Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC
(La famille de Gilles Leroux et des membres de l'association devant le tumulus des Mousseaux)
(La famille de Gilles Leroux et des membres de l'association devant le tumulus des Mousseaux)

(La famille de Gilles Leroux et des membres de l'association devant le tumulus des Mousseaux)

  • En 1840 premières fouilles et déblaiement du tumulus des Mousseaux (à Pornic), on y trouve des poteries brisées, des ossements, des dents d’animaux et deux haches polies.

  • Dans les années 1975-77, une première restauration est entreprise, mais elle reste incomplète et le site se dégrade.

  • En 2002, Gilles Leroux, un simple particulier qui aime ce tumulus où il a joué quand il était enfant, crée avec quelques membres de sa famille et des amis l’ARDJB Association, Restauration, Dolmen, Jade, Breton,et il entreprend de restaurer, bénévolement, le dolmen des Mousseaux et celui de la Joselière sous le contrôle du service archéologique de la région. Pendant des soirs, après son travail, Gilles, sa famille et ses amis donnent de leur temps pour cette oeuvre de sauvegarde du patrimoine pornicais. Déblayage, apport de 35 tonnes de pierres et 25 tonnes de sable de carrière, puis taillage et calage précis des pierres.
  • Le résultat est là, aujourd’hui le tumulus des Mousseaux à retrouvé une partie de sa splendeur d’antan.
(la photo sous la neige est de Gilles Leroux, 2004)
(la photo sous la neige est de Gilles Leroux, 2004)
(la photo sous la neige est de Gilles Leroux, 2004)

(la photo sous la neige est de Gilles Leroux, 2004)

Le tumulus des Mousseaux il y a un siècle : dessin de H. Chouppe et carte postale.

Gilles Leroux et la restauration du tumulus des Mousseaux
Gilles Leroux et la restauration du tumulus des Mousseaux

à quoi ressemblait le tumulus des Mousseaux à l'origine ? On peut penser qu'il était recouvert d'un monticule de terre comme celui de Dissignac, situé à une trentaine de kilomètres de là, sur la commune de Saint-Nazaire. Nos ancêtres néolithiques qui vivaient ici il y a 5 à 6000 ans avaient la même cultures sur cette portion de territoire.

tumulus de DISSIGNAC (Saint-Nazaire)

tumulus de DISSIGNAC (Saint-Nazaire)

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog