Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche, #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Le prix Nobel de mathématiques john NASH est mort en mai dernier avec sa femme, dans un accident de la circulation. Son nom ne vous dit rien, mais vous avez peut-être vu le film UN HOMME D’EXCEPTION, avec Russel Crowe, qui racontait sa vie. Ce film passionnant permet également de mieux comprendre, de l’intérieur, ce que peut être la vie d’un schizophrène. En effet après ses plus grandes découvertes, Nash a sombré dans une shizophrénie qui lui a laissé tout de même suffisamment de répit pour continuer ses travaux de recherche et d’enseignement au MIT de Boston.

John Nash s’est illustré par ses travaux sur la “théorie des jeux”. Rien de futile dans ces jeux-là, il démontre, mathématiquement, que les gens trichent quand ils doivent investir dans le bien public. Cela signifie, concrètement, que la qualité de l’air, de l’eau, du climat étant des biens publics, on ne peut compter sur les bons sentiments (c'est à dire sur l'éducation) de chacun pour les préserver, ni sur les mauvais sentiments (du genre écologie punitive , on cherche à vous faire peur).  

Alors, la situation est désespérée ? Elle est effectivement difficile car la somme des intérêts individuels l’emporte sur l’intérêt général et le résultat final est que tout le monde y perd !

N’y aurait-il pas de solution ? Nash n’en donne pas, il se contente de faire des modèles mathématiques mais il se garde bien de faire la leçon. En réalité les solutions sont multiples et coordonnées. elles doivent comporter un volet coercitif et un volet incitatif. Un peu comme pour les accidents de la route. Ce ne sont pas les campagnes publicitaires qui ont fait baisser le nombre d’accidents, mais les radars (coercition) et la possibilité de récupérer des points (incitation). A vrai dire, pour un psychologue qui se tient au courant des découvertes de la psychologie cognitive (et de la psychologie qui s’inspire de la théorie de l’évolution), pas de surprise. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez lire ou relire les ouvrages de Steven Pinker (comprendre la nature humaine : https://fr.wikipedia.org/wiki/Steven_Pinker), de Dario Maestripieri  (à quoi jouent les primates ? http://www.babelio.com/auteur/Dario-Maestripieri/261465 ) et l’article de Garrett Hardin sur la tragédie des biens communs (https://fr.wikipedia.org/wiki/Trag%C3%A9die_des_biens_communs )

En écologie, comme dans toute activité humaine où l'intérêt individuel est en concurrence avec l'intérêt collectif, les bons sentiments ne suffisent pas, même les maths le confirme !

COP21 : les maths démontrent l’inutilité des bons (et des mauvais) sentiments  pour sauver l’environnement !

Commenter cet article

alain BARRE 04/12/2015 10:25

Merci Aredius pour le lien. Ce Sylvain Durif est un "allumé" ordinaire, pas un schizophrène. S'il ne fait pas de mal aux autres ni à lui-même, ça ne pose pas de problème... Il amusera les esprits faible !...
ab

Aredius44 04/12/2015 09:33

Comment qualifier le type suivant ?

http://lefenetrou.blogspot.fr/2015/12/pour-ceux-qui-veulent-se-radicaliser.html
Tous les schizos ne sont pas savants...

Articles récents

Hébergé par Overblog