Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche

Que reste-t-il aujourd'hui des grandes idées de Freud ?

3-  L’interprétation des rêves, les associations d’idées dans la cure psychanalytique. Pour Freud, le rêve serait « la voie royale vers l’inconscient ». L’interprétation psychanalytique permettrait de dévoiler le sens caché de ce que nous avons refoulé dans notre inconscient et qui continuerait de s’y manifester sous forme de divers travestissements. Non, répondent les chercheurs modernes, à la suite de Louis JOUVET (université de Lyon)  le rêve sert surtout à « améliorer notre capacité à apprendre, à mémoriser et à gérer nos émotions. »  Cette répétition n'est pas passive, le rêve semble essayer de résoudre à sa façon, en rassemblant des images éparses et souvent en exagérant les effets, les problèmes qui nous préoccupent dans la journée.

 Un chercheur finlandais émet une hypothèse complémentaire qui permet de comprendre pourquoi tant de rêves ont une fin malheureuse. Pour lui le rêve est un « système de simulation qui sert à nous apprendre à survivre, pour nous entraîner à réagir aux situations dangereuses du quotidien. » http://www.sciencesetavenir.fr/magazine/dossier/094827/le-cerveau-a-l-ecole-de-la-nuit.html

branches.jpg

Les associations d’idée ne sont pas abandonnées par les thérapeutes modernes mais ils ne les laissent pas surgir miraculeusement au cours d’une « attention flottante ». Au contraire, ils demandent  aux patients  de noter systématiquement (pendant la cure et en dehors de la cure) leurs émotions négatives, le contexte dans lequel elles se sont produites et les pensées automatiques qui y sont associées. Ensuite, il faudra apprendre à assouplir ces automatismes qui se présentent sous forme de distorsion de la réalité et qui sont toujours négatifs.

Alors faut-il jeter le bébé avec l’eau du bain et rejeter complètement la psychanalyse ? Non, malgré les erreurs et les manipulations nombreuses de son fondateur, Freud,  la cure psychanalytique semble avoir son intérêt dans certains cas. Il en va des diverses façons d'exercer la psychothérapie comme pour la pédagogie : La personnalité du pédagogue ou du psychothérapeute est aussi importante que sa méthode et certains psychanalystes sont, avant d'être des adeptes de Freud, de bons thérapeutes ! Toutefois, personne ne niera qu'il est préférable d'avoir un bon thérapeute avec une bonne méthode  ! 

pigeon.jpg

La psychologie est une discipline encore jeune, elle hésite encore entre science, littérature et philosophie. Freud a essayé de s’inspirer de la science de son époque mais il s'est appuyé essentiellement sur l'introspection et son histoire personnelle. Les psychanalystes qui l’ont suivi n'ont pas eu, non plus, le souci de l'expérimentation scientifique au point que pour être psychanalyste en France il n’est point besoin de diplômes, il suffit d’avoir suivi une cure dite « didactique » avec un autre psychanalyste.  Cela explique que les dérives soient possibles. J’en ai vu une se dérouler sous mes yeux, dans une institution où j’ai travaillé à Nantes autrefois : la fondation Pi (Centre Psychothérapique Nantais). Le psychanalyste, adepte de Lacan et de Bettelheim, eut une première fois maille à partir avec la justice nantaise pour des affaires financières et, récemment pour des affaires de mœurs. Affaire en cours : http://www.ladepeche.fr/article/2010/01/25/762147-Le-psy-du-chateau-devant-les-juges.html 

pornic.jpg

Cet ouvrage de ONFRAY « Le crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne » s’ajoutant à l’excellent ouvrage collectif « Le livre noir de la psychanalyse » contribue à démystifier la pratique quasi religieuse de la psychanalyse. En cela ce livre est non seulement utile mais nécessaire et il en faudra sûrement encore d'autres sur le même sujet !

Biblio :  - Michel ONFRAY : Le crépuscule d’une idole, l’affabulation freudienne, Grasset, fin avril 2010, 22 €

Le livre noir de la psychanalyse, vivre, penser et aller mieux sans Freud,  éditions 10/18, collectif, 13 €

Jared DIAMOND, Pourquoi l’amour est un plaisir, Gallimard, réédition en poche à 7,32

Commenter cet article

albin 07/06/2010 12:19



La vérité est un souffle bruyant.



frdm.fr 01/06/2010 11:22



À propos de l’affaire Onfreud
http://www.facebook.com/notes/psychanalogie/en-realite-michel-onfray-veut-sauver-la-psychanalyse-contre-freud-et-les-psychan/391038327884
= http://goo.gl/srst
Où l’on découvre dans les propos de M. Onfray dans la presse et à la télévision qu’il cherche à substituer à la psychanalyse dite « freudienne » une « psychothérapie pour aujourd’hui », «
psychanalyse post-freudienne », consistant en… la « méditation philosophique », substituée par supersessionisme. Et que pour cela, il cherche à ridiculiser la règle fondamentale, la « loi » de la
psychanalyse, qui consiste du côté du patient à dire tout ce qui vient à l’esprit (« association libre »). Et que dans ces conditions, le livre de M. Onfray cherchant à ridiculiser Freud n’est
qu’un moyen de parvenir à ses fins qu’il révèle par ailleurs : « je souhaite dire que j’aimerais que ce livre soit aussi et surtout l’occasion de penser une psychothérapie pour aujourd’hui », in
article de M. Onfray publié sur le site du Monde le 7 mai 2010. Où l’on découvre que tout ceci est motivé par la phobie de la notion “freudienne” selon laquelle la « normalité » n’existe pas, et
qu’il n’y a qu’une différence de degré, et non de nature, entre les « normaux » et « ceux qui ne le sont pas », et que M. Onfray estime cela scandaleux et tient à une frontière nette entre les
deux, afin de pouvoir se placer… devinez dans quelle catégorie : voilà toute l’affaire. Voilà ce qu’y trouvent ceux qui soutiennent M. Onfray dans son ambition.
Sommaire
— des extraits de l’article de M. Onfray paru sur le site du Monde le 7 mai 2010 (mais non paru dans l’édition papier)
— un premier commentaire de l’article de M. Onfray paru sur le site du Monde le 7 mai 2010
— des extraits du Dossier publié par Le Monde, sur site le 7 mai 2010 et dans l’édition papier le 8 mai 2010 : deux articles parmi ceux du dossier
— les liens vers les enregistrements vidéo de la prestation de M. Onfray lors de l’émission télévisée de Laurent Ruquier le samedi 8 mai 2010
— la transcription et le bref commentaire des passages estimés essentiels de la prestation télévisée précitée de M. Onfray le 8 mai 2010
— le lien vers le blog de M. Onfray qu’il consacre à son livre et les suites de celui-ci notamment dans les médias : essentiel pour mieux apprécier la “mentalité” de M. Onfray
— addition sur la notion de science et si la psychanalyse est une science
— le lien vers le blog d’Emmanuel Fleury qu’il consacre à l’affaire Onfray et notamment liste la plus complète des liens vers les articles relatifs à cette affaire.
Voir http://www.facebook.com/notes/psychanalogie/en-realite-michel-onfray-veut-sauver-la-psychanalyse-contre-freud-et-les-psychan/391038327884
= http://goo.gl/srst
---
http://psychanalogie.fr



françois Michel 27/04/2010 17:30



A propos du livre Onfray-Freud, je me permets de rappeler mon livre que le philosophe Onfray s'est bien gardé de critiquer: Introduction à la Gastroanalyse; Editions Aleas, Lyon.
Voici le quatrième de couverture:

    Le narrateur, qui recherche un équilibre alimentaire (et donc pondéral) improbable, s'engage dans diverses thérapies, dont une psychanalyse freudienne.
Confronté à l'échec de ces diverses tentatives, et persuadé qu'il a un problème d'oralido, il décide de se lancer dans une auto-analyse d'un type nouveau, une gastroanalyse. Il y a un siècle, le
regretté Sigmund Freud présentait sa découverte dans une Introduction à la Psychanalyse qui devait faire date. La présente Introduction à la Gastroanalyse aura t-elle le même retentissement ?
Attendons moins d'un siècle, s'il se peut.
Dans l'immédiat on appréciera les trois mutations importantes que propose la nouvelle analyse. La première est un changement de cadre : la cure ne se déroule plus dans le cabinet d'un
psychanalyste mais dans une salle de restaurant. La deuxième est le changement du thème qui sera au centre du travail de l'analysant : ce sera la nutrition plutôt que le sexe. La dernière
mutation, plus inattendue, amène l'analysant à la position assise, selon un mouvement inverse de celui inauguré par Freud.
Avoir couché le patient est considéré par les exégètes comme un pas méthodologique essentiel dans la démarche de Freud. Ici on propose de "dé-coucher" l'analysant. Alors, retour à l'Avant-Freud ?
Il y aura débat. Le lecteur partagera avec le narrateur les soucis d'un laborieux tête à tête avec l'assiette blanche dans laquelle il faut associer librement les aliments et ne rien mettre de
coté. On a reproché à Freud d'avoir centré son propos sur les préoccupations sexuelles de la société viennoise de la fin du 19e.
De même certains regrettent que, dans le présent ouvrage, l'attention soit par trop portée sur les préoccupations alimentaires de la société lyonnaise (et française aussi bien). On sait que les
praticiens de l'analyse actuellement dominante se désintéressent des pulsions alimentaires. Devons nous accepter cette frilosité ? C'est ce défi là que la Gastroanalyse entend relever.



nathalie1962 25/04/2010 21:53



Passionnant, je m'intéresse beaucoup à la psychologie, mais c'est tellement personnel. Je pense que chaque cas est différent et qu'on ne peut pas définir de modèle. Alors je ne crois pas qu'il y
ait de réelle méthode autre que l'intuition pour soigner les problèmes psychologiques.


Bonne soirée, Alain, bises



alain BARRE 23/04/2010 18:07



Une lectrice me précise par mail que l'analyse didactique ne suffit pas pour former un psychanalyste, il faut également une formation distribuée dans l'une des sociétés
de psychanalyse ainsi qu'une supervision pendant plusieurs années. Cela complète l'information que je donnais mais n'en change pas l'état d'esprit : il ne s'agit pas d'une formation
universitaire mais d'une transmission de savoir de psychanalyste à psychanalyste.


ab



alain BARRE 23/04/2010 17:54



Réponse à Sido : "Certains croient avec la psychanalyse ouvrir toutes les portes de l'âme !" Je crois que tu as complètement raison, Sido ! Avec la
psychanalyse on n'ouvre que les portes de l'âme de FREUD et de ceux qui ont la même névrose que lui ! C'est la thèse que ONFRAY essaie de démontrer : Freud a créé une méthode
pour soigner Freud ! Il a voulu faire croire qu'elle pouvait servir pour tout le monde et pour tout les temps (il explique même ainsi la genèse de l'humanité). Freud a réussi à soigner,
plus ou moins bien, Freud, ce n'est déjà pas si mal, mais restons modeste, il n'y a pas matière à crier victoire universelle ! Les milliers de chercheurs et praticiens qui essaient de faire
progresser la psychothérapie de part le monde, avant lui et après lui, ne sont pas tous des imbéciles !


ab



alain BARRE 23/04/2010 17:40



La polémique et la haine sont plus dans le camp de certains défenseurs de la psychanalyse que chez ONFRAY. Celui-ci argumente selon sa manière habituelle, rugueuse mais pas plus que dans ses
autres ouvrages. C'est un philosophe d'inspiration Nietzschéenne et Nietzsche ne faisait pas non plus dans la dentelle !... Mais le problème vient, à mon avis, de certains psychanalystes qui
pensent avoir beaucoup à perdre. Ils occupent de nombreux postes dans les facs, les centres de formation des travailleurs sociaux, les hôpitaux... leur prise de pouvoir dans les universités s'est
faite avec le mouvement de 68 et maintenant c'est l'heure du reflux. Il leur faut rentrer dans le rang. la psychothérapie a beaucoup évolué, on cerne mieux le rôle des médicaments également et
la psychanalyse est restée accrochée aux dogmes de Freud qui ont près d'un siècle ! 


Les critiques envers Onfray sont souvent haineuses, mais que dire de celles adressées aux 40 auteurs du "LIVRE NOIR DE LA PSYCHANALYSE paru en 2005 ! Ce dernier ouvrage me paraît plus fondamental
que celui du philosophe. Il expose les faits, en présentant des arguments, dans un état d'esprit scientifique et attend qu'on lui oppose d'autres arguments. Pour l'instant n'est venu que l'injure
!... Que voulez-vous, certains psychanalystes font de la "résistance" ...Heureusement, je pense que les meilleurs d'entre eux n'ont pas une pratique qui correspond à l'orthodoxie freudienne et
qu'ils se sont, au fil des ans, créés leurs propres outils. Ceux-là évolueront à leur rythme et s'adapteront aux connaissances modernes sinon ce sont leurs patients les feront changer...


Une remarque : il ne faut pas confondre "psychothérapeute" avec "psychanalyste". Les psychanalystes ont tendance à faire croire qu'il ne peut y avoir qu'eux à faire de la psychothérapie. C'est,
bien sûr, un grossier abus de pouvoir. Que cette idée soit passée dans le grand public montre le chemin qui reste à parcourir pour les remettre à leur place.


ab



Didier 23/04/2010 15:20



Merci pour cette série et cette précieuse matière.


Voilà des éclairages utiles pour qui, comme moi, ne comprend pas la polémique née du bouquin de Michel Onfray.


Je me permets d'ailleurs de vous poser une question.


Non concernant le bouquin, mais concernant l'intention de Onfray. Peut-être avez-vous réponse. Pourquoi cette démarche ? Pourquoi la polémique, et non, comme vous le faites, une approche avec
recul et s'essayant à la simplicité ?


En vous remerciant d'avance,


Didier



lasidonie 23/04/2010 11:13



Merci Alain pour ton "décryptage"et tes compléments d'analyse. J'avais suivi une interview de M.O. sur son livre et le téléfilm sur une partie de la vie de Freud. Etant béotienne j'avais trouvé
convaincantes quelques unes des critiques énoncées. Il me semble que les progrés scientifiques devraient permettre de faire évoluer la psychanalyse dont on ne peut contester toutefois l'utilité
mais dont la paternité qd mm reste à Freud. Il reste vrai qu'il y a une sorte de vulgarisation dans les esprits, des expressions passées dans le langage populaire "il faut tuer le père". Freud
est devenu une sorte de "passe-partout" avec lequel la plupart croit pouvoir ouvrir toutes les portes de l'âme. Si c'était vrai !!!


bises et bonne fin de semaine



Articles récents

Hébergé par Overblog