Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)
LES BANQUES SONT-ELLES COUPABLES ENVERS LA GRECE ?

LES BANQUES SONT-ELLES COUPABLES ENVERS LA GRECE ? C'est l'opinion commune et facile de beaucoup de gens. On se donne ainsi bonne conscience, avec beaucoup d'hypocrisie, en tapant sur "les gros" qui se gavent ! Où est la vérité ? Quand les grecs ont accédé à l'euro ils ont pu bénéficier de taux d'intérêt très faibles, les mêmes que la France ou l'Allemagne et ils ne se sont pas gênés pour faire des emprunts augmentant ainsi artificiellement leur niveau de vie et engageant des dépenses somptuaires et inutiles (cf : jeux olympiques !). De leur côté, les banques ont prêtées aux grecs. Elles ont donc fait des affaires profitables pour elles. La crise venue, les grecs se sont montrés incapables de rembourser. Le coupable est-il l'emprunteur ou le prêteur ? En réalité les deux ont des responsabilités.

- Les grecs car ils ont empruntés en se disant "l’Europe pourra toujours payer pour nous" et surtout ils n'en n'ont pas profité pour réformer leur état arriéré et leur économie pas assez compétitive.

- Les banques sont coupables, elles aussi, dans le sens ou elles savaient, plus ou moins, que la Grèce n'avait pas une économie suffisamment viable pour rembourser, mais elles se sont dit, elles aussi "l’Europe pourra toujours payer pour la Grèce" ! Il faut remarquer que les banques, dont on connaît la prudence et qui ne "prêtent qu'aux riches" habituellement, ont, dans ce cas, prêté aux pauvres. Pourquoi ?

Comme à l'époque de Clinton pour la crise des subprimes, les banques avaient une garantie morale et la tentation de faire des bénéfices a été plus grande que la crainte de perdre leurs prêts ! Donc, NON, les grecs ne sont pas d'innocentes victimes et les banques ne sont pas des bourreaux. Les deux ont une part de responsabilité. Il est nécessaire de dénoncer certaines banques qui extorquent une rente excessive et il est nécessaire de dénoncer la Grèce qui ne réforme pas son état.

Commenter cet article

alain BARRE 18/07/2015 10:29

Merci de vos informations Aredius ! On peut remercier MERKEL d'avoir rappelé qu'on ne peut pas prêter à un Etat corrompu car dans ce cas, l'argent ne sert pas à soutenir l'économie et les plus pauvres, mais enrichit les ploutocrates : église orthodoxe, armateurs et clientèle politique !.... Il faut dire qu'en matière dEtat corrompu, Merkel s'y connaît, le souvenir de la soi-disant "démocratie populaire" de l'Allemagne de l'Est est encore frais dans sa mémoire !
ab

Aredius 18/07/2015 09:59

Étonnant, on ne nous parle plus de l'église orthodoxe qui en Grèce possède le service de l'eau (alimentation des îles avec des bateaux tout rouillés) , un monopole. Et des armateurs, etc.
Quant à l'administration elle y mérite un petit "a", comme d'ailleurs son Etat qui mérite le petit "é" que vous lui donnez !
Quant à l'utilisation des fonds européens, j'ai pu voir ce qu'il en était dans le milieu universitaire et ai été fort étonné que la Grèce entre "dans l'euro" quand j'y ai vu battre au fléau vers 1995.

Et quelques années plus tard j'ai pu y voir à la télé (sous-titré en anglais) des discours de dignitaires orthodoxes qui reprenaient ceux d'Hitler. Et on ne nous en parlait pas en France. L'opinion était très bien faite ! Ah ah ... les "partis frères" ! bien sûr totalement non responsables !

Cela me rappelle Olivier Guichard qui suite au scandale du SIVOM de la Baule (on oublie vite !), avait dit "bien, sûr, vous payerez"...vous, nous, les cons tribuables.

Articles récents

Hébergé par Overblog