Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain barré
Publié dans : #Sur les TRACES de Michel-François LAVAUR
Alain LEBEAU est poète. Il a enseigné en Afghanistan il y a une quarantaine d'annéest il est tombé amoureux de ce pays. Il y retourne aujourd'hui dans le cadre de l'aide humanitaire. Il en a rapporté ce poème. Il me l'envoie avec un mot d'accompagnement : "Retour à l'altitude mer. Il faut se déboucher les narines poussiéreuses à  l'air océanique et s'étonner d'avoir de l'eau au robinet et de la lumière à l'interrupteur. A part ça et le bruit des hélicoptères et des minarets en moins, rien ne ressemble autant à un monde qu'un autre monde, le bruit de la mer en plus...  Amitié"
 
 LE PAYS D'AILLEURS
(Pour Etienne Gille)
 
C’est un pays d’ailleurs
Une île solitaire
Un lac de cailloux
Où les serpents tètent les chimères
 
 
C'est un pays de longues barbes sages
De vieillards accroupis
Et de guerriers furtifs
C’est au guichet des lourdes portes
Qu’on y dévoile la face cachée des femmes
 
C’est un pays de chaud et froid
De chevauchées interminables
De combats de molosses
De cris de faucons noirs
Sur les guirlandes enneigées
On y reçoit l’appel à la prière
Entre deux rafales mortelles
Deux râles empalés
Au-dessus des ruines de pisé
 
Quand la nuit se pose
Collée à la terre par la pluie
On entend dans le feu
Le roubab et les tablas
Arracher un cœur à la pierre
Et souffler la fièvre verte
Sous les pieds fourchus des djinns
 
C’est un pays de rides
De cals de gerçures
Où tout est poussière de mortel
C’est un pays de cages
De tombes                                                                                                                                  A A fleur de terre émiettée
Et de cerfs-volants fouettés
Au plus haut du ciel
 
C’est un pays d’ailleurs
Où l’on peut se perdre
Se retrouver
S’oublier
Quand s’éloignent les troupeaux
 
C’est le pays inimitable
Aux pics aussi cruels
Que le vice et la vertu
Aux poèmes aussi tendres
Que le verre filé
Entre les roses de Judée
 
C’est l’Afghanistan
Ce pays d’ailleurs
Ce pays d’en-toi
Qui rappelle à lui
La prière qui s’éteint
Ou l’étoile filante
Du pèlerin infidèle
 -aimouk-069.jpg
Alain Lebeau, Bretagne, Kaboul,Tcharikar, 1968…….2007
 

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré

Si vous voulez en savoir plus sur le fichage ADN et sur ses véritables dangers, allez voir le site de Stéphane BERTHOMET, soit en cliquant sur le lien "police, justice et littérature" (colonne de droite de ce blog) ou en suivant le lien : http://berthomet-le-blog.blog.20minutes.fr/ . Ses articles sont toujours clairs et concis.

Stéphane Berthomet écrit lui-même et tient des chroniques sur l'actualité des livres et des films policiers. Il a participé également, avec un collectif de jeunes auteurs, à la création du site "blogauteur" :

http://blogauteurs.typepad.com/

 

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Récits

Que se passe-t-il sur notre côte atlantique ? Une nouvelle espèce mouettes est apparue : la mouette unijambiste !

On en voit une ici, sur la rambarde d'une pêcherie. Elle essaie maladroitement de se tenir en équilibre sur son unique patte !...

En voici une autre, sans doute épuisée par tant d'efforts, qui ne dort que d'un oeil sur son unique béquille !...

On pourrait croire à une illusion d'optique, à une coquetterie de ces beaux oiseaux blancs... mais non ! quand elles s'envolent, elles laissent traîner en l'air une seule patte, pitoyable comme un train d'atterrissage à une roue !!!

Damned ! Quel bouleversifiant mystère. Mais qu'est-il donc arrivé à nos mouettes ?....

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Poèmes

Islam des islamistes

Tout est religieux évidemment

Mais la religion n’est pas tout !

Tout est politique évidemment

Mais la politique n’est pas tout

Et souvent l'on n’y peut rien du tout !

TOUT est dans TOUT évidemment

(Et inversement)

Mais le Tout n’est pas tout 

Et une religion qui prétend  répondre à tous et à tout

Ne vaut pas plus que de la peau de toutou !

A trop vouloir imposer partout le grand Tout

On risque de montrer qu’il n’est rien du tout

Et que l'orgueil démesuré est partout !

 

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Poèsie et chansons d'ici et d'ailleurs...

Catherine me propose de publier ce poème. C'est avec plaisir que je le fais.

L’automne de la vie arrive sans crier gare

Tout passe si vite, la jeunesse s’enfuie

On ne s’en rend pas compte

Restée fidèle à moi-même, loyale, droite, sans compromis

Sans jamais renier mes idéaux, je me retrouvais seule

 

 

Pas seule d’amitié, ou de tendresse mais seule dans mon cœur

Sans avoir trouvé l’âme sœur.

 

 

Et la vie passe, me donnant des joies immenses,

Des chagrins aussi, comme tout le monde

Et du bonheur, mes garçons si magnifiques

 

 

La vie passe, je me fais une raison,

Je ne trouverais pas l’âme sœur, le bien aimé

L’attendu

Tant pis, j’ai eu ma part de bonheur… je me fais une raison

Et dans la paix de mon cœur, je me prépare à être une grand-mère

Douce, et épanouie

 

 

Et voilà, qu’un jour de printemps

Une hirondelle se pose dans mon jardin

Emplie mon cœur, mon âme de sa lumière de sa tendresse

Mon univers change de dimension

TU ES LA POUR MOI

 

 

                                                                                  Catherine Giraud

                                                                                  Pour Philippe Mon Prince du Désert

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Poèsie et chansons d'ici et d'ailleurs...

Victor HUGO a tout fait. Il a surtout écrit et écrit sur tout, souvent avec bonheur. Voici un court poème sur l'automne :

Voici que la saison décline,

L'ombre grandit, l'azur décroît,

Le vent fraîchit sur la colline,

L'oiseau frissonne, l'herbe a froid.

  Août contre septembre lutte ;

L'océan n'a plus d'alcyon ;

Chaque jour perd une minute,

Chaque aurore pleure un rayon.

  La mouche, comme prise au piège,

Est immobile à mon plafond ;

Et comme un blanc flocon de neige,

Petit à petit, l'été fond.

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Poèmes

"On n'a qu'une vie

alors, mieux vaut

la vivre soi-même

plutôt que

de se laisser dicter sa conduite

par les Autres !..."

 

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #alain barré

La vraie vie commence quand on éteint la télé !


Une façon de dire qu’on ne peut se contenter de rêver sa vie mais qu’il faut la vivre. C'est-à-dire prendre des décisions, s’y tenir et les exécuter, les évaluer, vérifier si elles correspondent bien à nos objectifs, les réajuster et continuer ou changer d’orientation si nécessaire.

On ne peut se contenter de « vivre sa vie par procuration » comme dit le poète J J GOLDMAN : http://musique.ados.fr/Jean-Jacques-Goldman/La-Vie-Par-Procuration-t4332.html

« Le vent se lève !… il faut tenter de vivre ! » disait encore cet autre grand poète du siècle passé : Paul Valéry en des vers plus difficiles à lire que ceux de Goldman : http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Cimeti%C3%A8re_marin

Tout cela pour exprimer que nous avons en nous la capacité d’agir, de faire des choix, de décider de l’orientation de notre vie,… Que l’on ne vit qu’une fois et qu’il ne faut pas attendre car la destinée ne repasse pas une seconde fois le plat !

Oui, mais quoi choisir pour être sûr de ne pas se tromper ?

Aucune garantie, pas d’assurance… Mais on peut observer ce que les autres font autour de nous, ce que l’humanité a produit, ses essais, ses erreurs, ses réussites… et essayer de choisir une voie….

L’erreur n’est pas en mal en soi (*), c’est une étape normale vers la réussite. La principale erreur c’est de rester toute sa vie sur la touche !...

On peut se contenter de suivre une voie déjà bien balisée : adhérer à une religion, un parti,… C’est une façon commune de faire quelque chose de sa vie. Contrairement à ce que l’on pense, elle ne préserve pas de l’erreur. Les religions et les idéologies ont fait suffisamment la preuve au cours de l’histoire de leurs aveuglements sanglants. Il faut reconnaître toutefois que les grandes  religions (monothéistes ou non) ont souvent guidé leur troupeau de fidèles avec bonheur « dans cette vallée de larmes » !

La façon plus individuelle, plus personnelle d’aborder ce problème correspond à ce que l’on appelle la philosophie, la réflexion personnelle… L’approfondissement n’est jamais terminé. Il est indissociable de l’action. C’est lui qui me fait dire : « la vraie vie commence quand on éteint la télé !» 

(*) Il vaut mieux toutefois que « la gomme s’use moins vite que le crayon ! », comme le dit un proverbe chinois.

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #Poèsie et chansons d'ici et d'ailleurs...

 

 

Catherine écrit des poèmes. Je lui ai proposé de m'en envoyer pour que je les publie sur mon blog. En voici un que j'ai trouvé particulièrement beau :

Foi en toi

Je retrouve le goût des vacances

Petit à petit mes nerfs se détendent, mes muscles se délient

Mon cœur s’allège, mon âme s’envole, mon corps se libère

Qu’il est bon de se laisser bercer par le rythme de la nature

Mon regard s’éveille, je reprends possession de moi-même

Je me fonds dans la nature

Heureuse, je suis la mer, je suis le soleil, je suis le vent, je suis le doux, je suis le chaud

Je me remplis de paix, de joie, de bonheur, de beauté

Je rends grâce au ciel de m’avoir donné cette force et la chance de pouvoir changer la direction de ma vie

Je suis une chapelle ardente prête à te recevoir, à recevoir ton amour, prête à me laisser guider, prête à m’en remettre à toi, fait éclore la femme qui est en moi.

 

Apprends moi

Apprends-moi la confiance

Apprends-moi l’abandon

Apprends-moi l’intimité

Apprends-moi le deux

Apprends-moi le dire

Apprends-moi la co-naissance

 

Je me ferais douceur

Je me ferais abri

Je me ferais écoute

Je me ferais respect

Je me ferais admiration

Je me ferais compréhension

Je me ferais caresse

Je me ferais volupté

 

Tu éveilles en moi des émotions, des sensations, des impressions, des sentiments inconnus.

Je pars pour ce voyage mystérieux avec pour seul bagage ma foi, foi en la vie, foi en toi, foi en nous...

 

 

 

 

                                                                                  Catherine Giraud

                                                                                  Pour Philippe mon Prince du Désert

Voir les commentaires

Publié le par alain barré
Publié dans : #ANDALOUSIE

Jean-Luc me signale, dans un commentaire, que la visite de Cordoue est particulièrement intéressante à l'occasion de la fête des patios fleuris qui a lieu, chaque année, première quinzaine du mois de mai :

http://tonregard.over-blog.com/article-10519068.html

Pour en savoir plus vous pouvez également aller sur le site suivant :

http://www.routard.com/mag_evenement.asp?id_evt=127

Merci Jean-Luc

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog