Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Chroniques Michel BORDAT
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !

La Côte de Jade était mal partie pour conserver l’intégrité de son littoral. Hommes d’affaires, financiers, agences immobilières, entreprises de constructions, mais aussi élus, tous s’activaient pour aménager, bâtir, louer ou vendre sur la côte. Si aucun frein n’avait été mis en place, tout le littoral aurait été bâti ! Au grand dam de tous les amoureux de la nature et de l’esthétique du paysage marin !

Heureusement, début janvier 1986, la Loi Littoral a été créée. Ouf ! Son but était de réformer le dispositif de protection et de la mise en valeur du littoral. Elle était très exigeante en ce qui concerne l’urbanisation.

Contestation en tous sens.

Ce n’était pas du goût de tous et certains manifestaient leur opposition. Ce fut le cas d’un groupe d’élus qui s’étaient réunis dans la salle des fêtes de Préfailles, pour réfléchir, aidés d’avocats, sur les moyens légaux pour détourner la Loi Littoral et pouvoir s’en passer. J’étais chargé de rédiger un article dans Ouest-France et je dois le reconnaître, j’étais mal à l’aise. Mais, spécialiste de l’écriture au 2e degré, voire 3e degré, sans aller au 4e degré comme avait si bien su le faire il y a 800 ans le célèbre auteur de La Divine Comédie, Dante, chacun aura pu lire dans ma prose ce qu’il voulait y trouver. Et moi je souriais dans ma barbe !

Plus comique et moins drôle encore, le comportement de cet élu de la Côte de Jade qui était totalement opposé à la Loi Littoral. Son raisonnement était simpliste ! «Je ne vois pas ce qu’il y aurait de gênant à construire une nouvelle maison au bord de la mer ! Cela ne dénaturerait pas le paysage !» Ceci est un raisonnement à courte vue ! En effet, un autre adjoint, par la suite pourrait présenter la même démarche et d’autres auraient pu enchaîner. Le résultat aurait été catastrophique. Je lui ai répondu d’une façon imagée et amusante : «Imaginons une superbe feuille toute blanche et qu’un malotru y fasse une grosse tache noire, prétendant que cela n’est pas trop grave ! Admettons à la rigueur. Puis un 2e fait le même acte et trouve la même excuse ! Et un 3e et ainsi de suite… À la fin la page blanche sera devenue toute noire. Est-ce ce que vous souhaitez pour le littoral ? » CQFD ! Il avait saisi !

Finalement tout est rentré dans l’ordre et la Loi Littoral est aujourd’hui largement acceptée.

La Bretagne, un littoral mité.

Quelle ne fut ma surprise quand un jour, en partie régionale de Ouest-France, j’ai découvert un article signé Jacques Boilève. C’était un merveilleux journaliste, aujourd’hui à la retraite, que j’appréciais beaucoup. Il était venu plusieurs fois chez moi et nous partagions notre goût pour la Loire. Sa carte de visite est impressionnante. Né en Anjou, écrivain, journaliste, auteur d’une quinzaine d’ouvrages traitant de la Loire, l’Anjou, ou Julien Gracq dont il fut un ami, il fit aussi des recherches dans des domaines historiques et géographiques. Il a été membre de l’Académie de Bretagne, mais aussi membre du Comité Éthique auprès de la Mission Val de Loire de l’UNESCO. Tous les deux nous nous entendions parfaitement. Un jour il m’avait demandé d’écrire un article sur le camping Les Amis de Nature à Port Meleu à Préfailles, où ses enfants étaient en classe de mer.

Revenons à l’article de Jacques. Son contenu devait contenter grandement les amoureux de la Côte de Jade. En Effet, Jacques rendait compte des résultats d’une grande enquête menée par deux professeurs de l’Université de Rennes, ayant pour objet l’étude de tout le littoral breton du Mont Saint-Michel au port du Collet aux Moutiers, en passant par la Pointe du Raz. Le bilan était sidérant. L’ensemble était entièrement mité. C’est-à-dire qu’il y avait des constructions en bordure de mer. La partie la mieux préservée de toute la Bretagne, s’étendant sur un linéaire de 3 kilomètres sans aucune construction, était située de Port Meleu à Préfailles jusqu’à la plage de Portmain à Sainte-Marie-sur-Mer. Cocorico !!! Une grande partie de notre propre côte était vierge de toute construction, et c’était exemplaire pour toute la Bretagne !!!

Roselyne Bachelot, la grande « Prêtresse de la Loi Littoral »

La rédaction Ouest-France de Nantes m’avait chargé d’assurer un reportage politique à Saint-Brévin-les-Pins, ville qui recevait au cours d’une campagne électorale nationale la ministre pleine de tempérament, Roselyne Bachelot. Comme à son habitude, cette dernière a gâté son auditoire. Sans complexe avec des mots très forts, sa personnalité s’est exprimée avec une certaine violence d’idée qui en a étonné plus d’un. Qu’on en juge : «Cet après-midi j’ai visité des coins de côte, particulièrement l’entrée de l’estuaire de la Loire. J’ai compris l’ampleur des problèmes ! Mon jugement est sans appel et je vous le dis nettement : je suis une intégriste totale pour défendre la Loi Littoral !» Applaudissements nourris ! J’ai beaucoup apprécié le jugement et l’engagement de Roselyne et j’ai tout de suite adhéré à sa prise de position et dans les termes mêmes qu’elle a utilisés.

La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !

Commenter cet article

Yvette 22/02/2017 08:42

Bravo Alain! Très bel article. Samedi dernier, je suis enfin allée sur la côte avec ma fille et sa toutoune. St Michel et ses pêcheries. Un régal !
Tu sais quand on a fait construire à Arton (Chaumes en Retz!!) ce n'était pas par hasard. Nous voulions acheter un terrain à St Michel. Mais c'était être collés les uns sur les autres et quand on voyait la côte avec toutes ces maisons, ( et c'était il y a plus de trente ans !!), cela nous a repoussé. Des terrains minuscules. Alors nous sommes partis en recherches plus dans les terres et pour le même prix nous avions un terrain de plus de 5000 m2 et constructible, assez isolé, ce que nous voulions. Bien sûr à 10mn de la côte en voiture mais quelle paix! Ma fille qui y habite ne regrette pas du tout d'y habiter. Et comme ça faisait longtemps que je n'avais pas pris certaines routes, que de maisons nouvelles, que de maisons! Moi qui aime peindre cette côte, difficile d'avoir un morceau de ce littoral sans une maison dans le paysage.
Allez , c'st ainsi, mais ton article m'a beaucoup plus et je vous souhaite à tous bon courage pour continuer dans cette voie. Bonne journée!

alain BARRE 22/02/2017 09:15

Merci pour ton témoignage, Yvette ! Cette chronique sur Roselyne Bachelot et la Loi Littoral est écrit par le journaliste Michel Bordat qui a été correspondant Ouest-France pendant une trentaine d'années. Un grand merci à lui de nous faire part de son immense expérience ! alainB

Articles récents

Hébergé par Overblog