Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Poèsie et chansons d'ici et d'ailleurs...

 La fin

Je comprends

Il faut bien en finir

Avec ce cœur qui bat

Sans toujours savoir pourquoi

Mais le début                                                                                         Avant la petite graine du papa

Dans le ventre de la maman                                                                  Avant le singe le poisson la bactérie                     

L’explosion de tout

De rien

Avant Dieu

Je ne comprends plus alors je regarde après

Après ce cœur inerte

Cette  chair décomposée

Ces os en ossements

Et plus rien

Qu’un souvenir parfois

Dans les cœurs qui battent encore

 

Il est cinq heures

Je ne peux pas me rendormir

La pluie goutte à goutte sur le jardin

Sur le coquelicot brûlé par le soleil d’hier

La mer se lève

Je la sens se rapprocher

Le vent s’insinue dans la voilure ferlée pour la nuit

Le jour se hisse dans les haies de cupressus

C’est l’heure de la ronde du matin 

A l’hôpital

Des yeux qu’on ferme

Des stores qu’on ouvre

 

Je ne veux pas me recoucher

Trop heureux de ce jour de plus

Avec mon coquelicot

Même si ne je comprends pas

Pourquoi ce goéland solitaire continue de crier                                           

Sur le lampadaire allumé en plein jour

 

               Alain Lebeau, Dans « la mer se noie », 12 juillet 2011 

Commenter cet article

sido 13/07/2011 22:33



C'est beau !



Articles récents

Hébergé par Overblog