Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Lectures - cinéma - citations -...

Imaginez un instant que vous pesiez 172 kg... soit 90 kg de trop. Lacer vos chaussures, escalader votre baignoire ou, tout bêtement, faire cinquante mètres à pied : autant de problèmes. Cette fois-ci, bon sang de bonsoir, vous êtes décidé à les perdre et définitivement - ces satanés kilos ! Mais voilà que, tout à coup, vous vous inquiétez : c'est plus de la moitié de votre substance qui doit disparaître. Oui, mais quelle moitié ? Comment pouvez-vous être sûr qu'au bout du compte vous serez encore vous-même ? Maigrir, c'est, d'une certaine façon, prendre le risque de se transformer en quelqu'un d'autre. Quelqu'un d'autre qui, forcément, aura un point de vue différent sur les choses de la vie et que les autres regarderont d'un autre œil. Et ça fait peur. Si peur que la plupart de ceux et de celles qui essaient de maigrir s'empressent d'y renoncer, afin d'échapper à cette terrible remise en question. Jean-Louis Yaïch a passé le plus clair de son temps à perdre puis à reprendre des kilos par centaine. Aujourd'hui, il est à bout. Il fait appel à un médecin psychiatre spécialiste du comportement alimentaire. C'est l'histoire de leur aventure commune qu'ils nous relatent tous deux par le menu. Une aventure parsemée d'angoisses, tissée de batailles incertaines et de fragiles victoires. Rassurez-vous : les kilos seront perdus. Et, dans le même temps, Jean-Louis Yaïch aura trouvé sa vraie mesure. Ce journal à quatre mains se lit d'une traite, comme un roman. Livre fort, bouleversant, souvent drôle de surcroît, dans lequel se reconnaîtront tous ceux, toutes celles (le Dr Apfeldorfer, dans ses interventions, parle de nombreuses femmes au vécu comparable - que leur problème soit de perdre 5 ou 50 kilos) qui entretiennent un rapport difficile avec la nourriture.


apfeldorfer.gif

Apfeldorfer est psychiatre et psychothérapeute. Pour soigner ses patients il utilise les techniques de la psychothérapie cognitive. Dans cet ouvrage il nous fait part d'une façon originale de son approche. Le psychiatre et son patient ont tenu, tous deux, un journal de thérapie et c'est ce journal à deux voix qui nous est présenté dans ce livre. Une étonnante et émouvante façon de comprendre, de l'intérieur, ce qu'est une psychothérapie....

Commenter cet article

sido 13/09/2010 14:46



De retour de Barcelone, me voila naviguant dans tes pages avec grand plaisir ; ta "revue de lecture" est alléchante, et même si tu ne veux pas "ajouter ta contribution à la grde bibliothèque
romanesque ", ce que tu en dis est assez bien tourné, avec la pointe de sel suffisante pour guider le futur acheteur.


Quant aux Kilos et nos difficiles rapports avec les aliments :  tout un univers à explorer...je n'y échappe guère !!


bises



Articles récents

Hébergé par Overblog