Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Le site de My Son ressemble à celui d'Angkor. Il est plus modeste mais rassemble tout de même près de 70 sanctuaires. Il ne reste aujourd'hui qu'une quinzaine de ruines qui prennent un air fantômatique sous le ciel gris et pluvieux de cette journée de janvier.
La verdure envahit tout et les ruines émergent comme des grosses masses sombres dans le paysage...
__P1150368.jpg__1150434.jpg
Le gardien n'est pas gèné par la pluie, c'est un habitué. Il attend, flegmatique sous son petit parapluie vert !...__P1150400.jpg
La pluie n'enlève pas, non plus, son sourire à cette visiteuse qui joue les statues !...
1150426b
Il reste peu de statues sur le site même, nous pourrons les voir au musée de DANANG
__P1150403.jpg
My Son présente de l'intérê surtout par l'ambiance qui s'en dégage et l'omniprésence de la pierre parmi la verdure et de la verdure parmi les pierres...
__P1150362.jpg__1150419b.jpg__1150428b.jpg__1150416b.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
My SON est le haut lieu de la civilisation CHAM qui s'est développée dans le centre du Vietnam du VIIe au XIIIe siècle
carte-vietnam-my-son.jpg
La matinée est pluvieuse et grise. De vastes étendues couvertes de rizières défilent sous nos yeux
__1150527b.jpg
Nous croisons des cyclistes, manifestement habituées à la pluie, encapuchonnées sous des imperméables multicolores
__1150523.jpg
Avant d'arriver sur le site nous faisons halte dans une auberge le long de la route. Un panneau défraîchi annonce fièrement "Local restaurant My Son" et un "Free Parking Mô Tô" encourage les touristes à s'arrêter
__P1150343.jpg__P1150346-copie-1.jpg
Nous ne regretterons pas notre arrêt, c'est une petite auberge qui vaut le détour !... Les toilettes, - vers lesquelles, tout le monde se précipite à chaque arrêt - sont situées dans le fond du jardin, une petite cabane brinqueballante défendue par des coqs...Y arriver est déjà un exploit sur ce terrain imbibé d'eau. Une fois dedans, c'est également périlleux !...
__P1150342.jpg
Le café, vaut, lui aussi le détour. C'est un robusta local (le Vietnam est un grand producteur de robusta). Il est filtré à l'ancienne dans un petit récipient en alu tout cabossé et son goût est vraiment... robuste !...
__P1150350b.jpg
C'est à regret que je quitte cette auberge sur la route de My Son. Elle était peut-être déjà là à l'époque Cham et je vous la recommande !....

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Après un vol matinal de HCM/Saïgon vers Danang, au milieu du pays, nous prenons le bus pour le site de My Son où se trouvent les vestiges de la civilisation Cham. En route nous traversons de nombreuses rizières.

__P1170020.jpgLe riz est l’aliment de base au Vietnam. Depuis la décollectivisation et l’introduction de techniques modernes de culture (nouvelles semences et un peu d’engrais chimique), fin des années 1980, la production a fait un bond spectaculaire. Non seulement la famine est disparue mais le Vietnam est devenu exportateur de riz, le deuxième au monde après son proche voisin la Thaïlande.

__P1170013.jpgLe riz ne se cultive pas tout à fait de la même façon du sud au nord. C’est dans le delta du Mékong au Sud que les récoltes sont les plus nombreuses et les plus abondantes. Au nord, la culture est un peu plus tardive, dans les montagnes du Nord Ouest, les conditions sont encore plus difficiles et c’est là que l’on voit de spectaculaires aménagements de terrasse ! Dans le centre, la région de Hué, Danang, le climat est intermédiaire, et l’on en est à la phase de repiquage. Les paysannes arrachent les jeunes pousses des semis, en font des bottes.Chaque brin va être ensuite repiqué pour la récolte définitive.

__P1170025.jpg

Bien d’autres opérations seront nécessaires, en particulier le désherbage manuel. Tout cela devra être terminé pour la fête du Têt (12 février cette année), pendant laquelle on pourra s’accorder un peu de repos et attendre que le riz pousse.

__P1150569.jpgLe riz demande beaucoup de main d’œuvre et l’on peut remarquer que cette main d’œuvre est essentiellement féminine.

__P1150541.jpgCette obligation pour les femmes de travailler à l’extérieur semble avoir joué un rôle important sur la façon dont elles sont considérées en Asie. Elles ne sont pas calfeutrées à la maison ni voilées.

__P1150576.jpgIl est remarquable, par exemple, que dans un pays proche, la Thaïlande, grand producteur de riz lui aussi (premier exportateur mondial), il y ait plus de femmes chefs d’entreprises que d’hommes ! Ce taux serait de 20% au Vietnam.

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Contrairement à mon dernier voyage en Chine où seuls les hôtels étaient retenus et la liberté relativement importante, il s'agit, ici, au Vietnam, d'un cirduit où tout est organisé. Cela présente des inconvénients mais aussi des avantages. En particulier, le programme est bien rempli et les visites sont intéressantes. Les repas sont prévus souvent dans des lieux remarquables par leur site ou leurs animations.
__P1150308.jpg
Ce soir, dîner-spectacle sur un bateau dans le port de HCM/Saïgon.
Le bateau se déplace lentement et fait le tour du port ce qui permet de se rendre compte que, malgré sa situation à l'intérieur des terres, il peut accueillir des bateaux relativement important, jusqu'à 30 000 Tonnes !
__P1150316.jpg
L'air est tiède, bien que l'on soit au mois de janvier, mois le plus frais de l'année, et il fait bon flâner sur le pont....
__P1150317.jpg
Un orchestre joue pour les passagers. La musique parvient jusqu'à moi, en particulier celle d'un curieux instruments qui étire les sons d'une façon mélodieuse.
__P1150322.jpg
Il s'agit d'une cithare monocorde, le dàn bâu, dont on fait varier la tonalité en agissant sur une tige en corne. Une conque située à la base de la corde, amplifie les sons. On trouve cet instrument du nord au sud du vietnam.

 

 


Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Le Vietnam s'enorgueillit, à juste titre, d'une technique originale de laque poncée obtenue à partir de la résine d'un arbre de la province de Phu tho, l'arbre à laque ou sumac. Une dizaine de couches est nécessaire, chacune étant séparée par une semaine de séchage. Entre chaque couche, on ponce et on polit. Un travail de fourmi !

__P1150267.jpg

La laque noire est utilisée depuis longtemps dans les temples, mais ce n'est que depuis les années 1930 que les artistes ont inventé d'autres applications. L'une des plus curieuses est la technique de la coquille d'oeuf. Des coquilles sont brunies et cassées en morceaux plus ou moins fins.

__P1150274.jpg

__P1150276.jpg

Elles sont incorporées à la laque noire par de savants compartimentages...

__P1150278.jpg

L'ensemble est poncé et poli minutieusement et offre des tableaux du plus bel effet.

__P1150282.jpg

La palette des peintres modernes s'est enrichie de jaune, de vert, de rouge et, aujourd'hui, toutes les fantaisies de l'imaginaire artistique sont possible.

__P1150284.jpg

Souvent les artistes vietnamiens se contentent de copier des modèles anciens ou font des copies sur demande, à partir d'une photo ou d'une vague reproduction...Rien ne les arrête et souvent la qualité (sans le prix) est au rendez-vous ! 

__P1150295.jpg

__P1150297.jpg

__P1150298.jpg


Intéressante émission, hier soir, sur les "musulmans de France" qui m'a rappelé bien des souvenirs, y compris de luttes auxquelles j'ai participé ! Pas d'accord, par contre pour le titre "musulmans". Les immigrés et fils d'immigrés d'Afrique du Nord et d'Afrique subsaharienne qui sont en France, ne peuvent pas être regroupés sous l'étiquette "musulmans". Beaucoup ne sont pas intéressés par la religion ou sont athées et c'est pervertir la réalité que de tous les nommés ainsi et c'est faire le jeu de l'islamisme qui est une vaste manipulation et un détournement de l'islam lui-même !

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Les feuilles de bananier, en transparence, ont gardé la trace de quelques gouttes de pluie de la dernière averse. Leur vert éclatant, teinté de jaune est à l'image de cette nature luxuriante ou le vert domine

__P1150062b.jpg

__P1150064b.jpg

__P1150057.jpg

__P1150056b.jpg
Des cabosses de cacaoyer...

__P1150113.jpg
...D'autres fleurs éclatantes...

__P1150107.jpg

__P1150116.jpg

 

 Et des fruits, dont le curieux fruit du dragon avec sa peau rose et sa chair blanche teintée de noir, plus beau à regarder que bon à manger....

__P1150122.jpg__P1150120.jpg__P1150121.jpg__P1150123.jpg
La visite se termine par une leçon de Taï Chi -gymnastique chinoise- donnée par un grand maître, notre guide Antoine !...
__P1150124.jpg 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Poèsie et chansons d'ici et d'ailleurs...

Henry CANAAN écrit de la poésie avec des mots de tous les jours. Des alexandrins, peu de rimes mais du rythme, des phrases comme des refrains qui parlent des bonheurs et des malheurs des gens ordinaires....

" Chanter la vie pour éviter de la pleurer
Crier la vie pour éviter de la subir !
Voilà la façon qu'a choisie un petit mec
Pour vous narrer l'existence de p'tites gens,
Ceux que l'on croise souvent sans jamais les voir
Non parcequ'ils sont de petites tailles
Mais ils semblent tellement insignifiants...." 

"Qui peut vraiment aimer une solitude
Vous savez ce truc qui vous laisse à l'écart !
Parfois il m'arrive de faire un p'tit tour 
Avec quelques voisins tout en bas de la cour
En murmurant ou sifflotant des paroles
Que seuls nous pouvons entendre et comprendre
Tous ces petits discours ne mènent nulle part..."


Henry CANAAN a aussi quelques mots définitifs sur la télé

"Hier, j'ai regardé la télé
Sans voir qu'elle était en panne !

Je me suis installé confortablement
Devant cette merveille, tout noir d'écran !
Pigmenté d'une série de points neige
J'ai dit, voilà un programme de fête !..."


On peut se procurer le recueil d'Henry CANAAN "Fresque inachevée", chez l'auteur henrycanaan@gmail.com, 12,50 € plus frais de port.
Une dédicace sera faite le samedi 20 MARS de 14 H 00 à 18 H 00 à la bibliothèque Emilliénne Leroux, 21 rue Charles 44100 Nantes

 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Comme on le sait, le charme des croisières tient surtout à l'intérêt des escales ! Nous nous arrêtons sur l'un des multiples îlot du Mékong. Le prétexte est la découverte d'une confiserie artisanale qui fabrique des bonbons à la noix de coco et au gingembre...

__P1150051.jpg

C'est surtout l'occasion de découvrir des plantes, des fleurs, des fruits exotiques aux couleurs vives...

 __P1150049.jpg

__P1150068.jpg__P1150070.jpg__P1150078.jpg

__P1150085.jpg

Pour faire frémir le touriste, un employé de la fabrique de bonbons, quitte momentanément sa tâche pour exhiber un boa...P1150086

 


 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Le delta du Mékong est traversé par de grandes rivières, mais il a été domestiqué également grâce à de nombreux canaux qui isolent des zones habitées.
On y circule en barque tirée à la rame. Remarquez la rameuse, assise d'une façon instable sur ses talons et qui tire avec habileté sur un pesant aviron !...

__P1150220.jpg

  L'eau est jaune et boueuse, les rives sont bordées d'une végétation dense, de cocotiers en particulier...

__P1150207.jpgP1150208

__P1150209.jpg
Sur les rives, on découvre quelques animaux : un boeuf ou zébu ?...

__P1150182.jpg

des poules domestiques, un héron cendré...

__P1150180b.jpg

tout à coup, l'éclair multicolore d'un martin pêcheur qui passe et se pose....

P1150229


   A midi, pose pour déjeuner dans une gargotte aménagée. Au menu, du poisson évidemment !.... 

__P1150197.jpg

 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Le Mékong (4500 Km de long) prend sa source sur les hauteurs du Tibet et ne traverse qu’une petite partie du Vietnam dans l’extrême sud, où il se divise en bras et canaux formant un vaste delta. Nous irons sur la rivière TIEN, à moins de 100 Km de HCM/Saïgon.

carte-vietnam-HCMville_delta.jpg

Le Vietnam a les pieds dans l’eau sur les 1500 Km qui séparent ses deux deltas, celui du Mékong au Sud et celui du fleuve rouge au nord. L’air est partout saturé d’humidité. Chaud et humide au sud même en dehors de la période de mousson (mousson d’avril à novembre), humide et brumeux au nord, on ne trouve une température modérée et un air un peu plus sec que sur les montagnes du Nord Ouest où vivent les minorités. Les vietnamiens semblent s’être habitués à ce climat . Pour un français, la meilleure période pour voyager, se situe autour du mois de février, sachant que les différences entre le nord et le sud sont considérables.

Un pont, construit par les japonais, très présents au Vietnam, relie les deux rives.
__P1150019.jpg
Des bons gros bateaux de pêche sont à l’ancre dans un port...
__P1150017.jpg
La rivière est sillonnée par une flotille hétéroclite de barques, de péniches, d'embarcations de toutes tailles et de toutes formes…
__P1150145.jpgP1150172P1150176P1150150P1150154
Beaucoup sont habitées et l’on voit souvent le linge sécher –ou plutôt s’égoutter- à l’arrière de l’embarcation.P1150153

 

Les gros yeux rouges peints sur les bateaux sont censés protéger le navigateur des crocodiles qui hantaient autrefois le fleuve…
P1150166 

D’immenses filets à crevettes barrent en partie le fleuve…
__P1150171.jpg 

Le poisson n’est pas seulement pêché dans le fleuve, il y est peut-être encore plus élevé. Les élevages sommaires -mais d'un bon rapport si la maladie ne s'installe pas dans les grandes nasses grouillantes d'alevins- s’égrainent le long des rives….P1150024P1150026

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog