Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #VENISE

 Déjà de nombreux peintres avant lui avaient fait le voyage à Venise TURNER (1819, 1833, 1840), COROT (1828, 1834),  MANET (1856 et 1875, ci-dessous : le Grand Canal, 1875)

Manet-1875-Grand-Canal.jpg

et WHISTLER (1880, Nuit bleue et or à St-Marc et Nuit bleue sur la lagune)

whistler-nocturne-blue-gold-st-marc-copie-1.jpg whistler-nocturne-bleue-lagune-de-venise-copie-1.jpg

Renoir reste peu de temps à Venise (fin octobre-début novembre 1881), le temps d'y peindre au moins 5 toiles remarquables. Pratiquement pas de « figure » car il se plaindra de la laideur de ses modèles. Il écrit : « je me rappelle Venise. Suivant une fille qui portait de l'eau, belle comme une madone. Mon gondolier me dit qu'il la connaît, je l'embrasse de joie. Une fois sur la chaise, de trois-quarts, elle était infecte. Pour faire poser il faut être très ami et surtout savoir la langue. »

RENOIR 1881 femmes vénitienne dessin carnet voyage

En réalité, Renoir, aime les gens, aime les contacts. Il ne veut pas que son modèle reste figé. Il a envie de lui parler. Pour rendre la vie, il a besoin de la vie, or, la barrière de la langue l'empêche de communiquer. Ses modèles, si beaux soient-ils, perdent alors tout intérêt. Il a rencontré le même problème en Algérie peu de temps auparavant...

(à suivre...)

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog