Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Certains font l’éloge du nationalisme corse, breton, basque, catalan, flamand, écossais etc… Pour moi, le nationalisme est plein de haine, de racisme, de violence et de fanatisme identitaire. C’est un premier pas vers les tensions et les violences toujours, les attentats souvent, la guerre parfois.

Des nationalistes corses, sans doute renforcés par la victoire d’un nationaliste à la tête de leur région, se déchaînent suite à l’agression de deux pompiers. Cette agression mérite une punition, mais c’est l’affaire de la police et de la justice pas celle de voyous nationalistes.

Autant le patriotisme, la défense des valeurs, de la langue, de la culture d’un pays ou d’une région historique (comme la Corse, la Bretagne, la Catalogne,...) sont des valeurs positives autant le nationalisme est une dérive difficilement contrôlable.

Après la crise de 1929, l’Europe a connu de telles flambées ou des nationalistes exaltés, désignaient un bouc émissaire, souvent les juifs. Aujourd’hui, le bouc émissaire est l’islam.

Ne pas confondre : il faut combattre sans peur et sans état d’âme -y compris les armes à la main - les terroristes et l’islamisme radical, mais pas les musulmans ni leur religion. L’amalgame n’est pas innocent. Il est le fait des va-t-en guerre !

Nationalisme corse

Commenter cet article

alain BARRE 28/12/2015 19:16

L'histoire centralisatrice de la France explique qu'il n'y ait qu'une seule langue. Cela présente des inconvénients mais aussi des avantages. Je me souviens qu'en Inde, au début de cette année, ni le guide ni moi ne sommes arrivés à faire comprendre - dans une situation dramatique d'accident- que nous avions besoin d'un bout de carton pour faire une attelle ! Les tamouls ne comprenaient pas l'hindi, même pour des choses aussi simples. Il a fallu utiliser l'anglais qui est tout de même la langue de l'occupant !!! Les inconvénients de cette langue unique en France c'est un certain écrasement des autres langues. Des mesures ont été prises, mais il me semble que l'on pourrait faire plus et mieux en Corse, en Bretagne, en Catalogne, pays Basque.... Je n'oublie pas non plus les patois qui ont été et sont toujours profondément méprisés. Je me souviens que mon patois vendéen était profondément méprisé par les gens de la ville qui nous traitaient de "ventrachoux" !
Quand aux élus "nationalistes " corses, l'avenir nous dira ce qu'ils valent, mais je maintiens que lorsque l'on flatte le nationalisme on s'adresse plutôt à la haine de l'autre qu'à l'amour de sa patrie !....

alain 28/12/2015 16:31

Quand le premier ministre d'un état jacobin déclare qu'"il n'y a qu'une seule langue en France", ce n'est pas une forme de nationalisme ( au sens fanatisme identitaire) ? Pitié pour les élus corses qui servent de boucs émissaires dans cette affaire. Finalement les imbéciles qui ont saccagé une mosquée ont bien rendu service aux petits cons qui voulaient se faire un djihad sans risques et en même temps au pouvoir parisien.

Articles récents

Hébergé par Overblog