Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Toutes les religions peuvent être dévoyées et encore plus les 3 grandes religions monothéistes car elles se prétendent universelles. C’est ce qui se passe actuellement avec certains islamistes qui ont la nostalgie de leur grandeur passé et une interprétation moyenâgeuse de leur religion. Les circonstances historiques s'y prêtant : fin du communisme et résurgence ou irruption spectaculaire d'empires : Chine, Inde, Brésil, Russie, désordre et guerres dans le monde,... ils ont entrepris la reconstitution d'un empire mythique, le califat. L'argent du pétrole, les coups de mains et prises d'otages aidant, ils ont su constituer une armée entraînée dans plusieurs pays en déliquescence ou complices et s'installer sur un morceau de territoire entre l'Irak et la Syrie..

Cette réactivation d'un islam conquérant peut flatter l'orgueil d'un certain nombre de citoyens des nations musulmanes qui ont raté le virage industriel ainsi que celui de la mondialisation et qui voient leurs pays dépassés par l'Occident et le monde asiatique. Ainsi dans divers lieux, des foules musulmanes ont salué « l'exploit » de Ben Laden le 11 septembre et certains croyants arborent fièrement son portrait sur leur poitrine. Mais cela ne représente pas le cas général. La majorité des citoyens des pays musulmans aspirent à un mode de vie occidental. En réalité il faut nuancer. Ils aspirent au progrès technique de l'Occident mais pour une part importante d'entre eux, les hommes, ils voudraient garder leurs traditions, en particulier de soumission des femmes. Ce comportement réactionnaire est particulièrement important chez les islamistes, mais il ne leur est pas spécifique. En Occident ce n'est que récemment que la démocratie et le féminisme ont fait progresser les choses et en Inde hindouiste, par exemple, la situation n'est guère plus brillante ! 

FAUT-IL AVOIR PEUR DE LA RELIGION MUSULMANE ?
FAUT-IL AVOIR PEUR DE LA RELIGION MUSULMANE ?

Alors comment se fait-il que des jeunes français se fassent embrigader par cette idéologie réactionnaire ? A toute époque certaines personnes qui ne s'estiment pas satisfaites de leur sort qui ne s'estiment pas suffisamment connus et reconnus à leur juste valeur, dont les repères psychologiques et moraux sont flous, qui sont effrayés par la liberté et qui ont besoin de suivre un chef, etc... vont s'engager dans des causes qui les dépassent et auxquelles, selon eux, tout le monde doit se soumettre. Cela fait d'eux -qui n'étaient rien- des chefs, des héros, des martyrs,....En réalité de pitoyables pantins et d'immondes assassins !

Le chômage qui touche beaucoup plus les jeunes issus de l'immigration maghrébine et africaine fait le reste …..

Mais cela n'est pas la religion musulmane. Nous avons connu, en d'autres temps, des attentats anarchistes, des attentats d'indépendantistes bretons, basques, des attentats d'extrême-gauche après 1968 et cela ne condamne ni l'anarchie, ni les basques, ni les bretons, ni la gauche extrême ? Cela condamne ces personnes qui, sans être atteintes de folie, commettent des actes fous.

 

FAUT-IL AVOIR PEUR DE LA RELIGION MUSULMANE ?

Il n'y a pas à craindre les musulmans et on leur doit le respect comme à tous ceux qui exercent leur religion dans l'observance des lois de leur pays, la France, ce pays qui a inventé la laïcité, qui leur garantit la liberté de conscience et le droit d'exercer leur culte.

Commenter cet article

Aredius 14/01/2015 15:20

Il me semble qu'un "gros" problème se trouve non seulement dans les actions de mouvements se réclamant haut et fort de l'islam,
http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/01/une-bombe-fixee-sur-une-fillette-dune.html
mais aussi de ce qui se passe dans les pays membre de l'ONU et officiellement musulmans. On peut comprendre la peur quand on voit ce qui s'y passe. Quand on sait que l'Arabie Saoudite (qui a le privilège divin de posséder du pétrole) était représentée dimanche à Paris alors que le vendredi précédent...
http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/01/en-arabie-saoudite-50-coups-de-fouets.html

On notera que ce blogueur n'a pas eu beaucoup d'échos chez nous.

Comme d'ailleurs les intellectuels musulmans :
http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/01/abdelwahab-meddeb-lislamisme-est-la.html

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/01/abdennour-bidar-lettre-ouverte-au-monde.html

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/01/kamel-daoud-objet-dune-fatwa.html

Il n'y a pas eu de manifestations pour Kamel Daoud.

Ah comme dit le proverbe chinois "si tu dois ton pain à un chien, dis lui bonjour monsieur le chien"
Le pain de nos jours c'est le pétrole !

P.S.
quand on entend des enseignants du supérieur en sciences (postérieur conviendrait mieux maintenant) musulmans vous dire que le sida ne pas exister en Algérie parce que c'est un pays musulman, on se dit que le chemin sera long ... pour en revenir à l'islam des lumières. Les auteurs que nous avons cités sont bien seuls.
Quant à des représentants de la communauté musulmane française c'est insoluble. Soit on rentre dans le communautarisme, soit dans la religion et là on sait qu'il y a des oppositions terribles entre versions de l'islam. Même si la question palestinienne était réglée, il reste que deux des versions de l'islam accuse l'autre de s'appuyer sur les juifs pour la détruire et cela bien avant la création d'Israël. Le gouvernement français peut-il entrer là-dedans ?
Et dans cette situation ce sont actuellement les musulmans qui payent le prix le plus fort.

alain BARRE 14/01/2015 18:03

Merci, Aredius, pour toutes ces informations complémentaires !
ab

sido 14/01/2015 08:13

Tout à fait en accord avec cette analyse mais la crainte, même non islamophobe, demeurera tant que la religion musulmane en France pour ce qui nous concerne ne se sera pas dotée d'une seule autorité reconnue , de représentants formés à la théologie coranique sur lesquelles s'appuyer, qui puissent éduquer au respect des autres religions. Et puis ne confondons pas les terrorismes du passé : il n'y avait pas en arrière plan une volonté d'hégémonie d'un état sous jacent ; La crainte en France, encore non guérie du traumatisme de la guerre d'Algérie, c'est de se voir un jour sous la férule islamique, crainte entretenue par l' extrème droite.

alain BARRE 14/01/2015 08:32

Oui, Sido, l'islam n'a pas d'autorité reconnue et les interprétations peuvent être extrêmement variées. On le voit bien pour le djihad compris par la majorité des musulmans comme une lutte contre les tendances mauvaises en soi et par les extrémistes comme une guerre de conquête contre les "mécréants".
ab

Articles récents

Hébergé par Overblog