Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE

Claude Barré,professeur d'histoire, nous fait part de ses réflexions sur la situation politique actuelle.

Réflexion …républicaine !

Il ne faut pas réagir ‘à chaud’ dit l’historien ! Il convient aussi de prendre un peu de hauteur, de regarder en se décalant pour ‘relativiser’, essayer d’y voir un peu ‘clair’… La ‘chose’ publique (= la République ou rex publica) est nôtre depuis 1789 et le vote universel (hommes et femmes) nous confèrent la ‘souveraineté du peuple’ : nous faisons et défaisons, par le vote majoritaire, ceux qui nous gouvernent et nous représentent !

Quel spectacle offrons-nous actuellement !!

Nous nous disons (nous le sommes) une puissance mondiale. Nous offrons depuis quelques semaines le visage d’une gesticulation de la démocratie. Nous présentons sur grand écran mondial le visage de la perturbation d’une République qui propose une multitude de candidats qui ne veulent qu’une chose -mais il faut passer par le vote - : le pouvoir, le pouvoir et encore le pouvoir !!!

En fait, nous avons trois dynamiques -si je comprends un peu – qui sont en jeu :

1/ une partition gauche/droite de la vie politique qui arrive vraisemblablement au terme de son existence,

2/ une montée en puissance des partis aux solutions ‘faciles’ (ou assez démagogiques) : les extrêmes qui risquent d’arriver à grignoter ou même à prendre le pouvoir en s’appuyant sur les fibres ‘nationalistes’ comme cela existe déjà en Europe et aux Etats-Unis,

3/ une montée en puissance du ‘sans-parti’ ou du ‘non-alignement’ (ni vraiment gauche, ni vraiment droite, ni vraiment centre) par usure des gouvernances précédentes qui n’ont pas abouti où elles avaient promis.

On pourrait dire que nous assistons au spectacle d’une démocratie qui se cherche, d’une République qui a besoin d’un nouveau souffle. Est-ce une Révolution ou une simple Evolution ? Faut-il aller plus loin dans d’éventuels changements de système politique : une 6è République ?

En avant de ces dynamiques, nous avons aussi l’insertion démocratique de la ‘primaire’ qui délimite les candidats présidentiables des ‘partis’. Nous avons aujourd’hui une limite à cette démarche dans le cas Fillion qui, de candidat officiel proposé, fait chuter par cette énorme perturbation tout le parti de droite. Qui placer alors qu’il est l’élu d’un ‘avant-1er tour’ ? Finalement sont-ce une bonne démarche que ces primaires ?

Nous, simples Français qui allons devoir aller voter, nous nous sentons ‘tiraillés’ ! Ce n’est plus simple. Nous n’avons plus à voter pour Notre candidat de toujours mais à voter pour Un candidat dont nous entrevoyons des contours sans savoir si demain élu, il ou elle réalisera ce qu’il-elle a dit mais qui, à force de marteler ses idées va remplir toutes les cases des sondages qui influencent notre vote !! Allons-nous voter sans faire confiance ?

Que va devenir la France ? Quel envie politique donnons-nous à nos jeunes qui sont censés reprendre le flambeau des erreurs, des compromissions, des promesses non tenues, etc …. ?

Faut-il envisager des Assemblées (Assemblée Nationale - Sénat) plus réduites avec des rôles et des moyens plus cernés ? Une présidence plus au-delà des clivages politiques : un candidat hors-parti ? Admettre que la notion des partis politiques tels qu’ils vivent et ont vécu est ‘démodée’, à revivifier ? Reconsidérer le rôle et les compétences du citoyen pour lui donner plus d’ampleur : un référendum plus accessible, des durées de mandats revues et des mandats ni cumulables, ni reproductibles à souhait, un espace d’intervention plus grand dans des assemblées régionales avec un pourcentage ‘citoyen’ …

Bref ! le temps est-il venu de recomposer une nouvelle Constitution et une nouvelle République ?

Déjà, un mouvement intégralement ‘citoyen’ est en action : https://laprimaire.org/  qui a élu -uniquement par les internautes – Mme Charlotte Marchandise qui recherche actuellement ses 500 signatures. Certes, cet élan n’est pas parfait mais il marque une nouvelle trace en politique : on peut promouvoir un candidat hors des partis politiques et par l’initiative des citoyens.

Demain, par la voie habituelle, nous allons venir nous prononcer pour un 1er tour de présidentielles. Ce faisant, qu’allons-nous reconduire ? Quelle forme de gouvernance du pays souhaitons-nous ? Avons-nous la force de ‘faire bouger les lignes’ ? Souhaitons poursuivre en citoyens habituels ? Souhaitons-nous conserver le spectacle d’une République qui se démène et offre un visage ridé, vieilli ? Voulons-nous reposer la République et envisager d’autres formes en République ?

Pourrions-nous envisager que nos balbutiements actuels soient l’invitation à un mouvement citoyen différent, à des agirs citoyens nouveaux ? Toutes ces questions n’ont pas de réponse immédiate, ni toute tracée.

Toutefois les tergiversations de candidats, le sans-parti annoncé d’autres, la volonté citoyenne de proposition de candidature, la poussée des extrêmes me laissent à songer …. Comment faire pour que nous, citoyens de base, nous puissions participer à promouvoir un élan de refondation de notre République ?

Notre pays a été capable d’écrire la D.D.H.C. (août 1789) qui est placée en préambule de nombre de pays : les valeurs promulguées sont exemple. La voie diplomatique de la France a longtemps – et l’est encore un peu- été écoutée. Stéphane Hessel a écrit « Insurgez-vous » en 2010 où il dénonçait les inégalités de richesse, le poids du financier etc…

Cet élan de non-résignation ne peut-il pas être Nôtre, être Citoyen et nous appeler à ne plus vivre résignés dans une République qui balbutie ?

Claude Barré

Chronique de Claude Barré : Réflexion républicaine

Commenter cet article

Yvette 06/03/2017 09:53

Un candidat hors parti!
Mais y en aurait-il un? un SEUL? oui bien sûr mais le poste étant tellement attirant qu'on aura encore des soupçons. Pauvre France, ! je ne pensais pas voir ça de mon vivant. Même le ciel est en colère.
Quelle tempête mon chêne se déplume de plus en plus et ses branches tombent sur ma véranda, Le toit va-t-il résister? En attendant le coupure de courant je vais écouter les infos, ça bouge partout même dehors.

Articles récents

Hébergé par Overblog