Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr

Un peu de poésie dans ce monde de brutes avec Richard GOTTAINER

Trois vieux papis tout vermoulus
Sur un très vieux banc tout moussu
Parlaient de la pluie et du temps.

Par ici la terre est très dure
Disait l'Arthur
Même les corbeaux volent à l'envers
Pour ne point voir la misère.

Et ta soeur elle vole à l'endroit
Répondit le Prosper
Un oiseau ça doit planer droit
C'est marqué dans le dictionnaire.

Un coup je lance ma casquette
Un coup je vais la rechercher
Lâcha le Dédé
Y'a les ceusses qui rient quand ils pètent
Et ceusses que l'oignon fait pleurer.

Trois vieilles branches toutes tordues
Sur un très vieux banc tout moussu
Papotaient pour se faire du vent.

Il n'y a point d'amour qui dure
Disait l'Arthur
Ça vous met le coeur en calanche
L'amour c'est pas toujours dimanche.

T'as donc pas connu la Lulu
Répondit le Prosper
Tu vois toujours tout en austère
Remémore-toi donc son joufflu.

L'amour c'est un peu la galère
Mais il y fait bon ramer
Lâcha le Dédé
L'amour c'est juste un poil amer
C'est du bonbon acidulé.

Trois vieux bandits encore poilus
Entre le vert et le chenu
Se racontaient le French Cancan.
Y'avait l'Arthur
Y'avait le Dédé
Y'avait le Prosper.

La vie c'est pas de la confiture
Disait l'Arthur
C'est dur
Des fois j'en mangerai mon galure.

Tu dors comme tu fais ta litière
Répondit le Prosper
Plutôt que bouloter ta visière
Ben, t'as qu'à manger du camembert.

C'est pas que je m'ennuie, mais je me fais chier
Disait le Dédé
Oyé
Vous me gonflez, je m'en vas rentrer pour souper.

Trois vieux papis sous un platane
Les deux mains sur le pommeau de la canne
Le seul pépé, c'était le Dédé
Oyé
Les deux pépères c'étaient l'Arthur
L'Arthur et le Prosper
Oyère

Trois vieux papis
Trois papis papotaient
Papotaient pour se faire du vent.

Commenter cet article

sido 25/04/2011 20:00



Hé bè !  Réjouissant pour la forme mais peu pour le fond !Ce qui nous attend tous ? Il faudrait écrire ce que faisait les 3 mamies ou mémés pendant que les papis papotaient, je gage que sur
un banc voisin elles racontaient l'Arthur, le Prosper, le Dédé, et en oubliaient de faire l'souper tant elles avaient à en raconter !


Bises


(mon comm de ce matin n'étant pas passé une nouvelle mouture )


 


 


comm de ce matin pas passé, je reitère donc.



sido 25/04/2011 09:48



Eh bè , pas réjouissant, humour, mais humour triste amer, c'est pas d'la confiture, ce réalisme , il me fait froid !


Bon lundi festif (à ce qu'il parait...). Bises.



Articles récents

Hébergé par Overblog