Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche

Peut-être vous avez-vous vu A.I. (Intelligence Artificielle), le film de Spielberg, sorti en 2001 ? Kubrick avait travaillé sur le scénario pendant des années avant d’en confier la réalisation à son ami Spielberg.

L’histoire se déroule vers la fin du XXIème siècle. Un couple dont l’enfant est plongé dans le coma depuis des années se résout à adopter un robot-enfant doté de nouvelles capacités dans le domaine des émotions et de la mémoire.

Il est comme une sorte de grosse poupée de taille humaine qui parle avec une vraie voix et qui apprend sans cesse de nouveaux comportements en s’ajustant aux désirs de ses » parents.

Sur la photo, l'enfant-robot est joué par H. Joel OSMENT, le garçon qui était le héros du film "6ème sens". Il tient dans ses bras un nounours-robot...

Les « parents », d’abord réticents, sont finalement conquis et tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes futur si leur véritable enfant ne sortait de son coma !...

Et c’est là que les problèmes commencent… Une véritable question philosophique sur ce que signifie « être humain » est posée à travers ce film...

La première partie est véritablement à la hauteur de la question posée puis, au bout d’une demi-heure, le scénario s’enlise dans une sorte de décor de jeu vidéo et un pathos banal ! C’est tout de même un film à voir pour la façon extrèmement brillante dont est traitée le début ! http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=29280.html

On peut sourire avec mépris et dédaigner ce genre de film mais ce serait faire fi de nombreuses recherches sur les rapports des humains avec leur propre image. Depuis quelques années plusieurs pays ont entrepris des recherches de pointe dans ce domaine. Le pays où les travaux sont le plus avancés est le Japon. Les laboratoires nippons viennent de sortir plusieurs androïdes dont le comportement est particulièrement troublant…

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré
Capitaine IO était atteinte d'une maladie neuro-musculaire. Elle vient de mourir. Je découvre son blog aujourd'hui, grâce à Sido (qui est répertoriée dans ma liste de liens). Capitaine IO tenait un blog où elle parlait de sa vie, ses joies, ses peines... Une de ses amies a pris le relai et son blog continue. Je vous invite à lui rendre visite. Voici le lien : http://www.capitaine-io.com/ à copier dans la barre d'adresse. Vous pouvez aussi cliquer directement sur "capitaine IO" en bas de la liste des liens (colonne de droite intitulée : "LIENS")

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Enfin, parmi les opposants à l’entrée de la Turquie dans l’union européenne, il y a des gens de gauche pour qui elle n’est pas un état démocratique. Ils ignorent ou ils font semblant d’ignorer que la Turquie est l’un des rares pays laïc au monde et que les élections s’y déroulent normalement…

Avec l’entrée de la Turquie dans l’Europe le centre de gravité de celle-ci se décalerait vers le sud et se retrouverait moins marqué par l’influence des pays du nord. Se dessineraient alors les frontières d’une Europe assez proche de celles de l’empire romain à son apogée. N’oublions pas qu’après la chute de Rome, l’empire romain s’est déplacé vers Byzance (ancien nom d'Istanboul) et qu’à partir de cette capitale, il a exercé sa domination sur toute la région du 4e au 12ème siècle !

Alors oui, bravo pour la victoire de l’AKP, parti démocrate d’abord et fervent pro-européen ! Et un mauvais point pour De Villiers qui veut bouter l'infidèle hors de l'Europe chrétienne. Un autre pour Sarkozy qui pour flatter le racisme latent de bon nombre de français, l’ignorance et le sentiment antimusulman de beaucoup d'autres, s’est déclaré contre l’entrée de la Turquie dans l’Europe !

Pour en savoir plus sur l'évolution remarquable de la Turquie et de nombreux pays musulmans depuis quelques années, lisez l'article remarquable de Guy SORMAN "miracle en islam" : http://gsorman.typepad.com/  (vous pouvez également cliquer sur son nom dans la liste des liens, colonne de droite)

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

D’autres, méprisent les Turcs, comme on a méprisé les Italiens immigrés dans les années 30, les espagnols après 36, les portugais qui fuyaient le régime de Salazar, les maghrébins et les africains venus chercher fortune en France. Là c’est notre vieux complexe de supériorité qui parle. Nous avons été les maîtres d’un empire colonial qui a pris fin il y a quelques dizaines d’années seulement et nous avons tendance à traiter de haut nos anciens colonisés.


Beaucoup de nos concitoyens ont oublié ou ne savent pas que les Turcs ont été à la tête d’un empire autrement important que l’empire français ! L’empire Ottoman a occupé toute la rive Sud de la méditerranée jusqu’à la fin de la première guerre mondiale et ceci pendant des siècles !  Molière  évoque la venue, très remarquée, des ambassadeurs Turcs à la cour de Louis XIV, dans "le bourgeois gentilhomme" !

De ce point de vue, le meilleur garant d’une paix durable avec les pays arabes est la Turquie et, si nous n’en faisons pas notre allié, étant donné son dynamisme économique, elle saura reconstituer, sans nous et à nos dépens, son emprise économique sur son ancienne zone d’influence !...

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

L’AKP, qui est un parti démocrate d’abord et musulman ensuite, vient de remporter une brillante victoire. Il n’est pas bien vu en France par beaucoup de gens qui croient qu’il s’agit d’un parti islamiste. L’AKP n’est pas plus islamiste que le parti démocrate chrétien n’était intégriste. Le fond de cette vieille méfiance française est entretenu par la peur, le racisme latent, et surtout l’ignorance.

Certains catholiques voient les Turcs -islamisés mais non arabes- comme des concurrents pour leur propre religion et les imaginent volontiers le cimeterre entre les dents ! Qu’ils se rassurent ! De fait la Turquie est un pays profondément religieux, comme la France l’était jusque vers les années 1950, les moquées poussent comme des champignons dans les villes qui sont elles-mêmes des villes-champignons, mais elles seront bientôt désertées comme nos églises au fur et à mesure que la prospérité s’installera !

Dans les rues  des  petites villes de campagne et parfois en ville, on rencontre des femmes voilées en plus grand nombre qu'il y a dix ans  mais on ne se sent pas  enfermé dans une atmosphère d'oppression !  La religion rassure et apporte un soutien à ce pays en pleine mutation. Tout change (pour le mieux d'où la réelection de l'AKP) partout et à vive allure, se raccrocher à la tradition est un moyen  d'éviter le vertige. Gageons que ce garde-fou ne  sera pas longtemps nécessaire !...

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Poèsie et chansons d'ici et d'ailleurs...

Jean FERRAT est un grand chanteur populaire, à la voix chaude et chaleureuse. Il a commencé à chanter dans les années 60. Son disque des poèmes d'ARAGON mis en chanson est un chef d'oeuvre ! Il a mis en musique également les textes d'un duo de parolières féminines  de très grand talent : Claude Delecluse et Michelle Senlis. Voici une de leurs chansons de l'année datée du début des années soixante :

C'EST BEAU LA VIE
Le vent dans tes cheveux blonds
Le soleil à l'horizon
Quelques mots d'une chanson
Que c'est beau, c'est beau la vie

Un oiseau qui fait la roue
Sur un arbre déjà roux
Et son cri par-dessus tout
Que c'est beau, c'est beau la vie

Tout ce qui tremble et palpite
Tout ce qui lutte et se bat
Tout ce que j'ai cru trop vite
À jamais perdu pour moi

Pouvoir encore regarder
Pouvoir encore écouter
Et surtout pouvoir chanter
Que c'est beau, c'est beau la vie

Le jazz ouvert dans la nuit
Sa trompette qui nous suit
Dans une rue de Paris
Que c'est beau, c'est beau la vie

La rouge fleur éclatée
D'un néon qui fait trembler
Nos deux ombres étonnées
Que c'est beau, c'est beau la vie

Tout ce que j'ai failli perdre
Tout ce qui m'est redonné
Aujourd'hui me monte aux lèvres
En cette fin de journée

Pouvoir encore partager
Ma jeunesse, mes idées
Avec l'amour retrouvé
Que c'est beau, c'est beau la vie

Pouvoir encore te parler
Pouvoir encore t'embrasser
Te le dire et le chanter
Oui c'est beau, c'est beau la vie

Pour en savoir plus  sur  Jean Ferrat:    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ferrat    

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Pour beaucoup libéralisme et capitalisme, c’est la même chose ! Cette erreur est entretenue, dans notre pays, par les communistes, les altermondialistes et certains partis qui se réclament de la gauche. Que les communistes et les trotskystes soient contre la liberté, rien d’étonnant. Ils ont suffisamment montré pour les uns  et expliqués pour les autres que rien ne vaut, pour diriger un pays, la dictature (du prolétariat), un parti unique et des élections truquées. On connaît la chanson ! Mais que vont faire les autres dans cette galère ?


Le libéralisme est né en réaction au pouvoir absolu de la monarchie et au dogme aussi absolu de l’église.

L’offensive libérale s’est déclenchée sur plusieurs fronts : philosophique, politique et économique qui se sont concrétisés sous trois grands aspects : la laïcité,  la démocratie et le marché.


Nos modernes contempteurs du libéralisme critiquent, en fait, ces 3 fondements du libéralisme en l'assimilant perfidement au capitalisme et particulièrement à sa forme dérégulée : le capitalisme financier. Or le libéralisme n’est pas lié à ce capitalisme-là. Il en est même le premier contestataire. L’un des fondateurs du libéralisme (Adam SMITH) précise que « l’intérêt des marchands est toujours d’agrandir le marché et de restreindre la concurrence » et qu’il faut donc surveiller les marchands, les empêcher de créer des ententes, combattre les monopoles... Les grands penseurs libéraux du XXème siècle (KEYNES, WALRAS…) recommanderont ainsi, l’intervention de l’état !

Les altermondialistes ne seraient-ils, comme le déclare la rappeuse Kenny ARKANA, en dernière page du journal Ouest-France du dimanche 22 juillet : « des bobos qui veulent se donner bonne conscience » ? Ils rassemblent aussi des naïfs, des « pas naïfs » manipulateurs et surtout nombre de personnes de bonne volonté qui ne savent pas où est leur véritable ennemi et qui ne savent pas comment lutter contre les excès du capitalisme financier !

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche

La première réponse qui vient à l’esprit est : pour se protéger du froid ! Mais alors pourquoi continue-ton à s’habiller quand il fait chaud ? pourquoi le fait-on sous les tropiques et sous l’équateur ?... Et pourquoi, lorsqu’il fait chaud, garde-ton certains vêtements et pas d’autres ?

La réponse est bien connue : la pudeur. Mais on ne cache pas n’importe quoi. Le Tartuffe de Molière le dit très bien « Madame, cachez ce sein que je ne saurais voir ! »

On cache essentiellement ce qui a trait au sexe et, secondairement, aux fonctions excrétoires. Le développement extraordinaire de la promiscuité depuis l’apparition des villes (il y a dix mille ans environ), alors que pendant 99% de son temps notre espèce n’avait vécu que dans de petits groupes familiaux de quelques dizaines de membres, a exacerbé la stimulation sexuelle et les risques de violence. Retirer de la vue les zones sexuelles est le moyen le plus simple que l’on ait trouvé pour réduire cette surstimulation. Cela explique que les habits (au minimum un pagne) existent pratiquement dans toutes les cultures et que sur nos plages on se couvre rarement la tête (ce qui serait pourtant utile) mais plutôt le sexe et les seins (souvent) !

Les habits servent à cacher (y compris les imperfections en gommant les défauts) et à séduire, mais ils servent aussi à montrer. Ils montrent un rang social, une hiérarchie, la richesse, une supériorité, l’appartenance à une classe sociale…. Sortir habillé en Prada, "c'est classe" et ce n’est pas la même chose que sortir habillé en Tati ! Même sur une plage, les quelques centimètres carrés d’un maillot de bain vous renseignent sur l’appartenance sociale de son (sa) propriétaire !

Les habits servent à cacher et à montrer, à séduire, à tromper et, éventuellement… à protéger. Ceux qui ont côtoyés le monde de la mode savent parfaitement cela. Ils savent aussi que le jeu de jupes est souvent un jeu de dupes !...

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs…et pas d’équivalent masculin pour les jeunes hommes non mariés !... On peut rester une « mademoiselle » pendant longtemps, pratiquement toute sa vie ! Ce fut le cas pour « la grande mademoiselle », cousine germaine de Louis XIV qu’on appela ainsi jusqu’à sa mort malgré son mariage avec Lauzun.

Alors pourquoi deux marques du sexe chez les femmes et une seule chez les hommes ? La raison ne tient ni à la raison ni à l’équité mais aux relations forgées entre les hommes et les femmes au cours de l’évolution dans l’environnement  qui a été celui de nos ancêtres pendant plusieurs millions d’années (l'EEA : Environment of Evolutionary Adaptedness ). Les hommes « marquent » ainsi les femmes déjà prises et les femmes à prendre, cela permet ainsi de réduire les conflits entre eux. Evidemment dans l’EEA on ne disait pas « mesdames, mesdemoiselles et messieurs ». Mais Il y a beaucoup d’autres façons, non verbales, de signifier la même chose. L’anneau au doigt (et pas n’importe quel doigt svp !) est toujours d’actualité dans nos sociétés. Les tahitiennes, traditionnellement, lorsqu’elles se rendaient à une fête, accrochaient une fleur à leur oreille. Selon le côté ainsi décoré elles indiquaient si elles étaient « prises » ou « à prendre ». Dans toutes les cultures on trouve de telles marques.

Dans notre culture, il est encore courant de voir des courriers ainsi libellés : « Monsieur et Madame Henri MARTIN », gommant toute identité de la femme au profit de son mari !
Le marquage par le nom de famille de l’homme est en train de prendre un coup de vieux. Depuis le 1er janvier 2005 les enfants peuvent porter, sous certaines conditions, (http://www.mariage.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=14 ) le nom de leurs deux parents. La loi change, le droit évolue et cela est sain, mais les tendances profondes sont toujours là. Elles ne sont pas éradiquées par la loi. Gageons qu’elles prendront d’autres formes, plus subtiles, mieux adaptées à notre époque mais toujours aussi puissantes !...

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Ateliers d'artistes...

Marie-Paule BARRE est peintre. Elle adore les couleurs vives, gaies, éclatantes.

Elle aime peindre les choses simples et belles de la vie : fleurs, objets, paysages, bords de mer,...

 

Ses objets se détachent avec force sur des fonds unis, des dégradés légers ou des zones floutées qui ramènent le regard sur l’élément principal…

Elle utilise des cadrages originaux qui ne laissent voir que la partie essentielle de la scène ou de l’objet…

Une peinture pour éclairer les jours sombres…

Une peinture qui embellit la vie !...

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog