Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Ateliers d'artistes...

« La beauté est toute relative », c’est vrai ! Mais cette relativité est elle-même relative… Ainsi Quand nos ancêtres peignent et gravent dans la grotte de Lascaux, l’émotion est intacte 18 000 ans plus tard ! Ce qu’ils représentent nous le comprenons immédiatement malgré l’épaisseur du temps et la différence des cultures.

lascaux3.jpglascaux2.jpg

Comment ce qui est possible avec des peintures vieilles de plusieurs dizaines de milliers d’années nous a-t-il été si difficile avec les arts africains qui nous sont pourtant contemporains ? En réalité ils sont bien différents. Alors que les peintures des grottes devaient représenterr de la façon la plus évidente possible les animaux que nos ancêtres côtoyaient, les arts traditionnels africains ont souvent pour mission d’évoquer les forces de la nature ou des esprits, de raconter un récit. Ils sont parfois plus proches du pictogramme que de la représentation figurative.

afrique02.jpg

L’art médiéval n'en est pas très éloigné. Il raconte lui aussi une histoire, décrit les attributs d’un personnage, son rang social, son rôle religieux, sans tenir compte de l’exactitude des proportions ni de la perspective…. Si l’on ignore les bases et le contexte de ce langage, il est parfois difficile à apprécier.

Les_Tres_Riches_Heures_du_duc_de_Berry_fevrierPF.jpg

L’art bouddhique s’inspire également des mêmes principes. Pour sculpter une statue du bouddha les artistes doivent suivre une sorte de cahier des charges extrêmement codifié. Le bon artiste n’est pas celui qui innove mais celui qui perpétue ! Malgré cela certains artistes, aussi bien en Afrique que dans la tradition asiatique ou dans l'Occident médiéval arrivent à s’échapper du carcan de la règle pour exprimer une sensibilité universelle qui nous touche encore aujourd’hui.

08xian 084

L’Homme est donc bien sensible à des formes universelles d’art , que ce soit par les représentations criantes de vérité de l’art pariétal ou les statues idéalisées de l'art grec que le bouddhisme adopta après le passage d’Alexandre le Grand ou les têtes sculptées d’Ifé

afrique01

 ou l'expression brute  ou abstraite d'émotions mais quand l’art est soumis aux contraintes d’une culture, d’un récit, d’une idée, il nous faut souvent en connaître les clés pour l’apprécier. Et pourtant, malgré les contraintes du genre, même dans ce cas, des artistes arrivent à faire passer une émotion universelle.

afrique enceinte bamiléké(femme enceinte - sculpture Bamiléké- Cameroun)

Nulle culture n’échappe à ses contraintes. L’art surréaliste et l’art abstrait qui s’en croyaient orgueilleusement détachés, n'y ont pas échappé plus que les autres !! C’est bien, précisément, en allant au-delà d’un genre ou d’une culture et pas (seulement) en cherchant artificiellement le scandale, qu’un artiste libère les forces créatives qui sont en lui ! Beaucoup d’appelés et peu d’élus mais la fierté de tout artiste devrait être de marcher dans cette voie ! L'art, quand ce n'est pas de l'esbroufe ou du snobisme, quelle aventure qui peut bien occuper toute une vie !

Commenter cet article

sido 27/03/2011 12:49



Je pense que l'art quel qu'il soit doit avant tout faire passer une émotion et une émotion sensuelle plus qu' intellectuelle. Dés l'instant où l'on commence à analyser décortiquer, on perd
'essentiel : l'élan.


Bon dimanche Alain.



Articles récents

Hébergé par Overblog