Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Autres VOYAGES
Les modillons de l'église de Pouzauges (85)
Les modillons de l'église de Pouzauges (85)

Les modillons sont des supports en pierre qui soutiennent les corniches de bâtiments. Ceux des églises romanes du Moyen-Age sont souvent sculptés.

Les modillons de l'église de Pouzauges (85)
Les modillons de l'église de Pouzauges (85)
Les modillons de l'église de Pouzauges (85)

Ils sont souvent situés en hauteur et assez petits, c'est peut-être pour cela que les sculpteurs se laissent aller à faire ce qui leur plaît et parfois se défoulent, se moquent et n'hésitent pas à faire preuve d'une certaine obscénité comme on peut le voir sur ce modillon (qui vient d'une autre église)

Les modillons de l'église de Pouzauges (85)

Que signifient ces sculptures ? Souvent on trouve autour des églises du Moyen-Age des figures plus ou moins effrayantes et grotesques qui sont destinées à tenir hors de l'église les esprits mauvais !

Souvent ils ne font que prendre le contrepied de la statuaire offcielle noble et figée, c'est pour cela que l'on ne trouve pas de figures nobles sur ces modillons, mais des gens ordinaires souvent traités d'une façon drôle ou grotesque (et quelques animaux). 

Les modillons que l'on considère comme obscène aujourd'hui, l'étaient-ils autrefois ? 

Autour de l'église Saint-Jacques de Pouzauges, rien de tel, mais seulement une centaine de figures de personnges du peuple, traités parfois à la façon des caricatures comme celui qui tire la langue, ou celui qui porte des lunettes. Décidément les artistes du Moyen-Age n'ont pas fini de nous étonner !

Les modillons de l'église de Pouzauges (85)
Les modillons de l'église de Pouzauges (85)
Les modillons de l'église de Pouzauges (85)
Les modillons de l'église de Pouzauges (85)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog