Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #MACROphotographie et autres PHOTOS

 Suite des variations sur un bouquet de tulipes...

photo-41-7312c.jpg

photo-41-7315b.jpg

photo-41-7318.jpg

photo-41-7318t.jpg

photo-41-7329b.jpg

photo-41-7332q.jpg

photo-41-7349.jpg

photo-41-7359.jpg

photo-41-7350d.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #MACROphotographie et autres PHOTOS

 Suite des effets de symétrie sur une fleur de tulipe

photo-41-7308h2-copie-2.jpg

photo-41-7308h8.jpg

photo-41-7308h9.jpg

photo-41-7308h10.jpg

photo-41-7308h11.jpg

photo-41-7308h12.jpg

Pour terminer ces variations de symétrie, je remets la tulipe dans son bouquet !...

photo-41-7307c--2--copie-1.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

      Mario DRAGHi, le président de la banque centrale européenne, a déclaré le 25 avril, d’une manière confuse, qu’il fallait « revenir en arrière » sur l’austérité. Hollande a bondi sur l’occasion pour affirmer qu’il avait été entendu et que son programme de relance était la vraie solution.

__01diafoirus.jpg

La proposition de Draghi a-t-elle quelque chose à voir avec le résultat des élections en France ? S’est-il converti aux thèses de Hollande ?

Non ! Rien à voir avec Hollande mais tout à voir avec la poussée de Le Pen et, dans une moindre mesure, de Mélenchon ! Le nationalisme anti-européen  est en pleine effervescence en Europe. À vrai dire, il se développe surtout dans les pays qui ont fait des dettes exorbitantes et dont la population cherche, par tous les moyens, à éviter de les rembourser. Les boucs émissaires sont les mêmes : L’Europe et sa monnaie, les immigrés et la Finance. Draghi constate cette montée des nationalismes (pas dans les pays bien gérés comme l’Allemagne, la Pologne, la Suède, L’Estonie). Il essaie seulement de trouver une parade contre ce danger bien réel (Pour ceux qui ont la mémoire courte la crise de 1929 s’est conclue par la 2e guerre mondiale), mais contrairement à ce que croit Hollande, Draghi ne suggère pas des dépenses supplémentaires mais une baisse des prix en favorisant la concurrence des entreprises entre elles et en augmentant la flexibilité du travail (autrement dit, la facilité pour licencier).

Alors austérité ou relance ?  Sarko propose une austérité qui est comme la pub du canada dry : de l’apparence, mais pas de consistance ! Hollande propose une austérité à la manière des socialistes, c’est-à-dire pas de dépenses supplémentaires ou si peu…quelques milliards de plus ! En réalité on ne peut imaginer une « relance » sans austérité et inversement. Les deux sont à mener de front et le problème est la place du curseur ! En ce sens, Hollande a raison de vouloir la "renégocier", par contre, c'est raconter des histoires que de soutenir qu’en dépensant plus on va diminuer nos dettes (les pros de l’économie appellent cela « la relance Keynésienne » qui n’a marché que dans de rares cas et qui sinon aggrave la situation). Il ne faut pas bercer le malade d’illusions en lui racontant que son traitement sera indolore et que le médicament-miracle fera tout !

__02diafoirus.jpg

J’attends que notre futur président, le médecin Hollande, me dise la vérité sur mon état au lieu de me laisser mourir « bien portant » ! 

En réalité la potion va être sévère !...

 

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #MACROphotographie et autres PHOTOS

 Les effets de symétrie sont fréquents dans la nature. Nous en sommes nous-mêmes de vivants exemples ! Pour notre corps il s'agit seulement d'une symétrie bilatérale. Je vais appliquer à la tulipe ci-dessous des effets plus complexes, mais toujours à base de symétrie...

photo-41-7308h2-copie-1.jpg

photo-41-7308h3.jpg

photo-41-7308h4.jpg

photo-41-7308h5.jpg

photo-41-7308h6.jpg

photo-41-7308h7.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC

 Samedi dernier 21 averil, le trio Wanderer se produisait à Pornic, sur la scène du Val Saint-Martin, à l'invitation de l'association MUSICA Pornic.

photo-42-6342b.jpg

Au programme BEETHOVEN, SCHUMANN, RACHMANINOV

Jean-Marc PHILIPPS était au violon...

photo-42-7846b.jpg

photo-42-6365c.jpg

photo-42-7858b.jpg

Vincent COQ était au piano

photo-42-6363.JPG

photo-42-6366c.jpg

Raphaël PIDOUX était au violoncelle.

photo-42-7854c.jpg

photo-42-7863g.jpg

Signalons que Musica Pornic prépare un festival de piano, PORNIC CLASSIC, pour les 29 juin, 30 juin et 1er juillet 2012. Au programme, entre autres, Bruno RIGUTTO, Vladimir MISCHOUK et François DUMONT. 

photo-42-7877f.jpg

Pour en savoir plus suivez ce lien de l'association : http://concertinosdepornic.weebly.com/-pornic-classic.html

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC

  Le vent a soufflé en tempête toute la journée d'hier. Une tempête moyenne avec des pointes de 85 Km/h. La marée était de 82 à 18 heures. Une bonne configuration pour prendre des photos sur le mur Ouest du port de la Noëveillard.

Dès l'arrivée par la rue qui descend vers la plage, on est "dans le bain" : le vent s'engouffre dans la rue, l'ambiance est sombre, dramatique à souhait !....

photo-42-7897b_Snapseed.jpg

Les vagues frappent le mur Ouest et rebondissent d'une façon spectaculaire...

photo-42-7934d_Snapseedpassehaut.jpg

photo-42-7951b_Snapseed.jpg

photo-42-7956b_Snapseed.jpg

photo-42-7969b_Snapseed.jpg

Les giclées d'eau prennent des formes quasi abstraites...

photo-42-7974_Snapseed.jpg

photo-42-7980_Snapseed.jpg

L'horizon s'étale sombrement au-dessus des vagues

photo-42-7988_Snapseed.jpg

Dans le port, à l'abri des murs, les bateaux de pêche roulent un peu sur eux-mêmes mais ils tiennent bon  !...
photo-42-7990_Snapseed.jpg 

photo-42-7991_Snapseed.jpg

photo-42-8007_Snapseed.jpg

photo-42-8053c_Snapseed.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Après la crise de 1929, le nationalismec'est-à-dire le fait de se replier sur les frontières de la nation aussi bien du point de vue commercial qu'idéologique – avait mené l’Europe puis le monde à la guerre. Nous n’en sommes pas là, entre autres grâce à la construction de l'Union Européenne,  mais dans beaucoup de pays d’Europe le nationalisme d’extrême droite et, dans une moindre mesure, d’extrême gauche se développe.

_0DSC0447b.jpg

La grande surprise de ce premier tour est évidemment le score de Le Pen. Il va sans soute amener une recomposition de la droite, à terme, autour de cet allié encombrant.

__01950-jdarc_10.jpg

Il est possible que l’on retrouve la situation inversée du PC et du PS des années 1970-80. À l’époque, il avait fallu le génie politique de Mitterrand pour s’associer au PC, créer un « Programme Commun » avec lui puis l’absorber, l’étouffer…

_00DSC0544c.jpg

Il n’existe pas, actuellement, dans la droite, de leader capable de ce tour de force !...

Bien au contraire, la leader du Front National compte bien recomposer une droite sous son influence et absorber la droite classique (l’actuelle UMP).

_00DSC9931b.jpg

Une autre alternative a encore une petite chance de se réaliser : une recomposition au centre, comme l’appel désespérément de ses vœux F. BAYROU. La chose est souhaitable mais hautement improbable !...

_0DSC0086c.jpg

La victoire de Hollande est quasi certaine. Si l’on poursuit la comparaison avec la grande crise de 1929, on peut faire le parallèle avec la victoire du Front populaire en 1936 (c'est à dire, la gauche, ne pas confondre avec le Front National d'aujourd'hui). Après quelques grandes réformes populaires, dont certaines durent encore aujourd’hui, la gauche avait connu de graves revers et des difficultés économiques et la guerre avait mis fin prématurément à l’expérience.

_0DSC0201b-copie-1.jpg

Je le répète, nous n’en sommes pas là, mais le chemin suivi, après la première grande crise, présente des points communs avec celui que nous suivons actuellement.

La gauche va être en butte à des difficultés économiques énormes. Les promesses qu’elle a faites pour gagner les élections vont encore alourdir le fardeau. Après une période de grâce, la suite logique sera un virage, plus ou moins brutal, pour l’austérité. Tout le problème sera de ne pas faire une trop grosse embardée !...

_0DSC0447b-copie-1.jpg

Plusieurs problèmes de fond sont devant nous et ils n’ont pas été abordés lors de cette campagne. Le monde a changé de base, l’Asie et une partie de l’Amérique latine prennent le relais. Nos vieux pays ( peu de naissances, beaucoup de retraités) se sont forgés, au temps de leur splendeur, des états-providence (Sécu, congés, 35 h,...). Nous dépensons plus -beaucoup plus -  que ce que nous gagnons et nous empruntons, dans l’inconscience de ce que signifie une dette représentant 90% de notre richesse !

Notre mode de vie est à revoir autant du point de vue économique qu’écologique or ces deux points ont été les grands absents de la campagne !

__0DSC_5214b.jpg

HOLLANDE a résisté à Mélenchon pour ne pas faire trop de promesses impossibles à tenir mais celles qu’il a faites vont s’ajouter à la dette. Aura-t-il le courage de voir la situation en face quand l’heure sera venue ? Ses illustres prédécesseurs : MITTERRAND en 1983 et SCHROEDER au début des années 2000, l’ont fait. Parfois une gauche courageuse sait mieux faire passer les réformes nécessaires que la droite. Pourquoi pas lui ?

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

_0mappemonde2.JPG

Il faut de tout pour faire un monde…Un monde qui ne tourne pas rond, c’est vrai, mais qui tourne tout de même ! Les politiciens ne sont que des hommes, des hommes et des femmes comme les autres - en meilleur parfois et en pire aussi ! On ne peut pas leur reprocher d'être imparfaits. Il est préférable d’inventer des institutions qui neutralisent leurs pires défauts et n’étouffent pas leurs qualités. La démocratie, qui reste perfectible - et qui est encore peu répandue dans le monde - en est une, la liberté de la presse en est une autre. Mais rien n’empêche chaque citoyen de réfléchir, de s’informer par lui-même, de s’impliquer s’il le souhaite. 

Les pièges sont nombreux : la presse et les autres médias sont souvent partisans. La plupart ne cherchent pas à donner une information éclairée s’appuyant sur des investigations mais seulement à défendre une opinion. Les « partis » sont forcément « partisans » et les candidats mentent par « action et par omission » et, piège suprême, la sincérité n’est pas un critère valable ; On se ment à soi-même comme on ment aux autres et le candidat qui exprime l’émotion la plus sincère est, peut être, le plus menteur ? Les exemples en sont nombreux dans l’histoire ! En réalité, pastichant une réflexion de Mao-Tsé-Toung, on pourrait dire « qu’une élection n’est pas une partie de gala ». Des intérêts et des classes sociales s’y affrontent, des idées mais aussi des idéologies, des sentiments religieux, des ambitions et des personnes ! C'est seulement la meilleure façon que l'on ait trouvée d'éviter les assassinats politiques et les coups d'état !...

Devant la difficulté on peut renoncer à son privilège de citoyen et s’en remettre à un leader, suivre, d’une manière moutonnière, un chef, un faiseur d’opinion. On peut aussi rejeter en bloc et avec dédain, le « système » (tout en profitant sans vergogne de lui !). On peut aussi voter blanc, cela exprime une opinion, même si elle n'est pas très claire et même si elle n'est pas reconnue actuellement en France. On peut aussi « oublier » d’aller voter : On a le droit d’être paumé, ça peut arriver à tout le monde !

_0DSC5219b600.jpg

Mais si le monde tourne – pas rond, mais tourne tout de même – c’est parce qu’il y a des gens qui essaient de comprendre et qui s'impliquent....

La tâche n'est pas facile car aucun candidat n'a vraiment eu le courage de dire la vérité sur l'état de la France (démagogie afflige) mais on peut le deviner en écoutant les critiques qu'ils se sont adressés les uns aux autres (démocratie oblige).

_0DSC_6370.jpg

Quel que soit l'élu (Hollande à 10 contre 1) hélas, on peut redouter qu'il soit amené, au bout de quelques mois, à prendre des décisions douloureuses et en contradiction avec ses promesses. Il faudra veiller alors que le nouveau président sache faire passer l'intérêt de son pays avant l'intérêt de son parti. C'est tout ce que je lui demande !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Dupont-Aignan, le candidat de la France Libre

__dupont-aignan.jpg

 Si vous ne le saviez pas, Dupont-Aignan est le successeur (auto-proclammé) de De Gaulle ! C'est pour cela qu'il reprend le slogan de son illustre modèle : "La France libre" ! Il faut oser le faire, mais un candidat, ça ose tout !

Le visage est angélique, un peu poupin. Il ne regarde pas l'avenir (comme beaucoup d'autres candidats), mais il regarde les électeurs, les français en face, comme on imagine que De gaulle le ferait !

Le ciel n'est pas bleu-bleu, il est parcouru par quelques nuages d'altitude... Nous ne sommes pas loin du paradis ! Angélisme quand tu nous tiens !...

N'est pas De Gaulle qui veut, mais l'affiche est correctement construite : 7/20


Last but not least, notre futur président : François HOLLANDE

_hollande.jpg

Son expression est neutre, presque niaise ! Tout est lisse, il ne doit donner prise à aucune attaque, celle de ses amis étant peut-être encore plus à redouter que celles de ses ennemis.

Hollande est le fils naturel de Mitterrand et son affiche s'inspire du chef d'oeuvre des affiches électorales, celle de Séguéla et du photographe Patrick de Mervelec : "La force tranquille"

Mitterrand-affiche-1981b.jpg

Mais la copie ne vaut pas l'original et l'affiche de Hollande est fade - sans doute en grande partie à cause de la fadeur de l'expression du candidat. Note pour cette affiche : 5/20


Dernier jour pour voir l'expo sur l'INDE et les BISHNOïs à la médiathèque Armel de Wismes
L'inde s'expose 
La Médiathèque vous invite à voyager en Inde à travers l'exposition photographique de M.Alain Barré.
Entrée libre aux horaires de la médiathèque

bandeau_mailing.jpg

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Jacques Cheminade

_cheminade.jpg

 Une sorte d'ovni, un sans parti qui ne représente que lui-même ! Il sort du monde gris, terne et sans joie (murs de briques et fenêtres barreaudées) de nos rues et dirige son regard perspicace vers l'avenir ... Un programme qui ne dit pas grand chose pour le présent mais se projette dans le futur... Mais le futur appartient-il à Jacques Cheminade ?

Une affiche sans clinquant mais qui correspond au projet du personnage : 6/10


François BAYROU

_bayrou.jpg

Lui aussi regarde vers l'avenir (Dans notre culture, sur une photo, l'avenir est située dans la direction du bord droit. Cela correspond au sens de l'écriture et n'est pas valable de la même façon pour les cultures qui ont adopté un sens différent)

BAYROU est un orgueilleux solitaire et, comme Sarkozy, il ne juge pas nécessaire de se nommer (son nom est en tout petit sur l'affiche). Il estime que tout le monde doit le connaître et le reconnaître. Il faut dire que c'est la 3ème fois qu'il se présente aux présidentielles. 

Le sourire est confiant. Tout est gentillesse en lui : la bouche et les yeux rient !

Il occupe la quasi totalité de la photo car, à vrai dire, il n'a pas grand chose à offrir d'autres que sa personne : pratiquement pas de parti ni d'élus avec lui !...

L'affiche est en harmonie avec le programme et le personnage. Elle est plutôt réussie : 8/10


Avant dernier jour pour voir l'expo sur l'INDE et les BISHNOïs à la médiathèque Armel de Wismes
L'inde s'expose 
La Médiathèque vous invite à voyager en Inde à travers l'exposition photographique de M.Alain Barré.
Entrée libre aux horaires de la médiathèque

bandeau_mailing.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog