Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #HAN SHAN moine ZEN et poète
Heureux le corps in utero, au temps du chaos !
Pas besoin de manger ni de pisser !...

Quelle idée saugrenue de venir y percer des trous ?
Neuf orifices !...Et maintenant, jour après jour
Il faut s'habiller, manger
Année après année subir le souci des impôts !

Et sans arrêt, voir mille visages grimaçants se disputer un sou
et hurler à en perdre la vie !...

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Les poèmes de Hanshan sont directs et puissants et nous assomment parfois comme un coup de poing. Ils visent à nous faire découvrir la vérité toute nue, sans ménagement. La vie n'est pas qu'une mère accueillante qui vous abreuve de son lait et vous chantonne des berceuses, elle est aussi emplie de visages grimaçants qui hurlent à vos oreilles.Han Shan a choisi de s'en retirer, ou plutôt de se retirer des artifices inutiles de la société, qu'il symbolise par les impôts? Mais cela n'empêche pas qu'il faut lutter pour manger.... Une fois les neuf orifices ouverts sur le monde, nous sommes condamnés à vivre, pour le meilleur et pour le pire. Rien ne se fera sans souffrance, mais on peut s'épargner celles que l'on fabrique soi-même avec de vains désirs !...  En peu de mots et avec une rare brutalité, Hanshan nous jette à la figure sa philosophie de vie. On est aux antipodes de la poésie précieuse et raffinée des lettrés chinois et japonais. Les haïkus japonais ont essayé d'en garder la forme concise et les rapprochement audacieux d'idées, mais ils ont souvent sacrifié la vigueur et l'authenticité à la beauté purement esthétique et paraissent souvent bien fades, face à l'art brut de HanShan.

Commenter cet article

yves ton voisin 25/09/2009 10:09


... Tout celà pour  se retrouver quelques années plus tard enfermé dans une boîte en bois...


Annik 22/09/2009 22:02


Oh là là… C'est purement génial! C'est authentiquement d'un moine zen ou c'est inventé? Quel raccourci… J'adore!


alainbarresfr@sfr.fr 29/09/2009 03:47


c'est authentiquement d'un moine zen (TCHAN dit-on en chinois) du 7eme siecle . j,espere, dqns quelques jours, faire un pelerinage sur la MONTAGNE FROIDE (= HAN SHAN)  a SUZHOU ou il s'etait
refugie...
PS excusez-moi pour les accents. Je ne les trouve pas sur le clavier chinois


Articles récents

Hébergé par Overblog