Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

Quand j'ai un moment je quitte l'hôtpital pour me balader dans les petites rues d'alentour. Je finis par connaître plusieurs personnes et être reconnu. Un jour je rencontre un groupe d'enfants qui jouent dans la rue après la sortie de l'école.

Quand j'étais petit, nous jouions également dans la rue. Nos jeux préférés, le ballon, l'épée.... Ici, les vedettes de la télé jouent au cricket et les enfants de cette rue s'entraîne au maniement de la batte.

INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai

Je suis heureux de les rencontrer et eux aussi. Nous passons un bon moment. Je les prends en photo et, comme d'habitude, cela les fait beaucoup rire de se voir et ils en rajoutent !...

INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai

Une maman parle anglais. Bientôt je suis entouré d'adultes qui viennent discuter et se faire prendre en photo eux aussi. Je prends les adresses pour leur expédier à mon retour.

La nuit est tombée...une famille tient à m'inviter.... Bientôt la petite pièce est pleine.... On m'offre à boire... puis, sans que j'ai eu le temps de réaliser, je me trouve assis avec une assiette de poisson au riz sur les genoux. Devant ma maladresse, une mama décortique le poisson et l'émiette directement dans ma cuillère !... L'hospitalité indienne me rappelle un peu celle des caves autrefois dans ma Vendée natale....

Je reprends l'initiative en proposant de chanter et nous voilà entrain de chanter "frères Jacques" tout en mimant avec force gestes.... Gros succès pour ding ding dong que tous les enfants répètent avec des fou-rires pleins la bouche !...

Puis la maman sort une flûte de cérémonie et joue plusieurs morceaux. Elle est musicienne pour le temple voisin. Elle m'invite à venir le lendemain matin au temple. Je lui dis Ok !

INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog