Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Les aléas de Léa (feuilleton)

Il était peut‑être minuit, une heure du matin. pyracanthaJ'étais encore dans mon premier sommeil quand je crus percevoir, comme dans un rêve, des cris d'enfant. Machinalement je me levai et appelai : "Bérangère... Bérangère... tu as encore envie de faire ta petite crotte ! tu n'as pas pris tes précautions hier soir... Hein ! Bérangère."

 Mais Bérangère dormait tranquillement sur son coussin habituel et me regarda avec de grands yeux étonnés quand j’allumai le lampadaire du salon. « Eh bien, ma bébé, ma bébé, ma Bérangère chérie... Qu'est‑ce qui t'arrive ? . . . » Je la pris dans mes bras... Elle se mit à ronronner, en chatte ultra gâtée qu'elle était.

 Mais non, ce n'était pas elle qui criait comme cela. Peut-être était‑ce Phox, le vieux chien impotent que ma soeur m'avait donné à garder il y a quatre ans et qu'elle n'avait jamais réclamé. Non ! Phox somnolait tranquillement sur sa double épaisseur de tapis.

             Les cris reprenaient. C'était juste devant ma fenêtre.

 Tout à fait réveillée maintenant, je descendis les escaliers quatre à quatre, un peu inquiète, irritée aussi. Oui, c'était bien des pleurs et des gémissements d'enfant ! Ils provenaient de mon jardin. Je sentais la colère monter en moi. Qui avait pu ouvrir MON portillon de MON jardin à une heure vingt du matin pour y mener son gosse hurlant sous mes fenêtres ? C'était tout à fait... inconvenant !

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog