Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)
​​​​​​​Psychothérapie et politique : les conditions du changement

Quand un patient vient vous voir parce qu’il souffre d’une phobie par exemple, après avoir fait un bilan on prend le temps de lui expliquer les solutions possibles. Pour les phobies deux d’entre elles ont fait leur preuve : l’immersion dans le problème et la désensibilisation progressive. Pour la désensibilisation on apprend au patient une technique de relaxation et sous relaxation on lui demande d’affronter en imagination puis dans le monde réel une échelle graduée des peurs propres à sa phobie. Les progrès sont assez rapides et demandent quelques mois, 6 mois souvent, parfois un an ou plus en fonction de la gravité du problème.

L’immersion consiste à se plonger dans la situation qui pose problème à plusieurs reprises et y rester suffisamment longtemps à chaque fois pour que la peur qui monte et devient rapidement intense, se stabilise à un plateau puis, au bout d’une demi-heure et parfois plus, chute presque complètement ! Dans ce genre de thérapie, la confiance tissée entre le patient et son thérapeute dans les quelques séances qui précèdent est fondamentale !

 

La comparaison avec les traitements politiques que l’on peut appliquer à un pays malade est instructive.

- On peut proposer un traitement de cheval au pays, ce qui correspond à la thérapie par immersion, à condition que la relation de confiance entre le président et le pays soit particulièrement solide ! Ce qui, en terme politique, signifie que le président doit être porté par un élan populaire et soutenu par une majorité indéfectiblement unie (ce qui a manqué cruellement à Hollande). Pour l’instant c’est le cas de Fillon dans le cadre limité de la campagne des primaires de la droite, mais qu’en sera-t-il lors de la présidentielle ?.

 

- La thérapie par désensibilisation trouve son incarnation en politique dans les changements par étape ménageant une progressivité mesurée, en rapport avec ce que l’on pense que le pays peut supporter. Cette dernière façon présente moins de dangers, elle est plus facile à appliquer, mais elle a aussi moins de chance de réussir et risque d’être interrompue en cours de route !

 

En politique comme en thérapie le point incontournable est le choix de la méthode par le patient lui-même en toute connaissance de cause et la qualité de la relation de confiance qu’il a établi avec son thérapeute !

​​​​​​​Psychothérapie et politique : les conditions du changement

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog