Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #PORNIC

Hier une nouvelle tempête a soufflé sur nos côtes. Elle n'a pas atteint l'ampleur de la précédente mais les vagues sur le mur ouest du port de la Noëveillard étaient tout de même spectaculaires !... 

__P1220116b.jpg__P1220155c.jpg__P1220165b.jpg__P1220166b.jpg

Peu de temps avant le maximum de la marée, le ciel s'est dégagé provoquant de superbes contrastes entre les gerbes d'eau et le ciel...

__P1220248.jpg__P1220250.jpg__P1220299.jpg

Dans le port, les bateaux sont restés sagement à l'abri sous un ciel de plomb...

__P1220270.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Le souvenir de la France est encore assez présent, en particulier, l'incontournable pont Eiffel Paul Doumer (aujourd'hui :Long Bien), construit en 1902 et bombardé 14 fois par les américains.
_1160813.JPG
Et quelques autres bâtiments bien restaurés...
_1160917.JPG
Temples et pagodes abondent. On peut citer la pagode du lac de l'épée restituée
__P1160861-copie.jpg
 La pagode Tran Quoc
__1160954.jpg__1160955.jpg__1160953.jpg__1160926.jpg__1160925.jpg
Lors de notre visite, le temple de la littérature était envahi par des enfants qui participaient à un concours de dessin...
__P1160756B.jpg__P1160765.jpg__P1160769.jpg__P1160771.jpg__P1160779.jpg_1160914.JPG
Pas de visite à Hanoï sans passer par le théâtre des marionnettes aquatiques
__1160981.jpg __1160988.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM
Que peut-on faire encore dans les rues de Hanoï ?

Faire la dînette sur une vraie table, avec des vraies chaises mais en plus petit...
P1160749.JPG 

Se curer les ongles en attendant qu’un client vous achète une paire de tongs
P1160829.JPG 

Monter son atelier de réparations
P1160830.JPG 
Aller au devant du client en déambulant avec son magasin de fleurs
_1160819-copie-1.JPG 

Papoter tout en tapotant sur son portable en attendant les acheteurs de bonbons
P1160836.JPG 

Réparer des trucs avec des machins…
 P1160839

Faire une émission de télé avec deux chanteuses et deux chanteurs en play back (près du musée de l’oncle Hô)
P1160883.JPGP1160884.JPG 

On peut aussi marcher tout simplement sur les trottoirs en tailleur chic et talons hauts, sans rien faire d'autres, mais bon…c’est quasiment une anomalie ! 
P1160848.JPG 
Pour être chic, les dames de Hanoï ont le choix entre de nombreux salons de coiffure. La plupart du temps les modèles proposés sont occidentaux ! Fascination pour l'occident ?..
P1160825.JPG

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #journal des bonnes nouvelles
Malgré le printemps inscrit officiellement au calendrier et le passage à l'heure dite "d'été", l'air est frais, le vent glacial et la pluie cinglante. Cela n'a pas empêché le prunus pissardi de se couvrir de superbes petites fleurs délicatement rosées...une merveille !
En voici quelques photos, prises en direct sur l'arbre ou dans un vase sur fond noir. régalez-vous les yeux !....
__DSC6032cpartie4.jpg__DSC6035b.jpgDSC6056Le "flou artistique" en arrière des fleurs, est obtenu grâce à l'utilisation d'un objectif "macro" 105mm.
__DSC6062b.jpg__DSC6066c.jpg__DSC6078.jpgLes branches du prunus pissardi, mises dans un vase, ont vite fait de prendre un air d'ikebana ou de composition japonaise...
__DSC6106b.jpg__DSC6124g-copie-1.jpgEt pour finir, un coup de vent dans branches du prunus pissardi !...
__DSC6112z.jpg__DSC6119e.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Hanoi, la capitale du nord est devenue la capitale du pays après la réunification.
hanoi

Comme Saïgon, elle est située sur un delta, celui du fleuve rouge qui se déverse dans le golfe du Tonkin. Ses 6 ou 7 millions d’habitants en font une ville bourdonnante d’activité, moins toutefois que HCM/Saïgon. Il y fait moins chaud mais le ciel est encore gris et un peu brumeux. Il faut dire que si le Vietnam a les pieds dans l’eau, Hanoï est une ville construite sur l’eau : pas moins de 70 lacs !...

Le spectacle de la rue est toujours aussi époustouflant pour un européen habitué à la vie bien réglée de nos grandes villes. Les rues servent à tout faire. On peut s’y faire couper les cheveux
_1160818.JPG_1160821.JPG 

Acheter de la bidoche (ne pas oublier d’enfoncer son doigt dedans pour vérifier si elle est tendre !)
_1160956.JPG 

Récurer des récipients….
_1160960.JPG 

Acheter des provisions (vous remarquerez qu’il n’est pas nécessaire de descendre de son scooter pour cela…)
_1160964.JPG _1160967.JPG_1160974.JPG

Acheter des ballons (que l’on accroche à son scooter)
_1160972.JPG 

Dîner en famille...
P1160746.JPG 

Jouer au volant (près du mausolée de l’oncle Hô car les trottoirs sont larges et moins encombrés)
P1160747.JPG 
Il ne faut pas croire que cette effervescence soit signe de pagaïe, il y a des règles. Les porteuses de palanches ou les vendeuses à vélo, peuvent faire du commerce mais ne doivent pas concurrencer les boutiques qui ont pignon sur rue, c'est pour cela qu'elles doivent bouger continuellement. Pas question pour elles de s'installer définitivement sur un trottoir !
P1160833.JPG 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Hô Chi Minh est mort en 1969 alors que la guerre n’était pas encore terminée. Son corps fut envoyé en URSS où il fut momifié comme celui de Lénine à Moscou, de Mao à Pékin.

__P1160909.jpg

Les communistes ont inventé le culte de la personnalité et on peut raisonnablement penser que la déification du grand leader après sa mort sert à consolider le pouvoir d’un PC dont la légitimité n’est pas assurée pour l’avenir.

__courrier-vietnam.jpg

Quand la démocratie s’installera dans le pays, peut-être, alors, exaucera-t-on  le vœu de « l’oncle Hô » : répandre ses cendres sur les deux Vietnam au nord et au sud ?...

__1160910.jpg__1160911.jpg__1160913.jpg__1160920.jpg

Hô Chi Minh a été formé dans une école française, puis il est venu en France où il a été initié au communisme. Il a poursuivi ensuite sa formation de révolutionnaire en URSS dans l’organisation du KOMINTERN. Cette étape a été capitale pour lui et a orienté le destin de son pays. Il déclare « On gagne l’indépendance en s’organisant, en faisant de la propagande, en se formant et en se disciplinant. On a aussi besoin d’une foi, d’un évangile, d’une analyse pratique, on peut même parler d’une bible. Le marxisme-léninisme m’a fourni cette panoplie. »

__HoChiMinh_apres--dienbienphu1954.jpg

On peut comprendre, en examinant la vie d’Hô Chi Minh, comment le mouvement nécessaire de la décolonisation a été mêlé à l’aventure du communisme. Sans l'apport  de l’URSS et de la Chine le Vietnam aurait-il pu gagner son indépendance ? L’exemple de l'Inde voisine, incite à le penser, mais rien n'est sûr car les conditions étaient bien différentes...

Très vite le mouvement tiers-mondiste, qui devait rester neutre, s’est fait phagocyter par le Komintern. A partir de cet instant, la lutte pour l’indépendance s’est pervertie, elle ne pouvait plus échapper à la guerre des blocs (bloc du premier monde regroupé autour des USA et bloc du deuxième monde regroupé autour de l’URSS). Oui, le communisme a participé à l’accès à l’indépendance de certains pays (dont le Vietnam), mais à quel prix !

__HoChiMinh_1956.jpg

Pour en savoir plus sur Hô Chi Minh et la guerre d’indépendance contre la France, vous pouvez lire le passionnant article de Madame Claude DULONG-SAINTENY : file:///C:/Users/Utilisateur/Documents/doc%20VIETNAM/H%C3%B4%20Chi%20Minh.htm

 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

La colonisation française s’est faite en deux étapes, l’une qui se termine à la révolution française et l’autre qui commence vers 1830 et qui n’est toujours pas complètement terminée. Pourquoi a-t-elle eu lieu ? D’abord parce que la montée en puissance des états européens l’a permise. La création de bateaux plus sûrs a permis aux marins espagnols, portugais, français, anglais de s’aventurer vers des côtes lointaines et de « découvrir » de nouveaux territoires qui devaient leur apporter gloire et richesse !

Pourquoi coloniser et créer des empires ? parce que l’on va apporter la civilisation à l’autre que l'on considère plus ou moins comme un barbare, que l’on a l'espoir de faire fortune, que l’on va pouvoir se procurer des produits qui nous manquent (les épices, de l’or,…) D’autres raisons existent dont une en particulier : Les grandes puissances européennes de cette époque, dans la compétition qui les opposaient entre elles, avaient besoin d’appuyer leur pouvoir sur l’immensité de leurs empires ! Cette raison est sans doute essentielle et elle a servi aussi de motivation aux puissances arrivées plus tardivement dans la compétition . C’est le cas pour le Japon qui a essayé de dominer toute l’Asie du Sud-Est et pour l’URSS qui a étendu sa domination, après la guerre 39-45, sur un empire qui allait de Berlin à Vladivostok (près de la Corée du Nord).
colonisation.jpeg 

L’enrichissement de la métropole était-il la seule raison de la colonisation ? Non ! Il est même fort probable, le temps passant, que les colonies aient coûté plus qu’elles n’aient rapporté ! C’est le cas pour l’Afrique d’après l’historien de l’économie Jacques Marseille et c’est sans doute aussi le cas pour l’Indochine (les raisons économiques ont beaucoup pesé dans la décision de Mendés-France d'arrêter la guerre d'Indochine). La colonisation rapportait à certains colons et à des entreprises de la métropole qui écoulaient leurs marchandises mais le bilan économique global à partir de 1930 semble avoir été plutôt négatif. De Gaulle savait sans doute cela en juin 1945 lorsqu’il envoya le général Leclerc reconquérir l’Indochine, mais il tenait avant tout à rétablir la « grandeur » de la France et pour cela il lui fallait reconstituer l'empire colonial (qui devient "l'Union Française" en 1946).
leclerc.jpg
Très vite le général Leclerc se rendit compte que cette reconquête était impossible car son adversaire, le Vietminh, dirigé par Hô Chi Minh était engagé dans une guerre d’indépendance qui était du même type que la guerre de résistance menée par les français contre l’occupant nazi.
ho1.jpgho2.jpg
Il entreprit des négociations qui furent contrecarrées par le représentant de De Gaulle (d’Argenlieu). Il fallut des dizaines de milliers de morts supplémentaires et la défaite de Dien Bien Phu (7 mai 1954) pour que la France comprenne qu’il était bien « fini le temps des colonies ». La dernière étape, la plus douloureuse, fut celle de l’Algérie, mais la situation était bien différente : l’Indochine était une colonie d’exploitation où ne vivaient que quelques dizaines de milliers de colons, l’Algérie était une colonie de peuplement où vivaient plus d’un millions de pieds-noirs !
Il fallut attendre le référendum de 1958 (retour de De Gaulle) pour qu'une voie pacifique vers l'indépendance des colonies soient enfin ouverte. Pour l'Algérie, De Gaulle proposa aux "rebelles", la "paix des braves", mais certains pieds-noirs ne l'entendaient pas de cette oreille, la paix n'intervint qu'après quatre années de luttes sanglantes, de "pacifications", d'attentats, et de contre-attentats avec la signature des accords d'Evian le 18 mars 1962.

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

La grotte de Phong Nha se trouve à proximité du 17ème parallèle, ligne virtuelle qui a servi a délimité deux zones après la défaite française : Vietnam du Nord, communiste et Vietnam du Sud sous la direction de l’empereur Bao Daï. Cette partition ne mettait évidemment pas fin à la guerre. Des intérêts autrement puissants que la seule indépendance du Vietnam étaient en jeu. Pour le bloc communiste dirigé par l'URSS, il s’agissait d’étendre son influence à toute l’Asie et pour les USA de contenir cette extension ! Le Vietnam (mais aussi le Laos) a été broyé dans cette contradiction pendant quelques dizaines d’années.
 

__06D1_P1160668.jpg

      Dans la région de Quang Tri, un monument, élevé par les communistes du nord, tourné vers le sud, rappelle cette douloureuse partition.

__06C1_P1160662.jpg 

     Aujourd’hui, il reste peu de traces de la guerre. Sur le bord de la route, on visite une église catholique qui fut le lieu de combats acharnés.

__06B1_P1160661.jpg

 

__06B2_P1160660.jpg

      La zone démilitarisée de Quang Tri, qui servait de sas entre le Nord et le Sud, n’a pas été épargnée. A Vinh Moc, on visite un village entier qui vivait dans des tunnels ...Aujourd'hui, des bambous recouvrent le site, comme un pansement sur des plaies qui ne sont pas toutes refermées !....

__06D2_P1160669.jpg 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VIETNAM

Le parc national de Phong Nha est situé au centre du Vietnam, dans la cordillère annamitique. Il est classé UNESCO et célèbre pour ses grottes qui s’étendent sur des dizaines de Km (http://www.voyage-au-vietnam.com/tourisme/grottes-phong-nha.htm )

 
__1160710.jpg__160703.jpg__1160702.jpg__1160708.jpg

 

La grotte a servi de temple pour les bouddhistes et de dépôt d’armes et d'hôpital pour le vietcong, pendant la guerre. On y accède en barque ce qui est l’occasion d’admirer le superbe paysage de chaque côté des rives ainsi que les petits évènements de la vie quotidienne !....
__P1160687.jpg__P1160683.jpg 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #journal des bonnes nouvelles
Après des mois de froid intense, une tempête mémorable et quelques autres joyeusetés, enfin le printemps est arrivé !... Le mimosa, avec un bon mois de retard, est en fleurs, pomponnant le ciel bleu (ou presque...) de poudre jaune...
__P1210729.jpgP1210811b
Jonquilles et narcisses, ficaires (?) sont là également...
P1210739P1210738P1210762
Les ajoncs fleurissent la côte...
P1210751P1210785
Beaucoup de fleurs jaunes, mais dans le salon, l'amaryllis est d'un rouge profond comme un rideau de théâtre !...
amaryllisdcontours
Dans les cafés l'on recommence à chanter...
P1210706
...et juré, promis, le clocher va bientôt se redresser !...
P1210732
    Pas de doute, le printemps est enfin arrivé !

 Vu, hier soir, le film "Fleurs du désert" qui parle de la vie de Waris DIRIE, ancienne top modèle avant de devenir ambassadrice de l'ONU chargée des questions de mutilations sexuelles. Elle fut elle-même excisée à l'âge de 3 ans. Courrez-y, c'est un chef d'oeuvre et les chefs d'oeuvre - qui sont rares comme on le sait- ne restent pas plus longtemps à l'affiche que les navets !!!!!!!!!!!!!!!!!!! A Pornic vous pouvez encore le voir au St-Gilles, dimanche à 15H, lundi à 18H, mardi à 20H30.
PS: Si vous êtes photographe vous pourrez assister, en prime, à une séance magistrale avec une top modèle ! 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog