Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC

Samedi 26 août, à 13 H : la population se rasemble sur le môle, sous la menace des mitrailleuses placées de chaque côté du quai et en face.

Les hommes sont séparés des femmes et des enfants. Il fait très chaud, le temps semble s'étirer? Tout à coup trois explosions retentissent, des pierres volent jusqu'au dessus du casino ! Des soldats font sauter à l'explosif, la maison du père Pollono et la pillent.

Les otages sont conduits à la Noëveillard, sauf le maire qui procède à la vérification des papiers d'identité.

Pendant ce temps, le photographe de Pornic, Rostislaw LOUKIANOFF, ancien officier russe d'origine ukrainienne et qui a déjà noué des liens avec le colonel Potiereyka, d'origiene ukrainienne lui aussi, lui demande d'intervenir.

Cet officier qui a compris que la guerre était terminée et qui envisage de se rendre à la résistance, intervient auprès de Meyer, le commandant de la place de Pornic qui se laisse fléchir.

Mais M Pollono père et ses deux fils sont toujours sous la menace d'être pendus !!

Dimanche 27 août : Le colonel Potiereyka intervient auprès du responsable allemand du Sud Loire qui lève les sanctions, fait libérer les Pollono  et donne l'ordre  aux troupes de Meyer de quitter la ville.

Le pire est évité, mais quelques jours plus tard, la poche se referme sur Pornic qui restera sous le joug de l'occupant 9 mois de plus que le reste de la France (idem pour les autres poches de Lorient, la Rochelle,...). Les "empochés" attendront " 3 jours après la capitulation du 8 mais 1945 pour recouvrer la liberté !...

Pornic, 70 ans déjà !

écoutez l'interview sur radio-chrono, 99.7 à 11H et 13H30

Commenter cet article

Nouaille 25/08/2014 18:45

Ma grand-mère commerçante sur les quais, enceinte de ma mère, y était... Les femmes avaient décidé, si cela tournait mal, de se jeter à l'eau avec les enfants.. Bravo pour la commemoration/reconstitution. Sophie Nouaille

alain BARRE 25/08/2014 19:23

Merci Sophie ! Plusieurs personnes ont réagi comme votre mère et ont eu cette idée de la dernière chance, de se jeter à l'eau.
En réalité il y avait des mitrailleuses de chaque côté du quai, mais une autre aussi sur Gourmalon et les chances de s'en réchapper auraient été bien minces !...Mais dans de telles situations désespérées c'est faire preuve de courage que d'envisager un moyen de survie...
alainB

Yvette 25/08/2014 09:57

Je suis cette "aventure" hors du commun pour certains. C'est très bien ce que tu as fait sur ton blog. Je fais suivre à ma famille.
Bonne semaine Alain Yvette

en savoir plus 25/08/2014 06:10

Je vous vante pour votre critique. c'est un vrai œuvre d'écriture. Poursuivez



Le serrures marques. Dépannage serrurier paris serrurier paris paris 12Serrurier dépanner tous nos marques. Commentaire, avec un moment où il a mieux et leurs savoir comme ( cylindre porte, refaire en cas d' Le de techniciens, nous vous avons besoin. Nous serrurier paris paris Michel Serrure. Vous pour sa connaissance appel. Quelques heures de serrurier paris . Toute l' Une serrure sché

Articles récents

Hébergé par Overblog