Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)
"Ventre affamé n’a pas d’oreilles", ce qui signifie que lorsque nos besoins élémentaires ne sont pas satisfaits, l'instinct prend le dessus sur la raison ! C’est ce qui se passe actuellement pour les classes sociales les plus touchées par la crise, en particulier pour les ouvriers et petits employés. Partout, en Europe, ils sont attirés par les solutions extrêmes et, comme après la crise de 1929, des signes inquiétants apparaissent dans tous les pays occidentaux. Cela se traduit par une perte de confiance dans la classe politique traditionnelle et une montée de l’extrême droite en Hongrie, France,...et de l'extrême-gauche en Grèce. Les classes populaires ne se sentent pas représentées par ceux qui prétendent être leurs garants.
caillebotte-raboteurs.jpg
Un sondage, commandé dernièrement par “l’humanité dimanche”, portant sur l’emploi, le pouvoir d’achat, la réduction des inégalités, la protection sociale, attribue un score identique de 20 % à Le Pen et Hollande, Sarkozy n’atteint pas les 10% et Mélenchon, qui se targue de représenter ces classes populaires, plafonne entre 5 et 8% ! Ce sondage montre, par ailleurs, que Le Pen est la plus “apte à comprendre les réalités de la vie “ de la France d’en bas !

Que peut-on en conclure ? Que Les deux grands partis de gauche sont l’émanation des classes moyennes dont ils défendent les intérêts. Ils souffrent de la crise mais dans une proportion bien moindre que les classe populaires auxquelles ils sont tentés de faire la charité ou une aumône plus ou moins généreuse plutôt que d’apporter un réel soutien!!!... Les ventres bien remplis des classes moyennes "ont des oreilles" pour entendre leurs propres problèmes, mais pas ceux des gens qui souffrent vraiment ! Autre conclusion : Mélenchon représente une autre variante de la bourgeoisie et il est encore plus éloigné des classes populaires que le PS ! Cela laisse le champ libre à Le Pen qui fait assaut de démagogie et encourage ce qu'il y a de pire chez les laisser pour compte !
visconti15.jpg
Que faire ? Dans une telle période il est indispensable d'assainir la situation économique du pays et pour cela les mesures  sont forcément impopulaires : réduire la dette, diminuer le coût du travail, augmenter la flexibilité de l’emploi,... mais en même temps il est indispensable de réduire l’impact de ces mesures sur les classes populaires ( peut-être le modèle suèdois peut-il nous donner des idées ?)
Cela nécessite des ressources nouvelles - on pense évidemment à de nouvelles impositions sur les riches - mais aussi à une réduction des dépenses et à l’abolition des privilèges à tous les niveaux de la société, c'est à dire pas seulement dans le "monde de la finance" ! Mission, dont jusqu’à présent, le PS et l’UMP se sont montrés incapables tant ces mesures toucheraient leurs électeurs.
visconti18b
Peut-être feraient-ils mieux, pourtant, de se dire, comme le comte de Lampedusa dans “le Guépard” : “Il faut que tout change pour que rien ne change !”

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog