Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Chroniques Michel BORDAT
La chronique de Michel Bordat : Yvan Bourgnon a créé le Manta, un formidable voilier dépollueur de mer
La chronique de Michel Bordat : Yvan Bourgnon a créé le Manta, un formidable voilier dépollueur de mer

Yvan Bourgnon est un ancien élève du collège Notre-Dame de Recouvrance et du Lycée de Pornic. Je connaissais bien son frère Laurent qui a tragiquement disparu en mer, et avec qui j’avais lié une grande amitié. J’avais été le premier correspondant de presse à écrire pour relater son premier exploit :la traversée de l’Atlantique en Hobby Cat. Tous les soirs sa maman me téléphonait pour faire le point et tous les jours je relatais dans Ouest-France. Il est venu plusieurs fois chez moi et ensemble nous avions monté une première mondiale. Je suis un des premiers Français à avoir eu un Hobby Cat, j’avais raconté à Laurent toutes les prouesses accomplies avec cet étrange bateau. Laurent m’avait fait le plus beau des compliments : «Michel tu es encore plus fou que moi !» Je raconterai ultérieurement tout ce pan de vie intense vécu avec Laurent.

Revenons à Yvan. Lycéen, déjà navigateur émérite, il était sur les traces de son frère aîné. Élève du lycée du Pays de Retz à Pornic, il avait participé au premier trophée à la voile des lycées de France et avait découvert la compétition nautique. Il avait remporté ce trophée avec ses 4 équipiers, 3 lycéens et son professeur d’éducation physique, Claude Martinuzzi. C’était une première édition qui comptait 20 bateaux. J’avais pris en photo les vainqueurs au Club Nautique de Pornic et avais relaté l’exploit dans Ouest-France.

Depuis j’avais totalement perdu de vue Yvan. Ce n’est que tout récemment que je l’ai redécouvert par hasard. Ayant une formation scientifique et étant féru de science, l’une de mes plus grandes passions a toujours été depuis plus de 45 ans, de lire des revues scientifiques (Science et Vie, La recherche, Ça m’intéresse…) ou de suivre à la télé des émissions scientifiques. Et c’est justement dans le Science et Vie du mois de février 2 017 que j’ai redécouvert Yvan Bourgnon. A la page 98 on peut voir la photo d’un très étrange bateau et à la page 99, des explications. À la 4e ligne est apparu le nom : Yvan Bourgnon !! J’ai tout de suite dévoré l’article et je dois reconnaître que j’étais totalement ébloui par ce que j’avais découvert. Yvan est non seulement un grand navigateur, ça je le savais, mais il a un sentiment écologique hors pair et de plus un sens pratique et technologique de qualité lui permettant de concevoir un immense quadrimaran inédit ayant pour vocation de débarrasser la mer de ses déchets plastiques.

Pour Yvan cela a été un vrai défi financer en crowfounding la construction de ce bateau géant, le Manta, conçu pour dépolluer les océans jonchés de plastiques. Il a donné ce nom de poisson au bateau, en rapport avec la forme de la raie mais aussi de sa capacité à filtrer l’eau de mer. L’idée de cette création lui est venue au cours d’une de ses traversées quand son voilier a heurté des objets flottants non identifiés et notamment lorsque le bateau sur lequel il participait à la Transat Jacques Vabre, avec son compère Gilles Lamiré, était entré en collision avec un conteneur, l’obligeant à abandonner, la course. Pour Yvan, l’avenir s’annonce catastrophique : « En 2 050, il y aura dans les Océans autant de plastiques que de poissons ! »

Il fallait donc agir !

En effet, 8 millions de tonnes de plastiques sont déversées chaque année dans la mer. Laurent a imaginé un moyen pour intervenir et récupérer cette pollution avant qu’elle ne se désagrège dans l’eau. Son idée c’est de créer une flotte d’une centaine de bateaux qui opéreraient le long des côtes : le Manta. Il s’agit d’un bateau aux dimensions impressionnantes :60 mètres de longueur, 49 mètres de largeur et 2 mâts de 50 m. Ils seront tous équipés à l’arrière d’un grand peigne rétractable de 72 mètres de long, tels les fanons d’une baleine. Ce grand peigne d’une largeur de 1,50 mètres, plongeant dans la mer, agira comme un véritable filtre nettoyeur et récupérera tous les objets flottants entre deux eaux. Des tapis roulants remonteront la moisson à bord et la capacité de stockage sera de 600 mètres cubes de plastiques. Le Manta évoluera lentement, à une vitesse de 2 nœuds, pour ne pas capturer ou blesser des mammifères marins.

Financement

En ligne depuis la mi-octobre, une campagne de financement participative est lancée pour réunir 150 000 € pour la construction, en 2 017, d’un prototype au 1/10, un bateau test. L’association The Sea Cleaner se donne 3 ans afin de réunir la totalité du budget. Ensuite il sera prévu 2 années d’études et 2 autres années permettant la construction d’un bateau opérationnel. L’objectif à atteindre ce sera une mise à l’eau du premier Manta en 2 021.Vu l’enthousiasme et la ténacité d'Yvan, son projet a toutes les chances d’aboutir positivement. C’est ce que nous souhaitons tous.

i
i
i
i
i
i

i

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #ppp (Petite Psychologie de Poche
Une nouvelle manière de lutter contre la dépression

Les diverses formes de dépression touchent 350 millions de personne (chiffre de l’OMS) Le traitement par les Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC) exercé par des psychologues ou des psychiatres formés pour cela est efficace, mais, même s’il est réputé être bref, il dure au moins 6 mois et n’est offert qu’à un petit nombre de patients du fait du petit nombre de spécialistes. Pour les autres, des traitements par antidépresseurs leur sont proposés.

Une équipe de chercheurs anglais a testé une forme simplifiée des TCC qui cherche à modifier plutôt les comportements (activités sociales, professionnelles, alimentation, sommeil, relations familiales,...) que les pensées avec comme objectif de réactiver les activités positives du patient. Le résultat est largement positif.

Cette Thérapie d’Activation Comportementale (TAC) présente l’avantage de pouvoir être dispensée par des professionnels moins spécialisés et dont la formation est moins coûteuse ce qui permettrait de répondre plus largement à la demande.

(d’après une publication de la revue The lancet n° 388)

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #La playmouette du dimanche
La playmouette pose pour les artistes...
La playmouette pose pour les artistes...
La playmouette pose pour les artistes...

Tous les artistes connaissent le problème : pas facile de trouver un bon modèle à peindre ou à dessiner, beau et qui ne coûte pas cher ! J'en ai trouvé un superbe ! hélas, il n'arrêtait pas de bouger et il a fallu que je le griffonne au vol !

Alors, pari réussi ?....

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Autres VOYAGES
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts

Autant les plages de Pornic sont minuscules et consistent en petites criques pleines de charme dans lesquelles vous vous sentez à la fois protégés et enfermés face à l'océan, autant les plages du nord de la Vendée sont vastes, spacieuses et vous donnent une impression d'infini et de liberté !

Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts

S'y promener à marée basse est un plaisir à la fois varié et répétitif. Le ciel se reflète dans les flaques, les lignes de marée et les vagues se confondent dans le lointain...

Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts

Ces vastes étendues offrent beaucoup d'espace aux vents qui en font leur terrain de jeu favori. Le sable est repoussé pour former un long cordon de dunes que l'on appelle, ici, la "barre" de monts. 

A l'abri des dunes des espaces herbeux se sont développés où pousse une petite fleur au parfum suave et pénétrant, l'immortelle. C'est également le royaume des lapins !

Un peu plus en retrait encore, s'étend une belle forêt de 2200 hectares (= 2200 terrains de foot)  où l'on peut se promener à l'abri du vent....

Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts
Plages de Vendée : Notre-Dame-de-Monts

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Ateliers d'artistes...

Demain, samedi 25 février à 19 H, le prochain concertino événement avec le pianiste de renommée internationale

François DUMONT

Au programme : BACH, CHOPIN et le JAZZ en musique classique avec GOTTSCHALK, SATIE, GERSHWIN, JOPLIN, SCHULHOFF

Espace VAL St MARTIN

Tarif 20€ et 5€ pour les moins de 18 ans

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Ateliers d'artistes...
HOKUSAI

Les 3 mousquetaires étaient 4, les célèbres “36 vues du Mont Fuji” de HOKUSAI sont 46 ! Elles datent de 1831-33 et marquent une date dans la peinture japonaise car elles introduisent la perspective conçue par les artistes occidentaux dans la tradition japonaise et l’introduction d’une nouvelle couleur de synthèse, le bleu de Prusse,durable et susceptible de nombreuses nuances. Elles sont publiées sous forme d’estampes et deviennent très vite célèbres au japon mais aussi en Occident.

Elles ne doivent pas leur succès qu’à leur fameuses nuances de bleu de Prusse indélébile, mais encore plus, au talent d’Hokusai qui a su choisir des façons originales et surprenantes de placer le mont Fuji. Parfois il occupe la place centrale, parfois il ne semble être qu’un détail anecdotique dans le paysage. La nature est omniprésente, comme dans la célèbre vague, mais le travail humain est également mis en valeur sans que des personnages soient les héros de l’image ! Par un effet de simplification des couleurs, peu nombreuses et nuancées et par l’usage de formes géométriques élémentaires, Hokusai invite le spectateur à entrer d’une façon apparemment simple et naturelle dans ses images en sollicitant à la fois notre goût pour l’esthétique mais aussi pour la clarté, la logique, la curiosité, l’intérêt pour la nature et pour les hommes...

Avec ces 36 vues du Mont Fuji on assiste à une mondialisation de l’art avant l’heure. Hokusai s’inspire des techniques occidentales et, inversement, des artistes occidentaux vont s’emparer de son style autant pour la pratique des séries que pour la technique picturale même ! C’est le cas pour Van Gogh, Manet, Monet, Degas et Debussy en musique…

HOKUSAI
HOKUSAI
HOKUSAI
HOKUSAI

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)
Lutter contre la pauvreté chez nous mais aussi dans le monde

Pensez-vous qu’il faut lutter contre la pauvreté chez soi et dans le monde ? Eh bien, ce n’est pas l’avis des américains qui ont élu un président protectionniste, ce n’est pas non plus l’avis des anglais qui ont préféré se refermer sur leurs frontières et, en France, cet égoïsme nationaliste s'est installé durablement à l'extrême droite et chez certains à gauche et à droite !

Que se passe-t-il donc ?

La mondialisation a rebattu les cartes. Grâce à elle, des centaines de millions de personnes sont sorties de la pauvreté et de la misère et ce mouvement continue encore. Cela ne se fait pas exactement à notre détriment, nous en bénéficions beaucoup en particulier par une baisse des prix fantastiques sur de nombreux produits, mais cela nous oblige à changer nos modes de production. Ce que faisaient nos usines, les anciens pays du tiers-monde le font aussi bien que nous et à moindre coût. Il nous faut donc nous adapter à cette nouvelle donne et cela ne se passe pas bien pour ceux qui n’ont pas une formation suffisante pour ces nouvelles tâches et pour les entreprises, trop lourdement taxées, qui ne se renouvellent pas suffisamment pour faire face à la concurrence !

Dans ces conditions la tentation est grande de trouver un bouc émissaire : fermer plus ou moins les frontières pour “fabriquer français” et empêcher la concurrence, bouter les étrangers hors du pays ou bouter les riches en les taxant tellement qu’ils franchissent les frontières. A gauche et à droite des leaders charismatiques prennent chacun des postures de “sauveur du peuple” pour s’attirer les faveurs des électeurs.

La morale de cette histoire est que nous voulons bien donner une aumône pour des associations d’entraide avec les pays pauvres, mais nous ne supportons pas que le développement de ces mêmes pays, nous oblige à nous adapter, à faire un effort collectif pour changer. Allons-nous tomber aussi bas que les américains, les anglais, les polonais, les hongrois ?....

 

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Chroniques Michel BORDAT
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !

La Côte de Jade était mal partie pour conserver l’intégrité de son littoral. Hommes d’affaires, financiers, agences immobilières, entreprises de constructions, mais aussi élus, tous s’activaient pour aménager, bâtir, louer ou vendre sur la côte. Si aucun frein n’avait été mis en place, tout le littoral aurait été bâti ! Au grand dam de tous les amoureux de la nature et de l’esthétique du paysage marin !

Heureusement, début janvier 1986, la Loi Littoral a été créée. Ouf ! Son but était de réformer le dispositif de protection et de la mise en valeur du littoral. Elle était très exigeante en ce qui concerne l’urbanisation.

Contestation en tous sens.

Ce n’était pas du goût de tous et certains manifestaient leur opposition. Ce fut le cas d’un groupe d’élus qui s’étaient réunis dans la salle des fêtes de Préfailles, pour réfléchir, aidés d’avocats, sur les moyens légaux pour détourner la Loi Littoral et pouvoir s’en passer. J’étais chargé de rédiger un article dans Ouest-France et je dois le reconnaître, j’étais mal à l’aise. Mais, spécialiste de l’écriture au 2e degré, voire 3e degré, sans aller au 4e degré comme avait si bien su le faire il y a 800 ans le célèbre auteur de La Divine Comédie, Dante, chacun aura pu lire dans ma prose ce qu’il voulait y trouver. Et moi je souriais dans ma barbe !

Plus comique et moins drôle encore, le comportement de cet élu de la Côte de Jade qui était totalement opposé à la Loi Littoral. Son raisonnement était simpliste ! «Je ne vois pas ce qu’il y aurait de gênant à construire une nouvelle maison au bord de la mer ! Cela ne dénaturerait pas le paysage !» Ceci est un raisonnement à courte vue ! En effet, un autre adjoint, par la suite pourrait présenter la même démarche et d’autres auraient pu enchaîner. Le résultat aurait été catastrophique. Je lui ai répondu d’une façon imagée et amusante : «Imaginons une superbe feuille toute blanche et qu’un malotru y fasse une grosse tache noire, prétendant que cela n’est pas trop grave ! Admettons à la rigueur. Puis un 2e fait le même acte et trouve la même excuse ! Et un 3e et ainsi de suite… À la fin la page blanche sera devenue toute noire. Est-ce ce que vous souhaitez pour le littoral ? » CQFD ! Il avait saisi !

Finalement tout est rentré dans l’ordre et la Loi Littoral est aujourd’hui largement acceptée.

La Bretagne, un littoral mité.

Quelle ne fut ma surprise quand un jour, en partie régionale de Ouest-France, j’ai découvert un article signé Jacques Boilève. C’était un merveilleux journaliste, aujourd’hui à la retraite, que j’appréciais beaucoup. Il était venu plusieurs fois chez moi et nous partagions notre goût pour la Loire. Sa carte de visite est impressionnante. Né en Anjou, écrivain, journaliste, auteur d’une quinzaine d’ouvrages traitant de la Loire, l’Anjou, ou Julien Gracq dont il fut un ami, il fit aussi des recherches dans des domaines historiques et géographiques. Il a été membre de l’Académie de Bretagne, mais aussi membre du Comité Éthique auprès de la Mission Val de Loire de l’UNESCO. Tous les deux nous nous entendions parfaitement. Un jour il m’avait demandé d’écrire un article sur le camping Les Amis de Nature à Port Meleu à Préfailles, où ses enfants étaient en classe de mer.

Revenons à l’article de Jacques. Son contenu devait contenter grandement les amoureux de la Côte de Jade. En Effet, Jacques rendait compte des résultats d’une grande enquête menée par deux professeurs de l’Université de Rennes, ayant pour objet l’étude de tout le littoral breton du Mont Saint-Michel au port du Collet aux Moutiers, en passant par la Pointe du Raz. Le bilan était sidérant. L’ensemble était entièrement mité. C’est-à-dire qu’il y avait des constructions en bordure de mer. La partie la mieux préservée de toute la Bretagne, s’étendant sur un linéaire de 3 kilomètres sans aucune construction, était située de Port Meleu à Préfailles jusqu’à la plage de Portmain à Sainte-Marie-sur-Mer. Cocorico !!! Une grande partie de notre propre côte était vierge de toute construction, et c’était exemplaire pour toute la Bretagne !!!

Roselyne Bachelot, la grande « Prêtresse de la Loi Littoral »

La rédaction Ouest-France de Nantes m’avait chargé d’assurer un reportage politique à Saint-Brévin-les-Pins, ville qui recevait au cours d’une campagne électorale nationale la ministre pleine de tempérament, Roselyne Bachelot. Comme à son habitude, cette dernière a gâté son auditoire. Sans complexe avec des mots très forts, sa personnalité s’est exprimée avec une certaine violence d’idée qui en a étonné plus d’un. Qu’on en juge : «Cet après-midi j’ai visité des coins de côte, particulièrement l’entrée de l’estuaire de la Loire. J’ai compris l’ampleur des problèmes ! Mon jugement est sans appel et je vous le dis nettement : je suis une intégriste totale pour défendre la Loi Littoral !» Applaudissements nourris ! J’ai beaucoup apprécié le jugement et l’engagement de Roselyne et j’ai tout de suite adhéré à sa prise de position et dans les termes mêmes qu’elle a utilisés.

La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !
La chronique de Michel Bordat. Déclaration de Roselyne Bachelot : Je suis une intégriste qui défendra totalement la Loi Littoral !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #MACROphotographie et autres PHOTOS
Une forêt de sable
Une forêt de sable

Sur certaines plages, quand le sable est très fin, le reflux dessine de magnifiques sculptures dans le sable.

La nature nous offre cette forêt de sable aujourd'hui...  Admirable et ordinaire exposition d'art éphémère que le mouvement des marées crée puis efface...

Une forêt de sable
Une forêt de sable
Une forêt de sable

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #La playmouette du dimanche
L'aigrette en chasse...
L'aigrette en chasse...
L'aigrette en chasse...
L'aigrette en chasse...

Elle s'est postée à l'embouchure d'un petit ruisseau couvert qui se jette dans le port du château...

L'aigrette en chasse...
L'aigrette en chasse...
L'aigrette en chasse...
L'aigrette en chasse...

En une dizaine de minutes elle a pêché une douzaine de petits poissons et quelques vers. Elle reste quelques minutes en place puis change tout en restant dans le même secteur. Elle est indifférente aux gens qui passent sur le quai et offre un beau spectacle gratuit et plein d'élégance pour ceux qui veulent le voir !...

L'aigrette en chasse...
L'aigrette en chasse...
L'aigrette en chasse...
L'aigrette en chasse...

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog