Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #CARAVAGE - génie imparfait
Chez le Cavalier d’Arpin, Caravage fait la connaissance d’un autre assistant, Prospero Orsi qui l’introduit auprès de la haute société romaine. Il reçoit 3 commandes : 2 tableaux religieux et un profane.
- La Madeleine repentie
  - Le repos pendant la fuite en Egypte  
        - et la diseuse de bonne aventure.
1594-madeleine-repentie.JPG1594-madeleine-repentie2.JPG
La Madeleine repentie est un thème courant à cette époque. Caravage s'attaque à sa première figure en pied. Il choisit un  cadrage très particulier : en plongée qui "écrase" ainsi le sujet et procure une sensation d'accablement psychologique. Chez Caravage, rien de superflu, tout doit viser à l'efficacité aussi bien le cadrage, la lumière que la pose, l'expression et l'habillement des personnages. Ici, le cou de la Madeleine est tendu comme s'offrant à la hache du bourreau, en signe d'accablement. Caravage reprendra cette posture dans d'autres tableaux comme chaque fois qu'il pense avoir fait une vraie trouvaille. Il se constitue ainsi une sorte d'alphabet de poses et de personnages qu'il réutilisera toute sa courte vie.
1594-repos-fuite-egypte.jpg
Le repos pendant la fuite en Egypte, 1594
On retrouve cette position du cou pour la vierge Marie qui protège son enfant dans le tableau illustrant "le repos pendant la fuite en Egypte" pendant que Joseph, patiemment, tient une partition jouée par un ange à l'allure d'éphèbe antique.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog