Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Ateliers d'artistes...
De Vlaminck et Derain
De Vlaminck et Derain

De Vlaminck et Derain

On ne peut pas vraiment parler de progrès en peinture. Les outils, les supports, le public et la culture déterminent le style. Les changements se sont accélérés en France entre le XIXe et le XXe siècle, après la révolution de l’impressionnisme.

Puis le postimpressionnisme éclata en une succession de mouvements qui se répondirent, se contredirent, amplifièrent tel ou tel aspect jusqu’à une dilution complète de la figuration.

Le fauvisme est l’une de ces étapes dont le précurseur fut Van Gogh et les grandes figures  Derain, Van Dongen, Matisse, Rouault, De Vlaminck….

Rouault, femme aux cheveux roux

Rouault, femme aux cheveux roux

Les “fauves” avaient effectivement quelque chose de sauvage dans le sens où ils utilisaient de grands aplats de couleurs pures étalés nerveusement, éliminant les détails et distordant les formes si nécessaire ! Plus de perspective, cette grande découverte de la Renaissance était mise de côté au profit de l’impact brut de l’image et de ses couleurs. Les impressionnistes avaient déjà beaucoup transformé la représentation des ombres (entre autres avec les fameuses “ombres bleues” de Renoir), les fauves allèrent plus loin, quand les ombres existent, elles ne sont pas obligatoirement sombres et peuvent prendre n’importe quelle teinte !  Renoir avait déjà chaussé des lunettes qui lui permettait d’appliquer une teinte plus gaie et plus lumineuse à n’importe quel nu ou paysage, les fauves ignorèrent superbement la couleur originelle du sujet pour ne lui appliquer que des couleurs subjectives qui devaient en exprimer l’âme !

Matisse, la danse
Matisse, la danse

Matisse, la danse

Ces quelques tableaux des grands maîtres m'ont inspiré pour une interprétation personnelle du château de Pornic en photographies traitées à la manière des peintres fauves.

Fauvisme
Fauvisme

Commenter cet article

Yvette 25/03/2016 12:03

Je t'avouerai que je préfère et de loin ton "fauvisme" à toi, il me parle plus! Peut-être une préférence pour celui du bas avec un ciel vert, la tour est magnifique sur les deux.
Bon week-end pascal Alain .

Alain Barre 25/03/2016 16:05

merci Yvette !
alainB

Anne 25/03/2016 06:33

Ces tableaux me font l'effet de regarder le monde au travers d'un prisme fait de lignes simples et de couleurs tout aussi pures... Un monde d'Hansel et de Gretel, sans sorcière mais épicé comme du bon pain. Et ça plait pour la gourmande que je suis ! whaou, ça l'fait pour le château de Pornic... bravo !
Excellent vendredi Alain

Alain Barre 25/03/2016 07:28

Merci Anne, j'aime la définition que tu donnes du fauvisme. Elle est poétique et colorée elle aussi....
alainB

Articles récents

Hébergé par Overblog