Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #La playmouette du dimanche
la playmouette fait du style

La playmouette déclare "pourquoi je poserais pas pour les revues artistiques. J'ai la classe moi aussi !...."

(Peintures numériques d'après photos)

la playmouette fait du style

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèmes
Le plus court chemin de soi à l'autre...

Depuis les temps les plus anciens

l’amour est le plus court chemin pour aller de soi à l’autre

 

Bébé nous l’avons éprouvé

Dans les bras d’une maman

Plus tard devenu adolescent

nous l’avons retrouvé

dans les yeux incandescents

de l’autre dont nous sommes devenus l’amant

 

Depuis les temps les plus anciens

l’amour est le plus court chemin pour aller de soi à l’autre

 

Un chemin pour traverser l’ennui

les maladies, les pièges

Un chemin pour traverser la vie….

Le plus court chemin de soi à l'autre...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #alain barré
DÉPART de TAUBIRA

Les médias font beaucoup de bruit à propos du départ de Taubira. Quel est son bilan ?
D’abord LE POSITIF :
- Elle a mené la réforme du mariage pour tous malgré une opposition particulièrement violente. Je fais remarquer que cette réforme n’est pas une réforme “de gauche” mais libérale. Il suffit de regarder chez nos voisins ou le gouvernement de Cameron l’a fait passer sans provoquer l’agitation que nous avons connue en France, ainsi qu’aux USA et dans bien d’autres pays.
- Elle s'est opposée à la révision constitutionnelle (déchéance de nationalité) préparée par le gouvernement, ce qui l’amène à démissionner. Elle affirme ainsi de nouveau, une position non pas de gauche, mais libérale !
- On peut ne pas apprécier son caractère, mais on ne peut pas nier qu’elle avait “du caractère” et plus de classe que beaucoup d’autres ministres.
LE NÉGATIF :
- Elle a été tiraillée entre son désir d’une justice réparatrice et l’exigence populaire d’une justice punitive. En définitive elle n’a pris que quelques mesures réparatrices symboliques, mal accueillies par la police et plutôt favorisé, maladroitement, la sortie de criminels dangereux.
- Elle n’a rien fait pour résoudre le principal problème de la justice française : le scandale que représente la surpopulation des prisons et les conditions dégradantes d’incarcération. 
- Elle n’a rien fait pour empêcher que les prisons soient un lieu où les délinquants s’endurcissent et les djihadistes se forment.

Elle ne mérite ni excès de louanges, ni excès d’indignation. La gauche de la gauche la loue pour de mauvaises raisons politiciennes et la droite de la droite la conspue pour d’autres mauvaises raisons.
Le scandale principal de la justice française reste toujours les conditions dégradantes d’incarcération à mettre en rapport avec un budget et un personnel insuffisants.

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE

(un chef d'oeuvre de poésie et de chanson, paroles et musique Philip Green et Jean-Louis Dabadie)

Quand j'étais gosse, haut comme trois pommes, 
J'parlais bien fort pour être un homme 
J'disais, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS 

C'était l'début, c'était l'printemps 
Mais quand j'ai eu mes 18 ans 
J'ai dit, JE SAIS, ça y est, cette fois JE SAIS 

Et aujourd'hui, les jours où je m'retourne 
J'regarde la terre où j'ai quand même fait les 100 pas 
Et je n'sais toujours pas comment elle tourne ! 

Vers 25 ans, j'savais tout : l'amour, les roses, la vie, les sous 
Tiens oui l'amour ! J'en avais fait tout le tour ! 

Et heureusement, comme les copains, j'avais pas mangé tout mon pain : 
Au milieu de ma vie, j'ai encore appris. 
C'que j'ai appris, ça tient en trois, quatre mots : 

"Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau, 
j'peux pas mieux dire, il fait très beau !" 

C'est encore ce qui m'étonne dans la vie, 
Moi qui suis à l'automne de ma vie 
On oublie tant de soirs de tristesse 
Mais jamais un matin de tendresse ! 

Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire JE SAIS 
Seulement, plus je cherchais, et puis moins j'savais 

Il y a 60 coups qui ont sonné à l'horloge 
Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j'm'interroge ? 

Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS ! 

La vie, l'amour, l'argent, les amis et les roses 
On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses 
C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le SAIS… !

(Auteurs compositeurs : Philip Green- Jean-Louis Dabadie)

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche
Attachement maman / bébé
Attachement maman / bébé

On observe souvent que l’attachement des mères à leur petit est plus fort que celui des pères. Cela s’explique par l’histoire de nos très lointains ancêtres. Chez les primates, les petits ne naissent pas tout prêts. Il leur faut plusieurs années pour se débrouiller seuls. à leur naissance ils dépendent essentiellement de la mère et d’une manière bien réelle quoique moins importante, du père.

-  Pour la nourriture, le rôle de la mère est prépondérant dans un premier temps (allaitement maternel), mais le rôle du père ne doit pas être sous-estimé car il doit, en partie, nourrir la mère.

- La température du petit (sa thermorégulation) doit rester autour de 37°. Elle est d’abord assurée par le contact avec le corps de sa mère, puis des vêtements, la proximité d’un feu -foyer-... Le rôle du père, vient encore en second.

- la protection : les petits des primates, sont faibles et sans défense, donc une proie facile pour n’importe quel prédateur. Mère et père jouent, tous les deux,  un rôle essentiel, mais lorsque le père est absent, le rôle de la mère redevient prépondérant.

 

Seuls ont survécus, au fil des générations, les bébés et les parents qui ont réussi à développer le système de “l’attachement”. Il se caractérise par

  • la peur des étrangers et “l’angoisse de séparation”

  • l’utilisation de la mère comme un moyen de se réassurer

  • utilisation du corps de la mère comme une base de sécurité à partir de laquelle le monde peut être exploré

Ce système de l’attachement se retrouve chez les humains, évidemment, mais aussi chez tous les singes de l’ancien monde (à remarquer qu’il est peu présent ou absent chez les singes du nouveau monde qui se sont séparés des autres il y a 40 millions d’années.)

Il est essentiel de comprendre que ce ne sont pas que les parents qui ont développés des capacités d’attachement. De leur côté, les bébés, ont développé tout un arsenal de moyens pour déclencher ou stimuler l’attachement chez leurs parents ! Ces moyens nous sont bien connus car nous les avons pratiqués quand nous étions bébés et que nous les observons chez nos enfants : pleurer, sourire, se cramponner (y compris le réflexe d’agrippement du nouveau-né), repérer les yeux de la personne proche et accrocher son regard,....

On retrouve des scènes d’attachement dans de multiples oeuvres d’art, y compris dans la peinture religieuse ou “la vierge et l’enfant” sont souvent représentés.

Attachement maman / bébé
Attachement maman / bébé

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)
(autoportrait en Karl Marx)

(autoportrait en Karl Marx)

On me dit, l’économie capitaliste provoque des inégalités insupportables, et elle est source d’une pollution inacceptable. C’est souvent vrai ! L’économie socialiste vaut-elle mieux ? On l’a vue à l’oeuvre en Union soviétique et dans les pays satellites. Elle est encore plus ou moins présente en Chine, au Vietnam, à Cuba, au Venezuela et en Corée du Nord. Le résultat est pire à tous points de vue y compris pour la pollution !

La démonstration la plus probante est offerte par les deux Corée. On ne peut imaginer expérience plus convaincante . Prenez un pays, divisez-le en deux par une frontière arbitraire, appliquez une planification socialiste chez l’un et le capitalisme chez l’autre. Soixante ans plus tard, comparez la situation : au Nord, la misère, l’absence de liberté, mais une force militaire surdimensionnée et peut-être la possession de la bombe atomique, de l’autre une économie qui se porte bien (15e puissance mondiale) avec quelques unes des plus grandes marques d’électroniques au monde (Samsung par exemple), la liberté de s’exprimer et de manifester, une pollution mieux contrôlée, une armée importante mais qui participe aux opérations de l’ONU et aux missions humanitaires.

En somme, l’économie socialiste planifiée fonctionne bien seulement pour ce qui est militaire, elle est désastreuses dans les autres domaines. L’une des raisons qui l’empêche de satisfaire aux besoins de la population est que les grandes inventions réellement utiles nécessitent de la liberté et de la créativité. Par exemple, une grande société comme Apple est née de l’initiative d’une personne qui a commencé dans un minuscule atelier. Il en est de même pour Facebook, Microsoft,... ces entreprises qui changent notre monde n’ont pas été planifiées par les bureaucrates d’un organisme d’état. Il a fallu l’initiative de personnes privées, soutenues financièrement par des particulier ou par des banques, dans le cadre d’un état qui assure la liberté et la justice des citoyens.

Mais me dira-t-on, l’économie qui n’est pas planifiée est source également de pollution ! C'est vrai, mais des associations libres, des journaux, des films, ont le droit de s’exprimer pour la dénoncer et c’est cela, cette liberté qui fait évoluer les choses.

 

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Poèsie et chansons d'ici et d'ailleurs...

(La tendresse, paroles Noël Roux, musique Hubert Giraud, interprète : BOURVIL )

Un chef-d'oeuvre de la poésie et de la chanson française : la Tendresse

On peut vivre sans richesse
Presque sans le sou

Des seigneurs et des princesses

Y'en a plus beaucoup

Mais vivre sans tendresse

On ne le pourrait pas

Non, non, non, non

On ne le pourrait pas

On peut vivre sans la gloire
Qui ne prouve rien
Etre inconnu dans l'histoire
Et s'en trouver bien
Mais vivre sans tendresse
Il n'en est pas question
Non, non, non, non
Il n'en est pas question

Quelle douce faiblesse
Quel joli sentiment
Ce besoin de tendresse
Qui nous vient en naissant
Vraiment, vraiment, vraiment

Le travail est nécessaire
Mais s'il faut rester
Des semaines sans rien faire
Eh bien... on s'y fait
Mais vivre sans tendresse
Le temps vous paraît long
Long, long, long, long
Le temps vous parait long

Dans le feu de la jeunesse
Naissent les plaisirs
Et l'amour fait des prouesses
Pour nous éblouir
Oui mais sans la tendresse
L'amour ne serait rien
Non, non, non, non
L'amour ne serait rien

Quand la vie impitoyable
Vous tombe dessus
On n'est plus qu'un pauvre diable
Broyé et déçu
Alors sans la tendresse
D'un coeur qui nous soutient
Non, non, non, non
On n'irait pas plus loin

Un enfant vous embrasse
Parce qu'on le rend heureux
Tous nos chagrins s'effacent
On a les larmes aux yeux
Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...
Dans votre immense sagesse
Immense ferveur
Faites donc pleuvoir sans cesse
Au fond de nos coeurs
Des torrents de tendresse
Pour que règne l'amour
Règne l'amour
Jusqu'à la fin des jours

 

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
Le dîner de l'aigrette

De quoi se nourrit l'élégante aigrette garzette . Il y a quelques jours, à la nuit tombante, je l'ai saisie en flagrant délit de pêche au crabe !...Attente dans l'immobilité la plus complète, puis le bec se déclenche comme un flèche lancée par une arbalète et le petit crabe est pris, pincé par les pattes...quelques repositionnement dans le bec et hop il est avalé !.... 

Le dîner de l'aigrette
Le dîner de l'aigrette
Le dîner de l'aigrette
Le dîner de l'aigrette
Le dîner de l'aigrette
Le dîner de l'aigrette
Le dîner de l'aigrette
Le dîner de l'aigrette
Le dîner de l'aigrette

Une  photo prise un autre jour montre une aigrette qui a attrappé deux vers, autre élément important de son alimentation. Chapeau l'aigrette !

Le dîner de l'aigrette

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche
(peinture de RUBENS)

(peinture de RUBENS)

1- LA RIVALITé : pour les ressources (la nourriture, l’eau, le pétrole,...). Avant d’attaquer l’autre on le transforme en étranger, on le déshumanise, il devient une “non-personne” à qui on peut tout faire et, en particulier, accaparer ses biens - actuellement le pétrole est l’un des biens les plus convoités ! C'est ce qu'on fait les nazis avec les juifs, les communistes avec les koulaks,....

2- l’ESCALADE DE LA MEFIANCE envers les intentions de l’autre qui incite à créer, des groupes, des bandes, des partis, des nations, des alliances et à entrer en guerre si l’un des membres est attaqué.

3- Les QUERELLES SUR LE STATUT, L’HONNEUR,… C’est ainsi que certaines personnes ou certains groupes sont prêts à se venger par ce qu’ils estiment qu’on “leur a manqué de respect”,à eux-mêmes ou à leur religion ou à leurs croyances….

Les motifs d’agression, de violence sont multiples et profondément enracinés. Il est stupide et contre productif de les ignorer comme beaucoup de gens le font en Occident.

La paix n’est jamais acquise. On peut la favoriser en essayant de comprendre les raisons de l’autre, mais aussi sa situation émotionnelle, ce qui n’est pas simple. Il nous faut aussi développer des références communes, trouver pour les parties en conflit le moyen de faire marche arrière sans perdre la face (point 3), admettre que nos intérêts aient, dans la négociation, la même valeur que ceux de l’autre, enfin accepter que l’on puisse se tromper….

Pour la violence comme pour beaucoup d’autres choses la nature humaine est le problème, mais elle est aussi la solution !....

 
(Peinture du TITIEN)

(Peinture du TITIEN)

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic

A quoi ressemble une "vraie" femme ? Rarement à ce que l'on voit dans les magazines, corps long, jambes qui n'en finissent plus, ventre plat et seins fermes. Passées une ou deux grossesses, la réalité devient beaucoup plus normale et le corps des femmes devient alors tabou dans ces mêmes revues...

Renoir prend le contrepied de toute cette supercherie. Il aime les femmes, mais les vraies femmes, telles qu'elles sont..Il les représente souvent à la baignade, au sortir du bain, etc, situations qui ne sont que des prétextes à glorifier la beauté d'un corps sans l'artifice des vêtements.

Ses nus, sans faux semblant, dégagent beaucoup de sensualité -ce qui n'est pas le cas des photos désincarnées et froides des top-modèles qui de plus, font souvent " la gueule" .

RENOIR, c'est un peu et même beaucoup de sensualité dans ce monde de brutes… alors qu’aujourd’hui, la beauté c’est beaucoup de cosmétique et d’esthétique dans un monde dépourvu de sensualité !  Renoir, tu nous manques aujourd'hui....

Signez la pétition pour le reour de Renoir !

Renoir et les "vraies" femmes

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog