Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Le taux de syndicalisation en France est faible, mais sait-on qu’il est 4 fois plus élevé dans la fonction publique que dans le privé. Cela permet de comprendre pourquoi celle-ci est avantagée par rapport au privé et encore plus par rapport au secteur artisanal. Les gouvernements de droite et de gauche se sont arrangés, depuis plusieurs dizaines d’années, pour obtenir la paix sociale en contrepartie d’avantages concédés aux syndicats, donc essentiellement à la fonction publique (un actif sur quatre est employé par l’état)

Ce petit jeu entre copains et coquins a été payé en monnaie de singes, c'est-à-dire sous forme d’emprunts et participe pour une part importante au déficit actuel de la France. Nous en payons une autre conséquence délétère aujourd’hui. Les ouvriers et les chômeurs se sont sentis exclus de cette entente et ils ont reporté leurs espoirs sur des solutions extrémistes.Autrefois, le Parti Communiste, leur promettait la lune (votez pour nous et nous vous offrirons le paradis), aujourd’hui, le Front National a pris le relai avec des slogans aussi dangereux et simplistes : « votez pour nous et nous nous occuperons de chasser les étranger qui vous prennent votre travail et nous fermerons nos frontières pour garder nos entreprises. »

cheval01.jpg

Le parti de Mélenchon tient à peu près le même discours honteusement raccoleur, avec l’argument raciste en moins. Rien n’y fait, les ouvriers ne votent pas Mélenchon ni pour Hollande, ils votent pour Marine Le Pen !

L’extrême droite est donc devenue le parti des ouvriers et cela devrait être une honte pour la gauche ! Le PS, lui, recrute dans les classes moyennes et, entre autres, dans la fonction publique. On comprend qu’il ne veuille pas couper la branche sur lequel il est assis et il ne propose que des mesures « charitables » envers les ouvriers et les chômeurs, mais des cadeaux pour la fonction publique (60 000 enseignants de plus, retour à la retraite à 60 ans (en discussion ?) – qui est pourtant la seule vraie réforme de Sarkozy).

cheval02.jpg

Bayrou chasse également sur le terrain des classes moyennes (plus traditionnellement à droite). Il fait un appel du pied à la classe ouvrière en insistant sur le slogan « produire français », ce qui le booste actuellement.

Sarkozy a perdu, après 5 ans de gouvernement, tout attrait pour les ouvriers et les petits employés et encore plus pour les chômeurs. Devant l’échec annoncé, Il est possible que son électorat traditionnel se détourne de lui et se reporte, en partie sur Bayrou, mais on peut compter sur lui pour sortir de son chapeau, avant les élections, des propositions toutes plus abracadabrantesques les une que les autres !

Au total, à quelques mois du scrutin, le résultat est incertain. Hélas, les débats ne portent toujours pas sur les vrais sujets (comment redresser l’économie du pays) mais sur la tactique pour prendre le pouvoir. Personne n'a le courage d’expliquer les difficiles vérités sur les efforts à faire et sur leur plus juste répartition !

cheval03.jpg

Les politiciens sont engagés dans des stratégies de campagne, c'est-à-dire de guerre et la guerre se fait toujours aux dépens des populations ! Pourquoi les politiciens sont-ils ainsi ? Parce qu’ils sont à notre image ! Ils nous représentent avec nos défauts et nos qualités, grossis, donc en pire et en meilleur ! Mais pour une élection présidentielle, qui est une sorte de guerre de succession soft, tous les coups sont permis et c’est rarement le meilleur de leur pensée qui s’exprime !

Espérons que nous ne soyons pas obligé par l’incurie de ceux qui nous représentent et notre incurie, d’abord, en tant que citoyens, à subir une solution semi-autoritaire, comme les italiens, c'est-à-dire à remettre les clés de la maison à un économiste froid ?

 

Commenter cet article

BARRE alain 26/01/2012 18:53


Notre modèle de l'"Etat-providence" n'est pas vraiment le nôtre. Il est né dans la Grande-Bretagne des années 1945 ! Il s'est généralisé ensuite à toutes l'Europe non communiste avec des
particularités françaises à contre-courrant des autres pays de l'OCDE : la retraite à 60 ans et les 35 h. Cela serait formidable s'il n'était financé par le déficit, par des emprunts (depuis
l'arrivée de Mitterand mais la droite à continué !)


Nous sommes au bout de ce modèle. Ses inventeurs anglais commencent spectaculairement à le réformer. Nous y sommes rendus nous aussi !


ab

sido 26/01/2012 11:40


Pour être juste il faudrait faire un "tri" entre tous les bureaucrates qui pullulent dans les différents ministères et administrations, ( y compris enseignement ) et ceux qui sont indispensables
aux fonctionnement du public; Le terme de fonctionnaire est reducteur à l'image d'épinal de celui qui se les roule tranquillou en regardant les autres bosser dur ; alors pas de géneralisation et
de mélange dans un même panier. D'autre part pourquoi toujours vouloir aligner ce qui est FRANCAIS sur d'autres pays voisins, même si la mondialisation nous y pousse. Nous avons notre
spécificité, à nos dirigeants de faire du bon boulot pour la preserver et nous sortir de la crise autrement qu'en bradant notre modèle, pas si mal que çà quoi qu'on dise. Les anglais n'ont-ils
pas gardé leur monnaie et leur royauté assez coûteuse et n'ont-ils pas l'audace de passer the channel pour venir se faire soigner chez nous ?


Le pb c'est que l'on n'a pas (encore) idée de celui qui sera le meilleur pour cette très difficile tâche, Une france qui le reste tout en étant ouverte !

alain BARRE 26/01/2012 09:33


Ce ne sont pas les fonctionnaires en tant que personne qui sont en cause, c'est la Fonction Publique, trop importante et trop coûteuse. A titre d'exemple : un agent de l'état gagne par an, 30% de
plus qu'un salarié du privé ! Salaire moyen annuel en euros, en 2008 pour un agent de l'Etat  = 24120, pour un salarié du secteur privé = 18330. Les enseignants, par contre, sont moins payés
que dans la moyenne de l'OCDE (mais il faut préciser également que dans le secondaire, ils travaillent moins que la moyenne de l'OCDE) ! 1 actif sur quatre est directement employé par l'Etat
(24,4%). A tritre de comparaison, en Allemagne : 13,6%.


Privilégier l'emploi (des jeunes surtout) suppose de diminuer le coût du travail (le plus élevé d'Europe à part la Suède), cela suppose de moins ponctionner pour le fonctionnement de l'Etat. Les
charges sociales pour un employeur sur un salaire moyen en 2010, représentaient un pourcentage de 42,3% (USA : 9,7%, Allemagne : 19,3%, Suède : 31,4%)USA.


La gauche et la droite peuvent réformer cela et relancer l'emploi, à condition qu'elles ne privilégient pas seulement leurs bases électorales. Or leur base électorale n'est pas la classe ouvrière
qui se reconnaît mieux dans le Front National !...


ab

sido 25/01/2012 18:43


Toujours la vieille guéguerre "soft" entre public et privé ???????????????? Fonctionnaires, oust, vous ne servez qu'à endetter la France, vous ne fabriquez rien, des inutiles, à l'enseignement, à
la poste, aux transports etc etc,  allez virez tout çà. Ah le rêve du privé total - itaire !


Une qui a... fonctionné ; Sans rancune.

Aredius 23/01/2012 10:42


Constat évident, chut ! et triste.


Mais vous n'avez pas compris !


les candidats ont tous une excellente politique dans leur poche. Mais pour qu'ils puissent l'appliquer, il leur faut être élus. Alors ils vous racontent ce qu'ils pensent qu'il leur faut raconter
pour que vous votiez pour eux.


Et vous parler des solutions qu'ils envisagent pour résoudre (?) les problèmes, ça serait trop ennuyeux et trop long. Est-ce qu'on ne fait pas tout dans les supermarquetes pour que le passage en
caisse soit le plus rapide possible. "S'il faut réfléchir, alors ! " est une réflexion que tout enseignant a entendu des centaines de fois. Et le client est roi ...des ânes ?

appartement nice 23/01/2012 09:03


c'est intéressant cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog