Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #HAN SHAN moine ZEN et poète

           Je gravis le chemin de Han Shan
           Le chemin de Han Shan qui n'a pas de fin...


           De longs torrents de pierres et de rocailles
           De larges ruisseaux aux herbes épaisses...

     
      La mousse glisse, pourtant nulle pluie
           Les pins bourdonnent, pourtant nul vent...


      
     Qui se dégagera du fardeau du monde

           Pour venir s'asseoir avec moi dans

 les nuages blancs ?

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Hanshan nous appelle à nous "décharger des fardeaux du monde", mais il nous prévient, le "chemin n'a pas de fin".... On sait peu de choses sur la vie de HanShan. Etait-il fils de paysans ou de lettrés, a-t-il quitté sa famille de lui-même ou a-t-il été obligé ?....Ses poèmes sont datés du VIIe siècle, mais certains datent du Xe. On ne prête qu'aux riches et il est possible que certains admirateurs ou disciples aient écrits des textes "à la manière de...", en particulier, un autre moine représenté hilare et agitant un balai pour signifier qu'il était non-conformiste et totalement libre : SHIDE

HANSHAN, FINGGAN et SHIDE, 3 références du bouddhisme Ch'an

HANSHAN, FINGGAN et SHIDE, 3 références du bouddhisme Ch'an

Commenter cet article

Cochonfucius 09/06/2011 10:21



Un égal de Diogène !


 



Articles récents

Hébergé par Overblog