Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Articles avec #inde du sud catégorie

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

Cela fait une semaine que nous sommes à l'hôpital. L'équipe est chaleureuse et compétente mais Annie a hâte de se retrouver chez elle. Le chirurgien voudrait bien la faire patienter quelques jours encore pour que la consolidation soit meilleure, mais il estime que le transport est envisageable.

L'assurance hésite sur le type de transport : transport sanitaire 9 places ou en classe affaire. Il y a des soins à apporter pendant le transport. je précise qu'une infirmière n'est pas nécessaire et que je peux les prendre en charge. C'est la classe affaire qui est retenue.

Problème, il faut se rendre à Bangalore pour avoir un direct vers Paris. La distance n'est pas énorme, 450 Km, mais il nous faudra 11 heures interminables pour y parvenir.....

INDE du SUD interruptus (37) : rapatriement

En Inde on aime bien se faire des cadeaux. Pour remercier l'équipe si chaleureuse qui nous a accompagnés pendant cette terrible semaine, je passe l'après-midi à chercher des cadeaux, pour une vingtaine de personnes....

INDE du SUD interruptus (37) : rapatriement
INDE du SUD interruptus (37) : rapatriement

Classe affaire avec le statut handicapé, le retour se passe au mieux !... 11 heures de trajet tout de même qui s'ajoutent aux 11 heures du transfert en ambulance et ce n'est pas fini !....

INDE du SUD interruptus (37) : rapatriement
INDE du SUD interruptus (37) : rapatriement
INDE du SUD interruptus (37) : rapatriement

Arrivé à Roissy, la prise en charge handicapé fonctionne au mieux également. Il reste 460 Km à faire en ambulance. La même distance qu'entre Madurai et Bangalore. Il nous faudra moitié moins de temps !....

Ouf ! Enfin chez soi !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

En 1523, le prince NAYAK se fit construire à Madurai, à proximité du temple de Meenakshi, un immense palais dont il ne subsiste aujourd'hui qu'un hall gigantesque où se jouent des spectacles.

INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace

Un dôme magnifique surmonte le tout. Il évoque, pour moi, l'extraordinaire duomo de Florence, construit une trentaine d'années auparavant. Cela tend à montrer que les techniques des deux civilisations se valaient....

INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace
INDE du SUD interruptus (36) : Palace

Il arrive parfois que la folie de certains hommes serve aux siècles futurs....

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

Quand on pense à l'Inde les images des multiples dieux hindous surgissent à l'esprit, certains savent également que les musulmans sont nombreux (en réalité c'est le troisième pays musulman au monde) et on oublie assez facilement les chrétiens. Pourtant ils sont sans doute aussi nombreux qu'en France : 25 millions. Les catholiques sont les plus implantés, mais on trouve aussi des protestants, des baptistes,....

INDE du SUD interruptus (35) : la cathédrale de MADURAI
INDE du SUD interruptus (35) : la cathédrale de MADURAI

Les jésuites se sont installés à Madurai vers 1600 et, selon leur habitude, se sont mis à la mode du pays : apprenant le sanskrit, le tamoul, et s'inspirant de la vie des religieux hindous.

Ils  sont trs présents dans le Tamil Nadu, un archidiocèse a été délimité et une cathédrale a été édifiée.

INDE du SUD interruptus (35) : la cathédrale de MADURAI
INDE du SUD interruptus (35) : la cathédrale de MADURAI

La coexistence ne pose pas trop de problème avec les hindous sauf avec certains extrêmistes. Le problème s'est accentué avec la victoire de Narendra MODI, le nouveau premier ministre, issu d'un parti hindouiste, mais tout semble rentrer dans l'ordre actuellement.

Les tensions sont plus fortes avec les musulmans qui représentent la première minorité religieuse en Inde (13% de la population).

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

 MADURAI, cette ville de 1,3 millions d'habitants est connue aussi sous le nom de City Temple. Plus de 10 000 visiteurs franchissent chaque jour les portes de l'immense complexe du temple de Meenakshi !

INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi

A première vue, rien d'extraordinaire, puis, tout à coup, on se trouve plongé au milieu d'une salle de mille piliers (985 exactement). L'effet est saisissant. J'ai retrouvé un peu l'impression que j'avais eu dans la grande mosquée de Cordoue transformée en cathédrale. La mosquée était plus lumineuse, ici, il règne une pénombre qui vous incite à oublier le monde extérieur et à entrer en vous-même.... tout est fait pour amener à un certain  mysticisme : la répétition hypnotique des piliers, des lueurs, l'étrangeté des statues,...

INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi

Au coeur du temple, un grand mat doré, figurant peut-être un lingam, est dressé ?....

INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi
INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi

Shiva-Nataraja est à l'honneur comme dans beaucoup d'autres temples....

INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi

Une statue m'intrigue. On dirait Saint-Michel terrassant le dragon ?...Mais je ne réussis pas à en avoir la signification.

INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi

Pas de temples sans une vache sacrée ou Nandi, le grand taureau.... Celle de Meenakshi est originale, à demi enterrée...

INDE du SUD interruptus (34) : Meenakshi

Je dois cette visite à la gentillesse du manager de l'hôpital qui a pris sur son temps pour m'amener et je ne peux, hélas, prolonger la visite...

A signaler que les photos et les vidéos sont interdites. On m'explique que depuis l'attentat contre Massoud on craint que des bombes soient dissimulées dans les gros appareils. Par contre on peut utiliser son portable. C'est donc avec mon smartphone que j'ai pris les photos.

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

Lors d'une sortie à moto en ville, je remarque une statue peinte en bleue comme celle du sculpteur Yves Klein (peut-être s'en est-il inspiré ?). 

Renseignements pris, c'est la statue du docteur AMBEDKAR.

INDE du SUD interruptus (33) : AMBEDKAR
INDE du SUD interruptus (33) : AMBEDKAR

On connaît assez bien en Occident, la vie de Gandhi et ses émules non-violents ont remporté des succès (Martin Luter King, Mandela,...). On connaît moins bien par contre, un autre héros de l'Inde et des défavorisés : AMDEDKAR, "Baba Saheb", l'un des principaux rédacteurs de la constitution indienne et le héros des basses castes. 

INDE du SUD interruptus (33) : AMBEDKAR

Il s'est opposé à Gandhi sur le statut des intouchables et c'est sa vision des choses qui l'a emporté. Gandhi était plein de compassion pour les basses castes mais il ne souhaitait pas changer le système. AMBEDKAR qui était lui-même un intouchable pensait que la pitié ne suffisait pas et qu'il fallait abolir les castes (Il pensait même que la religion hindouiste était un obstacle fondamental à l'égalité entre les indiens, c'est pour cela, qu'à la fin de sa vie, il s'est converti au bouddhisme) !

INDE du SUD interruptus (33) : AMBEDKAR

L'affrontement entre les deux hommes était inévitable. Nehru confia la rédaction de la constitution à Ambedkar et celui-ci fit inscrire dans le texte l'abolition des castes ainsi que le système des "réservations". Ce système est assez proche du système américain de "l'affirmative action" qui instaure des quotas pour les noirs. En France, on a quelque chose y qui ressemble un peu, avec les quotas de femmes pour les élections.

 

INDE du SUD interruptus (33) : AMBEDKAR

Ce système, malgré ses inconvénients (les diplômes des gens promus de cette façon ont-ils la même valeur que les autres ?) a joué un rôle positif en Inde.

On m'objectera que l'abolition des castes n'a pas supprimé les castes ! C'est vrai, mais de la même façon, dans notre pays, les lois antiracistes ou contre l'antisémitisme n'ont supprimé ni le racisme ni l'antisémitisme. Pour autant ne fallait-il pas faire ces lois ?...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD
INDE du SUD interruptus (32) : le bistrot du coin

Sur le boulevard, à proximité de l'hôpital, se tient un café dont je deviens vite un habitué.

INDE du SUD interruptus (32) : le bistrot du coin
INDE du SUD interruptus (32) : le bistrot du coin
INDE du SUD interruptus (32) : le bistrot du coin

Comme dans le petit resto, on pratique ici, le travail à la chaîne...

Rapidité, dextérité..... Tout est prévu pour que rien et pas une seconde ne soit perdue. Je remarque en particulier un astucieux repose verres autour d'un arbre !....

INDE du SUD interruptus (32) : le bistrot du coin
INDE du SUD interruptus (32) : le bistrot du coin

Dans une rue, en arrière du boulevard, je tombe sur une des oeuvres de mère Theresa : la distribution de livres scolaires.

INDE du SUD interruptus (32) : le bistrot du coin

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD
INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple

Rendez-vous à 7H30 au temple avec Chandraka. Elle joue d'un instrument à vent traditionnel : le nadaswaram. 

Il dispose de deux gammes et demi et produit un son d'une incroyable puissance, encore amplifiée par la résonnance du temple. Il est souvent accompagné par une percussion, le thaval.

INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple

Chandraka vient jouer tous les matins au temple, mais ce matin la situation est exceptionnelle, il y a un mariage.

La venue d'un européen ne passe pas inaperçue et les mariés me demandent à être pris en photo avec eux, ce que je prends pour un honneur....

INDE du SUD interruptus (31) : au temple

Chandraka me présente l'une de ses amies qui est chargé de l'entretien du temple et tous trois nous en faisons le tour et accomplissons tous les rituels....

Je distribue quelques roupies à chaque fois, comme pour les quêtes dans les églises catholiques et j'accomplis, tant bien que mal, les nombreux rituels. L'un me plaît particulièrement et j'y reviens à plusieurs reprises, c'est l'offrande à la vache. Elle est superbement décorée et accepte d'un air nonchalant la poignée d'herbe que je lui offre ainsi que les fleurs entre ses cornes.....

 

INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple
INDE du SUD interruptus (31) : au temple

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

Quand j'ai un moment je quitte l'hôtpital pour me balader dans les petites rues d'alentour. Je finis par connaître plusieurs personnes et être reconnu. Un jour je rencontre un groupe d'enfants qui jouent dans la rue après la sortie de l'école.

Quand j'étais petit, nous jouions également dans la rue. Nos jeux préférés, le ballon, l'épée.... Ici, les vedettes de la télé jouent au cricket et les enfants de cette rue s'entraîne au maniement de la batte.

INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai

Je suis heureux de les rencontrer et eux aussi. Nous passons un bon moment. Je les prends en photo et, comme d'habitude, cela les fait beaucoup rire de se voir et ils en rajoutent !...

INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai
INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai

Une maman parle anglais. Bientôt je suis entouré d'adultes qui viennent discuter et se faire prendre en photo eux aussi. Je prends les adresses pour leur expédier à mon retour.

La nuit est tombée...une famille tient à m'inviter.... Bientôt la petite pièce est pleine.... On m'offre à boire... puis, sans que j'ai eu le temps de réaliser, je me trouve assis avec une assiette de poisson au riz sur les genoux. Devant ma maladresse, une mama décortique le poisson et l'émiette directement dans ma cuillère !... L'hospitalité indienne me rappelle un peu celle des caves autrefois dans ma Vendée natale....

Je reprends l'initiative en proposant de chanter et nous voilà entrain de chanter "frères Jacques" tout en mimant avec force gestes.... Gros succès pour ding ding dong que tous les enfants répètent avec des fou-rires pleins la bouche !...

Puis la maman sort une flûte de cérémonie et joue plusieurs morceaux. Elle est musicienne pour le temple voisin. Elle m'invite à venir le lendemain matin au temple. Je lui dis Ok !

INDE du SUD interruptus (30) : enfants de Madurai

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

Je continue l'exploration des petites rues autour de l'hôpital.

Juste en bas, dans une ruelle, il y a l'échoppe brinqueballante d'un repasseur. A côté, une vache est attachée, régulièrement nourrie avec un peu d'herbe...

INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues

 Sur la gauche, un garage avec un fronton qui ressemble à des ruines grecquo-romaines. Le garage est très actif. Devant, gisent des carcasses d'ambassador qui fut la voiture emblêmatique de l'Inde pendant des dizaines d'années....

INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues

Un peu plus loin, un marchand de beignets et un conducteur de tuk-tuk qui attend le client (il a fini par comprendre que je n'avais pas besoin de ses services et l'on se fait de grands bonjour maintenant....)

INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues

Sortie de l'école, spectacle rare, un petit chien est attaché (ce qui signifie que ce n'est pas un chien errant). Des enfants jouent avec lui.

INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues

...Une vache regarde la scène d'un air bovin !....

INDE du SUD interruptus (29) : petites rues

Tout le monde n'a pas l'eau courante et, comme lorsque j'étais enfant, il faut aller chercher l'eau à la pompe. Je propose mes services à une habitante du quartier sous le regard amusé des voisines !

INDE du SUD interruptus (29) : petites rues

Un tailleur tient boutique sur la petite rue. Il a l'air très sympa et plein de bonhommie. Son assistant actionne une vénérable machine à coudre. Cela me rappelle beaucoup de bons souvenirs. Je demande à faire un petit bout de film....

INDE du SUD interruptus (29) : petites rues

En Inde, même les rues les plus modestes sont vives et colorées. Avec celle-ci je suis gâté : des tags parfaitement réussis (un graphiste fait sa propre pub) et une affiche anticolonialiste. Le parti communiste est encore présent dans cet état.

INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues
INDE du SUD interruptus (29) : petites rues

On ne s'ennuie jamais dans les rues indiennes !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #INDE du SUD

En Inde on vit dans la rue. Malgré le bruit, la poussière, les rues sont pleines et, jour et nuit, débordent d'activité. Les petits commerces, les minuscules échoppes de toutes sortes, les temples, les restos, les bistrots, tout cela vit, avec intensité et une certaine confusion, sur les trottoirs, les ruelles et le moindre petit bout d'espace....

De la fenêtre de l'hôpital j'ai remarqué un petit restau qui a l'air très animé....

INDE du SUD interruptus (28) : le resto du coin !

Le lendemain matin je m'y rends et je noue la conversation. On devient vite copains et je prends l'habitude de venir déguster de délicieux chapatis tout chauds ! 

C'est aussi l'Inde que j'aime, avec ses petits métiers, ses artisans habiles et communicatifs,...

D'emblée ils m'offrent un chapati bien garni. Je les filme. Tout le monde a sa place et accomplit sa tâche à la perfection : celui qui fait les boulettes, celui qui les aplatit, celui qui étale la pâte et la plie, celui qui cuit le chapati, celui qui le garnit.... Plus qu'un travail à la chaîne, un vrai ballet !....Voilà de quoi égayer les longues journées de l'hôpital....

INDE du SUD interruptus (28) : le resto du coin !
INDE du SUD interruptus (28) : le resto du coin !

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog