Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #INDE - retour

Depuis l'arrivée des jésuites en Chine, De Gaulle et Peyreffite en passant par les maoïstes, les intellectuels et les politiciens français sont fascinés par la Chine, il n’est donc pas étonnant que les industriels s’y précipitent, eux aussi, à leurs risques et périls d’ailleurs ! Les investissements faits en Chine manquent à l’Inde qui est la parente pauvre des échanges commerciaux avec la France.

Par ailleurs, quand un groupe anglo-indien : MITTAL a cherché à racheter le groupe français ARCELOR, on a assisté à une levée de boucliers gaulois scandaleusement nationaliste et méprisante !

On peut en conclure que les relations entre les deux puissances ont encore beaucoup de progrès à faire !

Depuis que l’Inde a été reconnue comme puissance nucléaire, la France a signé avec ce pays, en janvier 2010, des « accords pour le développement de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire ». Les évènements de Fukushima risquent de retarder les bénéfices commerciaux attendus de ces accords ?...

Dans les relations de personne à personne, par contre, je n’ai jamais senti d’hostilité. Pour entrer en communication je montrais (et je donnais) des photos de France, de Paris surtout, la tour Eiffel qui était souvent reconnue. Il m’arrivait également de montrer une mini-carte géographique avec la position de la France et de l’Inde.  Les indiens avec qui j’entrais en contact appréciaient que je leur donne également des photos de la ville où j’habite, ma maison,…  Ils étaient surtout heureux si je leur disais que j’aimais leur pays !... les conversations se passaient en anglais simplifié qui ne permettait pas d’entrer dans de longs discours ! Peut-être une personne sur dix que j’ai rencontrée parlait un peu l’anglais ?...

Beaucoup d’échanges se passaient en non-verbal, sourires, namaste, prises de photos (les indiens me demandaient souvent d’être pris en photo avec eux)… Parfois les échanges étaient plus élaborés comme avec les jeunes de Luni…. Ces échanges n’avaient lieu que si je sortais seul (ou à deux) à leur rencontre. La sortie en groupe empêche, évidemment, toute conversation plus personnelle !...

0910_luni-fort-chanwa.jpg

En groupe nous sommes vus comme une manne financière par tous les mendiants et marchands de babioles de riens qui se précipitent dès que le car s’arrête pour vous soutirer un petit quelque chose. C’est leur moyen de survie et ils sont particulièrement « collants ». Je n’avais pas connu cela dans mon précédent voyage car nous étions un petit groupe dans un bus banalisé. Un gros car de tourisme peinturluré et climatisé, ça se repère de loin !... C’est l’un des inconvénients des circuits organisés. En quelque sorte, la rançon du confort !

Dans l'ensemble, l'accueil des indiens est chaleureux. Ils sont plutôt contents de nous voir et inversement, souvent souriants et il est facile de les photographier. Un vrai bonheur pour un photographe !

Du point de vue économique, l'Inde (comme la Chine, le Brésil, la Russie, l'Afrique,...) subit un ralentissement de sa croissance, ce qui signifie des difficultés supplémentaires pour les plus pauvres. Comme la croissance mondiale était tirée par ces pays (les B.R.I.C.), on peut en attendre un surcroit de difficultés pour les exportations des pays européens, en particulier pour la France !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE - retour

Enfin le soleil se lève  sur Bénarès !...

2138_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2135_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2125_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2130_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2144_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

Il est bien pâlot, enveloppé de brume et de pollution, mais c'est un signal universel d'espoir et les ghâts commencent à se peupler

2136_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2141_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

Les pélerins se plongent dans le fleuve sacré pour le premier bain du matin

2147_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2149_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

Les barques qui étaient vides il y a quelques instants commencent à se remplir de groupes joyeux de pélerins...

2150_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2148_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2145_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

 Une nouvelle journée commence à VARANASI ou Bénarès, semblable à celle d'hier, ponctuée parfois de fêtes. Le nombre de pélerins aurait tendance à décroître me dit-on, toutefois !

Ce deuxième voyage en Inde est terminé. Il a confirmé et complété le premier. L'Inde continue son chemin cahotique. Elle progresse mais les progrès sont vite absorbés par une démographie galopante. Cette dernière se stabiliserait vers les années 2050 et sa population serait alors la plus importante du monde. 1 habitant du monde sur 2 serait alors indien ou chinois. L'économie de la Chine serait alors la première et celle de l'Inde, la seconde avant celle des USA....

Hmmm...m! Rien de plus difficile à faire que les prévisions surtout quand elles concernent l'avenir ! J'irai voir en 2050 et je vous dirai tout !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE - retour

Les prières du matin - disent les hindous - sont les meilleures. Rien de tel pour un croyant que de se baigner dans les eaux du Gange aux premiers rayons du soleil !...

Nous nous levons à 4 heures du matin et déambulons à travers les rues semi-désertes. "Semi" car il faut compter avec tous ceux qui dorment dehors dans de vagues tas de chiffons, les lève-tôt qui ont déjà tiré leur charette jusqu'aux ghâts, les marchands de bâtonnets que l'on machonne pour se laver les dents et... quelques cadavres soigneusement enveloppés de draps dorés, prêts pour la crémation...

Peu de monde encore sur les ghâts...

2077_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

Un lutteur et son élève (ou son fils?) prennent leur bain du matin. Le colosse soulève son fils comme un fétu et le jette spectaculairement dans le Gange...

2065_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2066_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

2067 Varanasi ghâts lever soleil

2069_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

Un saint homme est en méditation sur un promontoire. Hmmm...! La meilleure place qui 'appartient qu'à ceux qui se lèvent avant le soleil !

2093_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

Un quidam prie...

2108_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

Les enfants d'un ashram ou d'une école de luttes (il y en a beaucoup à Bénarès) méditent...

2113_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

foin de la médiatation, un travailleur lave du linge à l'indienne, en le frottant sur une planche et en le frappant dans l'eau.

2084 Varanasi ghâts lever soleil

Les ghâts s'éveillent doucement...

2124_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

Ceux qui sont réservés aux crémations n'on pas encore été nettoyés.

2116_Varanasi-ghats-lever-soleil.jpg

      ...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Hollande et Sarkozy s'accusent l'un et l'autre d'être des menteurs. Ils ont raison tous les deux sur ce point. Ils mentent sur la situation réelle de la France. Ils ont un autre point en commun : la démagogie. Ils ne font rien – ou si peu - qui puisse effaroucher leurs électeurs. Leur mot d’ordre : pas touche au « modèle français » qui bénéficie, en premier lieu aux classes moyennes et qui est désastreux pour les plus pauvres, les chômeurs et les défavorisés. (1)

Hollande s’apprête à augmenter encore les dépenses (en particulier pour l'éducation nationale qui s'apprête à voter massivement pour lui) et Sarkozy ne fait qu’épousseter les plus voyantes, Bayrou tient un discours apparemment plus réaliste mais il ne précise pas où il trouvera les moyens pour soutenir ses promesses et les deux extrêmes (le Pen et Mélenchon) jouent le rôle de caricatures plus ou moins complices (Mélenchon n'étant que le rabatteur masqué de Hollande )

Pendant ce temps le bateau France prend l'eau de plus en plus et les mesures proposées par les candidats sont incapables de le renflouer s’il faut en croire le rapport de la cour des comptes !…(2)

Les solutions sont connues (ainsi que les chemins à ne pas suivre) et elles ont déjà sauvées des économies qui étaient au bord de la ruine comme celles de La Suède et du Canada par exemple :

     - Baisser les dépenses publiques

     - Baisser le coût du travail et augmenter, en même temps, la     flexibilité et la sécurité (facilités pour licencier et, en contrepartie,  aides financières, à la formation et au reclassement pour la personne licenciée)

     - Augmenter la compétitivité des entreprises et favoriser la recherche et l'innovation qui sont les véritables moteurs de la croissance.

 La droite et la gauche sont au courant de tout cela mais, engagées dans une dérisoire campagne pour la prise du pouvoir, elles n’ont pas le courage de parler des sacrifices qu'il faudra faire sitôt l'euphorie des élections passées ! 

__DSC5874b.jpg

Sans ces réformes de fond, nous raterons la reprise (elle a déjà commencé timidement aux USA) et nous nous enfoncerons dans une croissance molle, garantissant plus ou moins (plutôt moins que plus) les avantages de ceux qui ont du travail mais augmentant encore le chômage des jeunes (et des vieux),  Nous raterons également le nécessaire virage vers une économie moins gaspilleuse et plus écologique (les changements dûs à la mondialisation et à l'écologie, grands oubliés de cette élection !...)

Grande tristesse et grande misère de la politique française….

(1) http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/01/25/pour-qui-votent-les-fonctionnaires_1634571_1471069.html

(2)  http://www.ouest-france.fr/actu/economieDet_-Comptes-de-l-etat-90-des-efforts-restent-a-faire-_3634-2042563_actu.Htm

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Les candidats sont-ils des menteurs ? Oui, ils mentent par actions et encore plus souvent par "omission" (comme on disait à confesse !)  Ils ne se différencient pas tant par la taille de leurs mensonges (souvent très gros) que par l'assurance avec laquelle ils les expriment et leurs manifestations de sincérité, les plus sincères n’étant pas forcément les plus recommandables !

Nous possédons tous cette faculté de nous illusionner nous-mêmes. Il est fort probable que les prétendants au trône suprême la possèdent au plus haut point. Tout d'abord Ils prétendent, en public, qu’ils ne sont attirés que par le service de l’État, du bien public, etc… Alors qu’en premier lieu ils aspirent tout bonnement au pouvoir. Certains y pensent depuis leur jeunesse et « pas seulement en se rasant ».

En second lieu, ils élaborent avec leurs fidèles, des programmes édulcorés ou carrément trompeurs qui font tout pour éviter les sujets susceptibles de fâcher leurs possibles électeurs et aptes à raccoler le plus largement possible !

Enfin ils s’auto persuadent et essaient de persuader les autres que «hors de leur solution, il n’est point de salut ! »

La tromperie fait partie de la nature humaine et son contraire n’est pas la sincérité, celle-ci ne fait qu’en renforcer les effets ! Pour tromper les autres il faut être un formidable acteur - qualité rare – ou alors s’illusionner soi-même sur ce que l’on affirme, ce qui est le nec plus ultra de la tromperie !

Lénine a-t-il trompé les Russes en leur promettant le paradis communiste ! Oui, et il l’a fait avec éloquence, car il était sincère.

lenine.jpg

De Gaulle clamant «Vive l’Algérie française » sur la grand place de Mostaganem, en 1958, était-il sincère ? En partie  mais pas entièrement ? On peut penser que ce grand stratège avait déjà des doutes sur le maintien de l’Algérie française et qu’il cherchait surtout à s’assurer le soutien politique des Français d’Algérie.

de-gaulle.jpg

Mitterrand était-il sincère en s’alliant avec les communistes pour un «programme commun » ? Il l’était sûrement un peu, juste ce qu’il faut pour illusionner le terrible Marchais et s’illusionner lui-même, mais ce Talleyrand de la politique était trop lucide pour être entièrement sincère…

mitterrand.jpg

Hollande est-il sincère quand il clame sa haine de la Finance au Bourget et qu’il la brosse dans le sens du poil à Londres ?  Sarkozy est-il sincère quand il affirme avoir sauvé l’euro et l’Europe "avec madame Merkel" pour la énième fois alors que le problème n’est que remis au lendemain?

En réalité, en politique encore plus qu’ailleurs, les candidats sont capables de mentir tout en croyant en leurs propres boniments. Habituellement il leur reste assez de lucidité pour ne pas perdre pied totalement avec la réalité. Ce n’est pas leur capacité à mentir qu’il faut craindre - Par bonheur, en démocratie les autres candidats sont là pour rétablir partiellement la vérité - c’est leur sincérité. C'est quand ils ne doutent même plus de leurs propres mensonge que le pire peut arriver !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE - retour

C'est certain, l'hindouisme avec ses 30 millions de dieux, n'est pas une religion moins honorable que les religions monothéistes qui n'en n'ont qu'un ! Les religions monothéistes ou polythéistes, quelles qu'elles soient, sont des réponses tout simplement humaines aux questions angoissantes que nous pose l'existence. A vrai dire l'existence est un mystère et ceux qui prétendent l'avoir résolu prennent leurs désirs (légitimes) pour des réalités. C'est  un acte de foi. Tant qu'ils ne veulent pas imposer leurs croyances par l'épée, par les bombes ou autres moyens de coercition - comme essaient de le faire un certain nombre d'islamistes - cela ne prête pas à conséquence. Le seul véritable arbitre est la laïcité qui protège toutes les religions tant qu'elles ne cherchent pas à s'imposer aux autres et qui protège tout autant les athées !

Qui dit religion, dit lieux de concrétisation de la rencontre avec le divin. Toutes les religions ont ainsi des lieux mythiques et mystiques ! L'un des plus célèbres en Inde se trouve à Varanasi (Bénarès).

L'arrivée aux ghâts de Varanasi (des escaliers aménagés par des donateurs privés qui descendent au fleuve, ils s'étendent sur 5 Km) se fait à travers une foule de plus en plus dense où se mêle vrais et faux dévôts et saddhus authentiques ou tocs...

2001_Varanasi-ghats-soir.jpg

1999_Varanasi-ghats-soir-copie-1.jpg

L'un d'entre-eux me paraît avoir un air sympathique, un peu moins "gourou-tu-nous-bourres-le-mou "  (comme on disait en 68) que les autres ! Il est assis, seul, sur les marches du ghât et a posé sagement ses pantoufles devant lui - on dirait des charentaises ! J'adore !...

2041 Varanasi ghâts soir

       Les meilleurs places du ghât pour la prière du soir sont déjà largement occupées !

2003_Varanasi-ghats-soir.jpg

Certains pélerins sont descendus près de l'eau et se penchent pour en boire. D'autres apportent des bidons de plastique pour en emporter chez eux.

2026_Varanasi-ghats-soir.jpg

Notre guide a loué une barque. nous verrons ainsi le "spectacle" du large...

2037_Varanasi-ghats-soir.jpg

2014_Varanasi-ghats-soir.jpg

2023_Varanasi-ghats-soir.jpg

Les quais (ghâts) s'étendent sur des kilomètres et l'on distingue dans le lointain les fumées des crémations...

2015_Varanasi-ghats-soir.jpg

La cérémonie commence...

2027_Varanasi-ghats-soir.jpg

2032_Varanasi-ghats-soir.jpg

2036_Varanasi-ghats-soir.jpg

Musique envoutante, chants répétitifs, encens...Rien n'y manque ! C'est simple et plutôt réussi ! Je pourrais me croire revenu dans l'église de mon enfance, un jour de grandes fêtes religieuse ! 

Oui, vraiment toutes les liturgies se ressemblent. Elles ont un fond commun quelles que soient les cultures. Nous sommes bien frères et soeurs même si notre père n'est pas divin !...


Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE - retour

 Il y a 2500 ans Bouddha a prêché son premier sermon à Sarnath, près de Varanasi (anciennement Bénarès). Le lieu est devenu un site de pélerinage pour les bouddhistes du monde entier, essentiellement non-indiens !

1970_Sarnat-1er-sermon-bouddha.jpg

1973_Sarnat-1er-sermon-bouddha.jpg

Bouddha soutient que la source de toute souffrance est le désir et que pour éliminer la souffrance il faut donc éliminer le désir. Pendant des annés il a parcouru les bords du Gange pour prêcher sa doctrine. L'empereur ASHOKA (-272-232 avant JC), qui joua pour le bouddhisme le même rôle que Saint Paul et l'empereur Constantin pour le christianisme, fit du bouddhisme une religion d'état dont le rayonnement dépassa largement les frontières de l'Inde. Il est possible que la secte des esséniens dont faisait partie Jésus a été inspiré par des principes du bouddhisme.

1968_Sarnat-1er-sermon-bouddha.jpg

Par la suite, les hindouistes, absorbèrent et rejetèrent le bouddhisme qui fut pratiquement éliminé de l'Inde, son berceau ! L'un des grands reproches qu'ils adressaient au bouddhisme était son "égalitarisme" et son rejet des castes. Certains émettent l'hypothèse que les intouchables sont les descendants des bouddhistes, rejetés aux bans de la société par les hindouistes (voir, les écrits du docteur AMBEDKAR qui a inscrit l'abolition des castes dans la constitution indienne)

Il faut préciser également l'incompatibilité entre le bouddhisme et l'hindouisme sur la conception de l'Existence. Les hindouistes croient en des dizaines de millions de dieux, les bouddhistes n'en ont besoin d'aucun ! On ne peut imaginer religions plus différentes, encore si l'on peut parler de religion pour le bouddhisme !

1975_Sarnat-1er-sermon-bouddha.jpg

Le petit temple moderne de Sarnath est construit à l'endroit où Bouddha -dit-on - aimait méditer. L'intérieur possède une staute en or, réplique d'une statue du 5e siècle.

1967 Sarnat 1er sermon bouddha-copie-1

Les murs sont décorés de fresques d'un artiste japonais du 20e siècle.

1966_Sarnat-1er-sermon-bouddha.jpg

Le bouddhisme "détonne" dans l'univers hindouiste qui prévaut en Inde. Il est, me semble-t-il, plus proche du christianisme (qui a peut-être hérité de queqlues uns de ses principes) que de l'hindouisme. Il commença à décliner à partir du 8e siècle sous l'influence de prêcheurs et de rois hindouistes.

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE - retour

 L'explication par le mysticisme yogiques des sculptures de KHAJURAHO présente de l'intérêt pour les sculptures de groupes figurant des relations sexuelles acrobatiques. Les adeptes du yoga nous ont habitué à ces postures peu communes, alors pourquoi pas pour des relations sexuelles ? Une forme de yoga, appelée tantrisme correspond tout à fait à cette explication.

1923_kkhajuraho-temple.jpg

On remarque avec cette sculpture que l'on n'est pas dans la sensualité et l'érotisme tranquille mais plutôt dans une représentation symbolique de l'union des contraires !

C'est peut-être encore le cas pour cette sculpture de groupe ?

1924_kkhajuraho-temple.jpg

Mais ce n'est plus le cas pour nombres de sculptures qui représentent des couples entrain de faire l'amour, seuls, ou en frises itératives....

1860_kkhajuraho-temple.jpg

1895_kkhajuraho-temple.jpg

Le mur latéral de l'un des principaux temples est un manuel d'initiation aux divers plaisirs érotiques et fait penser aux fresques de Pompéi !

1896_kkhajuraho-temple.jpg

1904_kkhajuraho-temple.jpg

1906_kkhajuraho-temple.jpg

1908_kkhajuraho-temple.jpg

1911_kkhajuraho-temple.jpg

1912_kkhajuraho-temple.jpg

1913_kkhajuraho-temple.jpg

Même la zoophilie est représentée. Personnellement, je ne vois rien de mystique là-dedans !

1902_kkhajuraho-temple.jpg

On peut imaginer que l'inspiration mystique (yoga tantrique) du départ a dérivé, à Khajuraho, dans une représentation ordinaire de la sexualité, sans tabou car elle était plus ou moins justifiée par des motifs vaguement religieux !

Mais, précisément, du fait de cet absence de tabou, les temples et les culptures de Khajuraho sont les plus beaux et les plus inventifs de tout cete partie de l'Inde ! Les sculptures qui ne sont pas spécifiquement érotiques, sont également remarquables !

Ici, une jeune femme qui retire, avec un mouvement d'une grâce infinie, une épine de son pied.

1867_kkhajuraho-temple.jpg

1955_kkhajuraho-temple.jpg

...Une autre qui enduit un bâtonnet de khol pour se maquiller les yeux.

1953_kkhajuraho-temple.jpg

1876_kkhajuraho-temple.jpg

...Une autre qui remonte son drapé...

1863_kkhajuraho-temple-copie-1.jpg

Donc, oui ! Malgré leur réputation un peu sulfureuses, les temples de Khahuraho, sont parmi les plus beaux de l'Inde !

1940_kkhajuraho-temple.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE - retour

  Les temples hindous nous ont habitué à un érotisme de bon aloi. Les femmes sont belles, taille fine, hanches marquées, seins volumineux, les hommes sont beaux, ils ont du prestige et de la prestance. Les relations amoureuses traditionnelles, dans ce qu'elles ont de meilleur, sont représentées avec une joie et un plaisir évident.

1954_kkhajuraho-temple.jpg

Cet hédonisme sans complexe est déjà en soi une révolution pour un occidental baigné dans une culture religieuse des corps souffrants, torturés et rongés par le remord et le péché.

P1320736.jpg

P1320761.jpg

Seule, la vierge Marie vient apporter une note de calme sinon de beauté, dans cet univers de cruauté, de sang et de souffrance

P1320757.jpg

On peut remarquer, sur cette représentation (XIIIe siècle, Gérone, Espagne) que Marie a également des seins artificiellement ronds et volumineux et que sa taille est fine et resserrée. On retrouve le même type de représentation féminine sur les temples de Khajuraho qui datent de la même époque !

Ce qui change, en somme, ce n'est pas le style, mais le contenu ! La sensualité n'est pas un tabou, elle est une force essentielle de la vie, donc de la divinité, elle en est son versant positif : EROS, face à son versant négatif : THANATOS.  Les hindous, comme les anciens grecs (et beaucoup d'autres civilisations) n'hésitent pas à mettre en valeur cette face positive de la divinité et à l'exalter partour dans la statuaire de leurs temples, la plupart du temps d'une façon assez sage : un couple amoureux, qui se regarde avec tendresse, l'homme caressant gentiment un sein globuleux de sa compagne

1954_kkhajuraho-temple-copie-1.jpg

Mais à Khajuraho, la dynastie Chandella, issue du clan rajpoute, a fait édifier 85 temples, entre 950 et 1050, dont une vingtaine subsitent aujourd'hui (les autres n'ont pas échappé à la furie iconoclaste des musulmans) qui sont un hymne radical à la sensualité et à l'érotisme. Les diverses formes du plaisir sexuel sont représentées d'une manière directe et sans complexe !

1848_kkhajuraho-temple.jpg

Un couple fait l'amour d'une façon acrobatique pendant qu'un homme et une femme les regardent en se masturbant ! En bas, entre les jambes du personnage masculin, un personnage féminin minuscule (donc de moindre importance) suit la scène avec intérêt.

1849_kkhajuraho-temple.jpg

De savantes personnes ont expliqué la représentation de ces figures sexuelles par des raisons mystiques  : "l'acte sexuel représenterait la dernière étape d'un parcours yoga, c'est-à-dire l'union et le dépassement des polarités." Il y a sans doute une part de vérité dans cette hypothèse (surtout pour expliquer la sexualité des figures de groupe) mais le réalisme des représentations incite à penser qu'il n'y a pas que du mysticisme dans cet art ! 

1870_kkhajuraho-temple.jpg

(à suivre...)

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)
"Ventre affamé n’a pas d’oreilles", ce qui signifie que lorsque nos besoins élémentaires ne sont pas satisfaits, l'instinct prend le dessus sur la raison ! C’est ce qui se passe actuellement pour les classes sociales les plus touchées par la crise, en particulier pour les ouvriers et petits employés. Partout, en Europe, ils sont attirés par les solutions extrêmes et, comme après la crise de 1929, des signes inquiétants apparaissent dans tous les pays occidentaux. Cela se traduit par une perte de confiance dans la classe politique traditionnelle et une montée de l’extrême droite en Hongrie, France,...et de l'extrême-gauche en Grèce. Les classes populaires ne se sentent pas représentées par ceux qui prétendent être leurs garants.
caillebotte-raboteurs.jpg
Un sondage, commandé dernièrement par “l’humanité dimanche”, portant sur l’emploi, le pouvoir d’achat, la réduction des inégalités, la protection sociale, attribue un score identique de 20 % à Le Pen et Hollande, Sarkozy n’atteint pas les 10% et Mélenchon, qui se targue de représenter ces classes populaires, plafonne entre 5 et 8% ! Ce sondage montre, par ailleurs, que Le Pen est la plus “apte à comprendre les réalités de la vie “ de la France d’en bas !

Que peut-on en conclure ? Que Les deux grands partis de gauche sont l’émanation des classes moyennes dont ils défendent les intérêts. Ils souffrent de la crise mais dans une proportion bien moindre que les classe populaires auxquelles ils sont tentés de faire la charité ou une aumône plus ou moins généreuse plutôt que d’apporter un réel soutien!!!... Les ventres bien remplis des classes moyennes "ont des oreilles" pour entendre leurs propres problèmes, mais pas ceux des gens qui souffrent vraiment ! Autre conclusion : Mélenchon représente une autre variante de la bourgeoisie et il est encore plus éloigné des classes populaires que le PS ! Cela laisse le champ libre à Le Pen qui fait assaut de démagogie et encourage ce qu'il y a de pire chez les laisser pour compte !
visconti15.jpg
Que faire ? Dans une telle période il est indispensable d'assainir la situation économique du pays et pour cela les mesures  sont forcément impopulaires : réduire la dette, diminuer le coût du travail, augmenter la flexibilité de l’emploi,... mais en même temps il est indispensable de réduire l’impact de ces mesures sur les classes populaires ( peut-être le modèle suèdois peut-il nous donner des idées ?)
Cela nécessite des ressources nouvelles - on pense évidemment à de nouvelles impositions sur les riches - mais aussi à une réduction des dépenses et à l’abolition des privilèges à tous les niveaux de la société, c'est à dire pas seulement dans le "monde de la finance" ! Mission, dont jusqu’à présent, le PS et l’UMP se sont montrés incapables tant ces mesures toucheraient leurs électeurs.
visconti18b
Peut-être feraient-ils mieux, pourtant, de se dire, comme le comte de Lampedusa dans “le Guépard” : “Il faut que tout change pour que rien ne change !”

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog