Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #Les aléas de Léa (feuilleton)

pyracanthaLe coeur de Léa battait dans sa poitrine à la faire éclater. Elle n'arrivait pas à retrouver son calme. Elle n'avait qu'une envie : fuir, fuir loin de là, loin de ce piège odieux, retrouver sa bébé, sa chatte Bérengère, son vieux chien Phox, son petit nid douillet où tout était à sa place, où nul imprévu ne venait jamais la troubler… Juste ciel ! Comment avait-­elle pu se laisser enfermer au fond de ce caveau sans issue ?

 Le petit garçon dû percevoir son désarroi. Il se blottit contre elle. Instinctivement, elle l'entoura de ses bras. Elle sentait son petit corps tremblant et chaud contre le sien, comme celui d'un animal. Plus doux et plus chaud même que celui de n'importe quel animal. Une émotion étrange l'envahissait. Jusqu'à présent, jamais un enfant ne s'était ainsi réfugié dans ses bras. Ils la fuyaient et elle les rejetait. Il l'interrogea :

 - Comment tu t'appelles ?

- Léa, et toi ?

- Moi je m'appelle David, j'habite ici avec mon papa.

 Qu'allaient‑ils devenir, pensait Léa ? Ils restèrent un moment silencieux. Puis un mince espoir lui revint. La lune donnait à plein par un vasistas à l'arrière du garage. Peut‑être l'enfant pourrait‑il s'échapper par là et prévenir quelqu'un ? Mais elle dû se rendre à l'évidence : le mouvement du vasistas était bloqué par une tige métallique et ménageait trop peu d’espace. Ils étaient réellement pris au piège !...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog