Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Chroniques Michel BORDAT
Eric Chartier : la perle de l’art dramatique


Eric Chartier est insuffisamment connu sur la place de Pornic mais sa renommée parisienne dépasse les frontières. Il a fait un tabac aux USA où il s’est produit avec succès dans de nombreuses villes.
Portrait d’Eric, l’homme de théâtre
Très jeune Eric a été atteint par le virus du théâtre. A 18 ans il suit les cours de la Rue Blanche, l’École Nationale des Arts et Techniques du Théâtre. Tout de suite il devient comédien. Pendant une saison il joue à la Comédie Française et y tient, entre autres, le rôle de d’Artagnan dans Cyrano  d’Edmond Rostand et se sent très à l’aise dans ce milieu, une troupe classée pratiquement, à l’époque, première de France. 
Ensuite il a fait parti du début du grand Magic-Circus et a participé, en tant qu’acteur, à des pièces d’avant-garde. Il reconnaît : « Pour moi ce fut très formateur ! Mais ensuite j’ai eu un passage à vide. J’ai fait de la Télé puis joué dans des films publicitaires. C’est tout après que j’ai écrit une comédie musicale : « Jérémy au jardin magique »
En 1980 Eric part pour un long séjour en Amérique. Il raconte : « J’ai rencontré Paul Auster, l’un des plus grands écrivains américains et l’un des plus lus en France. C’est là qu’est venue la révélation qui a eu beaucoup d’importance pour mon existence : j’ai inventé un concept personnel qui a beaucoup plu aux Américains. Il s’agissait de transcrire l’écriture manuelle en spectacle vivant. J’avais été le premier, toutes nationalités confondues,  à produire cette forme d’art.»
« J’ai commencé par une œuvre superbe : Voyage au bout de la nuit, écrite par le très discuté Céline. Ensuite j’ai voyagé dix années en Amérique où j’ai fait beaucoup de rencontres heureuses : de très grands écrivains, des Prix Nobel et autres grands prix littéraires. Tous ont eu beaucoup d’influence sur mon art, ma pensée, mes réflexions. Ceci m’a poussé à persévérer, les Américains trouvant dans mon art une voix unique et innovante. »
« De retour en France j’avais le choix entre Paris ou la province. Finalement j’ai choisi Pornic qui pour moi  représentait un terrain à défricher. Le château des Brefs était un endroit idéal avec un passé littéraire de très grande qualité. Je m’y suis tout de suite senti heureux. C’était pour moi des retrouvailles de bonheur. J’y ai mis mon théâtre en prolongeant la tradition Gallimard, Saint-Exupéry et surtout Albert Camus. J ‘ai beaucoup agi pour sauver le château des Brefs qui était sur le déclin et risquait de disparaître. J’ai refait la toiture, l’assainissement et lutté pour faire disparaître les parasites .»
La grange a été entièrement refaite et est devenue un lieu de théâtre respectant totalement les normes d’urbanisme. 
Eric a aussi conçu un concept original : « J’ai inventé une manière de faire vivre  les œuvres en les entrant dans un format exploitable pédagogiquement. Depuis 1985 J’utilise les nouvelles technologies : la réalité  virtuelle, l’holographie et l’intelligence artificielle. » 
Anecdotes originales vécues avec Eric
Eric est un « bonhomme » au caractère très tranché. Je l’apprécie beaucoup et il me rend cette amitié. J’avoue que je lui ai souvent fait la morale et il l’a toujours bien pris. Homme entier il lui est arrivé des aventures amusantes.
Un jour, après avoir donné son spectacle à la Thalasso, en sortant de nuit, je le vois marchant sur le trottoir. «Où vas-tu ainsi ?-Au château des Brefs-Tu ne vas pas faire 12 kilomètres à pied de nuit ! Monte, je t’y conduis ! »
Eric a reçu en stage de nombreux jeunes : des Américains, des Italiens. Mais aussi 13 étudiants polonais. Le château est loin de tout et j’ai eu de la compassion pour ces Polonais. Avec un ami nous les avons transportés chez moi pour passer une agréable soirée et goûter à ma cuisine . Cette petite fête sympathique s’est achevée vers 4 heures du matin et tout le monde était ravi. J’ai gardé des contacts avec certains membres de ce groupe de Polonais. 
Eric a donné de nombreux spectacle au siège culturel français de l’UNESCO à New York. Je voulais avoir des détails et Eric m’a donné un N° de téléphone. J’ai téléphoné à 2 heures du matin en Amérique et les informations sur Eric étaient très flatteuses : « Nous avons beaucoup apprécié les prestations d’Eric Chartier ! Ses spectacles ont comblé tous ceux qui y ont assisté ! »

Un matin, vers 7h 30, au mois d’août, j’avais entendu qu’on avait  frappé à ma porte : c’était Eric accompagné d’un homme que je ne connaissais pas. « Je te présente mon ami, professeur d’Harvard ! me dit-il.-Entrez, je vais vous préparer un petit déjeuner ! » J’ai été très honoré de recevoir une telle personnalité ! 
Eric est vraiment un acteur génial. Il a réussi à faire apprécier Proust à des enfants. Il faut le faire !!! Personnellement il m’a fait découvrir Céline et apprécier Julien Gracq.
Actuellement, au cours de l’hiver, Eric donne ses spectacles au Théâtre de l’île Saint-Louis à Paris et « l’ acteur PORNICAIS » y est très apprécié. Une belle publicité pour Pornic !!!
Spectacles actuels à la grange du Château des Brefs
Madame Bovary à 21 h tous les mercredis jusqu’au 16 août.
Manon Lescaut (une création) tous les jeudis et vendredis à 21 h jusqu’au 18 août.    

Eric Chartier : la perle de l’art dramatique
Eric Chartier : la perle de l’art dramatique
Eric Chartier : la perle de l’art dramatique
Eric Chartier : la perle de l’art dramatique

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog