Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

 Il faut trouver un petit local pour faire un plâtre provisoire.

L'hôpital n'a pas les bandes plâtrées. Le guide va en acheter à la pharmacie voisine...

Le plâtre n'est pas entièrement fermé, c'est une sorte d'atelle destinée à être retirée avant l'opération. Annie espère être rapatriée, mais tous ces préparatifs semblent indiquer le contraire. Je n'arrive pas à obtenir d'explications. La salle d'attente ne désemplit pas et l'on sent que le personnel débordé -comme d'habitude sans doute - n'a qu'une hâte, nous voir partir et nous sommes mis à la porte sans ambulance, sans ordonnance pour des médicaments anti-douleur....Le service minimum a été assuré, l'Inde regorge de cas bien plus dramatique que le vôtre, maintenant, débrouillez-vous !

Je demande au guide comment nous allons faire pour revenir à l'hôtel. Il ne voit qu'une solution : le tuk-tuk !....

Ceux qui savent ce qu'est un tuk-tuk (un triporteur) et la circulation dans une ville indienne, doivent comprendre mon inquiétude.... En l'absence d'ambulance, le tuk-tuk me paraît, en définitive, une solution moins pire que le bus...

Vaille que vaille, nous installons Annie sur la banquette du tuk-tuk. Ses longues jambes tiennent tout juste. je m'accroupis devant pour la retenir en cas de coup de frein....

INDE du SUD interruptus (24) : l'accident

Commenter cet article

noelle 30/03/2015 11:35

Heureusement que l'on connait la fin ! quelle angoisse !
Bon courage à vous deux !
Amitiés

Articles récents

Hébergé par Overblog