Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VENISE

 San Giorgio fascinait MONET. Il ne se contenta pas de peindre une série de 4 tableaux à la lumière de l'après-midi, il revint à plusieurs reprises, alors que le soleil était déjà couché, pour peindre deux célèbres toiles intitulées "San Giorgio au crépuscule".

plan-san-giorgio-crepuscule2.jpg

Pour la petite histoire, c'est l'un de ces tableaux que  l'acteur Pierre Brosnan dérobe dans le film"L'affaire Thomas Crown". 

Je n'ai pas réussi à reconstituer, comme je le souhaitais, en photographie ces deux oeuvres. En voici toutefois un essai retravaillé en postproduction.

MONET-san-giorgo-maggiore-au-crepuscule-w1768.JPG

sgiorgio-au-crepuscule-de-riva-ca-di-dio3.jpg

MONET-san-giorgo-maggiore-au-crepuscule-w1769.jpg

    Je n’ai pas retrouvé les mêmes lumières que celles de Monet au crépuscule. Le soleil semblait se coucher plus à l’ouest, dans l’alignement du canal de la Giudecca. Le fait que j’étais à Venise en septembre alors que MONET y était en novembre explique peut-être ce décalage. Je n’ai pas retrouvé non plus des couleurs aussi flamboyantes que dans ses tableaux. La aussi il est possible que le coucher de soleil  - qui dépend beaucoup de l’humidité et de la pureté de l’air - soit d’une qualité différente en novembre ?

Par ailleurs MONET, en 1908 et plus encore en 1911, quand il reprend ses esquisses vénitiennes, souffre d'un début de cataracte. On sait que cette maladie provoque une altération de la netteté (Monet dira lui-même plus tard :"Je vois tout comme au travers d'un brouillard") et une altération de la perception des couleurs.  À mesure que la cataracte évolue, les blancs deviennent jaunâtres, les verts, jaune-vert et les rouges, orangés. Les bleus et les violets font place aux rouges et aux jaunes. 

Cela est déjà un peu perceptible sur les toiles de "San Giorgio au crépuscule", d'autant plus qu'elles ont été reprises 3 ans plus tard et que le thème (le crépuscule) s'y prête. Cela deviendra de plus en plus évident par la suite. Quand sa cataracte se sera notablement aggravée, Monet disposera ses tubes de couleur dans un ordre immuable pour les reconnaître. Sur les conseils de CLEMENCEAU, il se fera opérer d'un œil, peu de temps avant sa mort et n'appréciera pas positivement le changement ! Il déclarera, que malgré la cataracte « C’est tout de même très beau, et c’est ce que j’aimerais pouvoir représenter. »

L’éclairage des toiles de San Giorgio reste encore pour moi assez mystérieux. Il me faudra revenir à Venise une autre fois,  en novembre, mois pendant lequel MONET a peint ces deux tableaux pour éclaircir cette énigme ?....

MONET ne peignait pas la nuit (il a découvert l'électricité à Venise). Il aurait peut-être aimé les effets que produit l'éclairage moderne sur cette merveille de l'art vénitien qu'est San Giorgio ?...

MONET-san-giorgo-maggiore-au-crepuscule-w1769Ac.jpg

Commenter cet article

alain barre 11/12/2010 10:04



Les couchers de soleil dépendent beaucoup de l'humidité et de la pureté de l'air. Ceux de novembre à Venise semblent magnifique d'après les tableaux de MONET. En septembre je n'en ai pas retrouvé
d'aussi splendides !..


ab


 



Hécate 08/12/2010 14:13



Bien intéressant tout cela ,y compris les effets de la cataracte ( dont je commence à être affligée précocement ,hélas ! mais point de changement dans les couleurs ,seulement
effilochage de la lumière ).


Il semble n'y avoir pas un coucher de soleil qui se ressemble ,et c'est toujours un plaisir renouvelé  !


                                      
votre H.



Articles récents

Hébergé par Overblog