Overblog