Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)

Est-ce une nouvelle crise où la continuation de celle de 2008 ? C’est évidemment la continuation de celle de 2008 ! Les états, USA en tête (suivi par la France), ont essayé d'en atténuer les effets en injectant des sommes colossales dans l’économie (aggravant ainsi la dette). Cette mesure inspirée de l’économiste KEYNES a toujours eu la faveur des politiciens de gauche qui pensent que si on donne plus d’argent aux consommateurs, ils dépenseront plus et que cela suffira pour relancer la machine ! Cela marche parfois quand tous les autres indicateurs sont bons. Mais ce n’est plus le cas. Le redressement spectaculaire des économies de la Chine, de l’Inde, du Brésil, de la Turquie et de quelques autres pays, ont changé la donne. Les usines du monde ont changé de continent et les labos de recherche ne sont plus l’exclusivité de l’Occident !

L’Occident qui s’endettait (en France, depuis l’arrivée de Mitterrand au pouvoir et, par la suite avec tous les gouvernements qu'ils soient de droite ou de gauche), s’est endetté encore plus pour amortir les effets de la crise de 2008 et le remède keynésien arrivant au terme de ses effets illusoires, nous voici devant la cruelle réalité : nous vivons au-dessus de nos moyens et il va nous falloir accepter des  révisions déchirantes.

Certains à gauche pensent qu’il suffira de « faire payer les riches ». Bien sûr il va falloir les faire payer (d’autant plus que les inégalités se sont accrues), mais cela ne suffira pas ! Le monde est entrain de changer de base comme le clame le chant des révolutionnaires : « l’internationale » et cela ne plaît ni à la gauche ni à la droite.

DSC00530.jpg

Dans ce changement nous devons nous refaire une place. Nous ne retrouverons plus notre prééminence mais il est essentiel de ne pas se laisser glisser….

Dans cette lutte, pour ne pas tomber, les batailles pour le retour à une retraite à 60 ans semblent parfaitement ridicules. A gauche, les plus sensés le savent bien, mais ils n’osent pas le dire à leurs électeurs. Chez les écolos on fait semblant d’y croire (ou, plus grave, on y croit dur comme fer !), mais une responsable de ce parti à tout de même émis dernièrement un avis discordant… A droite, on ne sait plus trop à quel saint se vouer tant on est surpris par l’ampleur de la catastrophe (et tétanisé par les perspectives électorales) !...

L’urgentissime pour le citoyen de base est de se rendre compte que le monde « a changé de base ». Ce que les anciens tiers-mondistes appelaient de leurs vœux est enfin arrivé, mais pas de la façon dont ils l'avaient espéré. Ces changements ne sont pas maléfiques en eux-mêmes et ils ne font que réparer des injustices, mais ils se font avec fracas, surtout pour ceux qui ont quelque chose à y perdre : les occidentaux, USA en tête.

Nous quittons l’ère du leadership occidental –américain - en particulier et l’avenir est incertain. Il est fort possible que ceux qui ont tant vilipendés l’impérialisme américain, souvent pour de bonnes raisons mais aussi avec beaucoup de mauvaise foi, finiront par le regretter.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog