Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #PORNIC

A l’heure de l’internet triomphant , des librairies en ligne qui vous proposent des centaines de milliers de titres neufs et d’occasion, des grandes surfaces qui alignent des dizaines de milliers d’ouvrages, il est plutôt réconfortant de voir que certaines personnes n’hésitent pas à se lancer dans la création d’une nouvelle librairie.
P1210571
 
Depuis un an environ, la librairie « Les vents m’ont dit » s’est installée sur le quai l’Herminier à Pornic.

__librairie2-copie-1.jpg
__librairie1.jpg
Le local est petit mais cela n'empêche pas cette librairie d’avoir tout d'une
grande : littérature française et étrangère, jeunesse, art, sciences humaines, BD, polar,….
 __P1210573.jpg__P1210577.jpg__P1210575-copie-1.jpg


A titre d’exemple, j’y ai trouvé la superbe édition des Essais de MONTAIGNE traduits en français moderne par André LANLY (Quarto Gallimard, 1372 pages, 29,50€). Ainsi « Je veux qu'on agisse, et qu'on allonge les offices de la vie, tant qu'on peut : et que la mort me treuve plantant mes choux, mais nonchallant d'elle, et encore plus de mon jardin imparfait. » devient : «Je veux qu’on allonge les tâches de la vie autant qu’on peut, et que la mort me trouve en train de planter mes choux, mais insoucieux d’elle et encore plus de mon jardin inachevé » et « La lecture me sert specialement à esveiller par divers objects mon discours : à embesongner mon jugement, non ma memoyre. » devient : « La lecture me sert spécialement à éveiller ma réflexion en lui fournissant divers sujets, à faire travailler mon jugement et non ma mémoire. » L’une et l’autre façon se complètent et ne s’excluent pas. Le français moderne rend Montaigne plus familier et la langue originale replace l'auteur dans son contexte.
__montaigne.jpg 

Un autre ouvrage intéressant : « Petite histoire des colonies françaises » de Grégory JARRY et Otto T., une BD ironique et partisane sur la colonisation qui m’a donné l’envie d’approfondir le sujet avec 3 autres ouvrages.
__colonisation.jpg 

A l’étage, en mezzanine, des livres encore, mais surtout une petite salle d’exposition, intime et receuillie.

Quand vous passerez par là, n’hésitez donc pas à rendre visite à la librairie « Les vents m’ont dit », sans oublier, comme le dit Montaigne, que « Les livres ont beaucoup de qualitez aggreables à ceux qui les sçavent choisir : Mais aucun bien sans peine : C'est un plaisir qui n'est pas net et pur, non plus que les autres : il a ses incommoditez, et bien poisantes : L'ame s'y exerce, mais le corps, duquel je n'ay non plus oublié le soing, demeure ce pendant sans action, s'atterre et s'attriste. Je ne sçache excez plus dommageable pour moy, ny plus à eviter, en cette declinaison d'aage. » soit, en français moderne « Les livres ont beaucoup de qualités agréables pour ceux qui savent les choisir ; mais ils n’apportent aucun bien sans peine : c’est un plaisir qui n’est pas net et pur, pas plus que les autres ; il a ses inconvénients et bien pesants ; l’esprit s’y exerce, mais le corps, dont je n’ai pas non plus oublié le soin, demeure pendant ce temps sans action, s’affaisse et s’attriste. Je ne sache pas excès plus dommageable pour moi ni qui soit plus à éviter dans ce déclin de la vie. » ça tombe bien !.... juste à côté commence le chemin de Gourmalon qui longe la côte jusqu’à la Thalasso, puis se prolonge jusqu’aux Moutiers, 10 Km plus loin, par un merveilleux sentier des douaniers ! Sentiers des douaniers dites-vous ?….et contrebandiers, aurait sans doute ajouté Montaigne ! Car sans contrebandiers qui passaient sel, vin, tabac, indiennes en fraude, pas de douaniers, donc pas de sentiers, mais des maisons qui borderaient tout le littoral. Ouf ! Nous l’avons échappé belle !...


 Je ne sais pas si la librairie "les vents m'ont dit" possède l'ouvrage de Jean-Marie KERWICH : L'évangile du gitan, éditions Mercure de France ? C'est un ouvrage qui déborde de tendresse "dans un monde de brutes", écrit par un gitan touché par la grâce du monde et la grâce de la poésie. Pour en savoir plus sur cet ouvrage, lisez la présentation qu'en a fait Hécate sur son blog, le fil d'archal link

Commenter cet article

THOMAS 28/04/2013 16:49


Il faudrait mettre le site à jour et publier l'acte de décès de la Librairie des Vents m'ont dit ...


 

Ben 18/07/2011 14:55



Bonjour,


Sympathique article à propos de cette librairie indépendante qui connait quelques difficultés. A titre d'info, elle reste dorénavant ouverte tous les jours de la semaine.


Ben



Hécate 14/03/2010 11:36


Il est courageux d'ouvrir une librairie par nos temps  où trop de ces maisons là ,ferment ,dévorées par les grands super-marchés qui vendent les livres comme n'importe quel produit
!
Dans ma ville de Touraine ,plus que deux libraires ...et combien de bouquinistes ont disparus !
"L'Evangile du gitan" de J.M.Kerwich édité au Mercure de France en 2008  était sur un présentoir parmi d'autres receuils de poésie lors des fêtes de fin d'année dans l'une de ces
librairies.
Ouvrir un livre ,lire quelques pages ,se laisser prendre par surprise est quelque chose qu'un achat en ligne ne peut offrir .
C'est un recours qui est de bon usage lorsque cela devient la seule possibilité  de se procurer un livre ,ou que le lieu d'habitation ne dispose d'aucune librairie .

Merci à vous du lien vers mon blog.
              Et de cet article chez vous .
                                                   
votre Hécate


Articles récents

Hébergé par Overblog