Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Ateliers d'artistes...
Extrait de l'exposition au Lycée du Pays de Retz -jusqu'au 18 octobre-

Extrait de l'exposition au Lycée du Pays de Retz -jusqu'au 18 octobre-

2010 : 1er contact avec l’Atelier Théâtre.

  • J'ai expliqué mon projet de mise en scène photographique qui consistait, à l’époque, à reconstituer des tableaux du peintre CARAVAGE.
  • Le tableau choisi devait répondre à certains critères, en particulier :
    • Tous les élèves devaient participer
    • Le temps consacré devait être bref et ne pas empiéter sur le travail habituel des élèves.

J’ai choisi la DISEUSE DE BONNE AVENTURE, un tableau peint vers 1595 et visible au Musée du LOUVRE.

CARAVAGE est un génie fulgurant, comme MOZART et comme ce dernier il est mort jeune, sans avoir tout dit. Quand il peint cette scène de genre, il a une vingtaine d’années. C’est une œuvre déjà en rupture avec la peinture de son époque et qui annonce la révolution du CLAIR-OBSCUR qu’il lancera quelques années après et qui s’étendra à toute l’Europe.

  • Le sujet est volontairement populaire et traité d’une façon frontale, apparemment simple, sans esthétisation, mais avec une forte implication psychologique. Caravage ne se contente pas de peindre une scène de genre. Les personnages ont leur caractère. Ils expriment des sentiments à la fois universels et personnalisés.
  • Les protagonistes sont des gens ordinaires que l’on pouvait croiser dans la ROME de l’époque, une diseuse de Bonne Aventure et un « bravo », un jeune soldat mercenaire.
  • Le style est direct, réaliste, en rupture avec le maniérisme à la mode qui s’adressait à l’élite intellectuelle et privilégiait l’élégance esthétisante, les formes fluides, les déformations du corps, les couleurs acides…
  • Déjà dans ce tableau, avant que Caravage n’invente le clair-obscur, la lumière joue un rôle essentiel. Elle est directionnelle, chaude, détache les personnages du fond et semble provenir d’un soleil atténué situé à 11H.
  • Pour un photographe, les techniques inventées par Caravage sont une source d’émerveillement et d’inspiration, que ce soit le choix des personnages, la façon de les éclairer ou la convergence des moyens pour mettre en valeur l’émotion. Pas de détail superflu, rien n’est là seulement pour « faire joli », tout concourt à l’expression puissante d’un contenu profondément humain.
  • C’est la complexité et l’universalité de cette petite scène de la comédie humaine, où se mêlent la séduction, la tromperie, la fatuité, mais aussi l’amour, que les acteurs de l’Atelier Théâtre ont essayé, avec bonheur, de rendre.

Commenter cet article

Fethi 11/10/2014 18:02

Un projet qui m'aurait plu!
Bravo et bonne fin de semaine

alain BARRE 11/10/2014 19:26

merci Fethi !

Articles récents

Hébergé par Overblog