Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Articles avec #recits catégorie

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
tourterelle

 L’envol d’une mouette qui pousse avec ses deux palmes dans l’eau est passionnant à observer, mais celui d’un oiseau de parcs et jardins comme la tourterelle, ne l’est pas moins. 
Elle n’a pas besoin d’autant d’énergie. Elle s’accroupit sur ses pattes, se détend en ouvrant les ailes, lève les ailes au maximum, les rabat de nouveau, mais cette fois on comprend mieux comment “la portance” comme pour les ailes d’un avion, la tire vers le haut. Décollage réussi, les passagers peuvent applaudir !...

 

tourterelle
tourterelle
tourterelle
tourterelle
tourterelle
tourterelle

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
écocentre 02

Que deviennent nos déchets après qu'on s'en soit débarrassé ? Plus de 50% des poubelles tout-venant est récupéré, le reste est stocké.

Ce qui n’a pas été accepté pour le compost - c’est-à-dire les “refus” - est mis en balle et stocké dans une vaste zone qui, elle aussi, obéit à des normes précises d’isolation, de récupération des jus et des gaz. 
Les jus sont récupérés et traités, en particulier avec du charbon actif, avant d’être relâchés dans la nature. 
Les biogaz de fermentation sont également traités, mais ils ne sont pas assez abondants pour que l’on en récupère l’énergie. 

La société de consommation c'est toute une histoire, mais la société de traitement et de récupération aussi. Elle fait vivre plus de 100 000 personnes !
 

écocentre 02
écocentre 02
écocentre 02

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01

L’envers du décor d’une société de consommation est une société de déjection ! Nous produisons au moins 1 Kg de déchets ménagers/habitants/jour. On comprend que cela fasse beaucoup de petits tas, qui font un gros tas et ça finit par faire une affaire d’état !
Pour les communautés de communes de Pornic et du Sud Estuaire, c’est l’écocentre de Chaumes-en- Retz qui gère le problème. On peut le visiter sur rendez-vous (02 51 74 28 10) tous les premiers mercredis du mois. La visite est passionnante et instructive !
Déchets verts et déchets ménagers arrivent séparément, mais ils seront mélangés au final.
Les déchets ménagers sont déversés dans une immense cuve et saisis par un grappin pour être envoyé dans un grand tube de 48 mètres de long où ils vont rester 3 jours en préfermentation et où ils sont débarrassés des déchets non récupérables (50% environ)
Ce qui reste est déposé dans des tunnels de fermentation pendant 3 à 4 semaines. La température monte jusqu’à 60° ce qui détruit les bactéries et germes nocifs.
Après un affinage le produit est transporté en salle de maturation où il séjourne 2 mois et est mélangé aux déchets verts.
Il en sort un compost répondant aux normes qui est vendu pour une somme modique aux agriculteurs et horticulteurs.

 

écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01
écocentre 01

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
secret de playmouette !
secret de playmouette !
secret de playmouette !

comment une mouette fait-elle pour s’envoler ? Elle ne tire pas seulement sur ses ailes, elle pédale avec ses pattes palmées !... Plus exactement elle ne pédale pas, elle pousse avec ses deux palmes en même temps dans l’eau. L’envol n’est pas tout facile et elle s’y reprend à plusieurs fois pour ramer dans l’eau. 
Ceci n’est rien à côté des oies et surtout des cygnes qui, eux, pédalent vraiment comme pour un sprint afin de décoller ! En somme la pesanteur exerce les mêmes contraintes sur les oiseaux que sur nous, mais leur poids plus léger, leurs os creux, leurs muscles surpuissants et la portance des ailes leur permettent cet exploit inatteignable par les terriens balourds que nous sommes !
Et une fois dans les airs, les grands oiseaux peuvent planer avec le minimum d’efforts...le rêve d’Icare réalisé !

 

secret de playmouette !
secret de playmouette !
secret de playmouette !
secret de playmouette !
secret de playmouette !
secret de playmouette !
secret de playmouette !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
(photos du stand Syngenta)
(photos du stand Syngenta)

(photos du stand Syngenta)

Lors de la deuxième guerre, un certain nombre d’agriculteurs envoyés par le STO dans des fermes allemandes ont découvert une agriculture intensive et plus avancée que la leur. Après la guerre cette agriculture s’est développée également dans notre pays. Elle a joué un rôle très positif en participant au redressement national, mais elle a connu des excès et en réponse, une agriculture biologique s’est développée. Mais l’agriculture biologique ne pourra pas tout faire et il est nécessaire que l’agriculture intensive se réforme tout en gardant une grand productivité. 
Les essais sont nombreux. Sur le stand de la société Syngenta j’ai vu des propositions intéressantes. La réintroduction des bandes enherbées. Par exemple au lieu de cultiver jusqu’au bord d’un cours d’eau, une bande de quelques mètres sera laissée pour diminuer les risques de pollution et favoriser la biodiversité. 
Ce n’est qu'un exemple de ce qui peut être fait. Il est simple et efficace tout en ayant un coût raisonnable (les bandes enherbées au lieu d'être cultivées). Il en existe bien d'autres, en particulier tout ce qui contribue à n'utiliser que ce qui est strictement nécessaire dans les produits phytosanitaires, les outils de désherbage automatisé, etc...  Sans oublier que les consommateurs ont eux aussi des efforts à faire pour accepter des fruits et légumes, par exemple, qui ne sont pas parfaits ! 

 Il y aura sans doute toujours besoin d’une agriculture intensive utilisant des intrants et des phytosanitaires mais il est important qu’elle évolue pour diminuer son impact sur l’environnement.
 

(photos du stand Syngenta)
(photos du stand Syngenta)

(photos du stand Syngenta)

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture

La fête départementale de l'agriculture s'est installée ce week-end sur les terres de jérémy Maillard, agriculteur à Pornic.

Une première journée, samedi, sous le soleil et la deuxième sous la pluie !

Les animaux ont peu évolué apparemment, mais la sélection a tout de même permis de faire des progrès. Ainsi le taureau reproducteur est de race parthenaise et malgré son air pas commode, il assure une "descendance docile et maternelle avec un fort rendement en viande" !

L'agriculture raisonnée continue de se répandre et c'est une bonne chose dont je reparlerai demain.

Le plus impressionnant est l'évolution du matériel : des machines agricoles rutilantes et des tracteurs carrossés comme des voitures de course....

Un monde agricole remis en question parfois injustement, qui a sa fierté et qui l'a montrée ce week end !

fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture
fête de l'agriculture

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
la playmouette est handicapée
la playmouette est handicapée
la playmouette est handicapée
la playmouette est handicapée
la playmouette est handicapée
la playmouette est handicapée

La playmouette a perdu sa patte droite, sectionnée au-dessus de la palme ! On comprend que l'envol soit plus difficile car, normalement, elle prend appui avec ses deux palmes sur l'eau en "ramant" pour décoller !...

Il lui faut un peu plus de temps pour s'extraire de l'eau mais elle se débrouille tout de même très bien !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
les oiseaux de la baie de Bourgneuf
les oiseaux de la baie de Bourgneuf
les oiseaux de la baie de Bourgneuf

On les voit rassemblés par centaines et parfois par milliers dans le fond de la baie de Bourgneuf. 

Les barges rousses semblent somnoler le bec sous l'aile....

les avocettes noires et blanches restent immobiles bien sages et tout à coup s'envolent en bande, font un petit tour et puis reviennent...

les oiseaux de la baie de Bourgneuf
les oiseaux de la baie de Bourgneuf
les oiseaux de la baie de Bourgneuf
les oiseaux de la baie de Bourgneuf
les oiseaux de la baie de Bourgneuf
les oiseaux de la baie de Bourgneuf
les oiseaux de la baie de Bourgneuf
les oiseaux de la baie de Bourgneuf

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...

 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
Vus de loin, lièvre et lapin se ressemblent. Pour les distinguer il faut tenir compte :
de la taille et du poids : 1,5 Kg pour le lapin, 4 Kg pour le lièvre
des oreilles : plus longues chez le lièvre et terminées par une tâche noire
des pattes : chez le lièvre, les pattes arrière sont beaucoup plus longues que les pattes avant
de la queue : le dessus de la queue du lièvre est noire
de l’iris : il est jaune chez le lièvre
etc…

 

 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...
 Quelques petites scènes entre lièvre, héron, hibou des marais et corbeaux...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Récits
la vie à hauteur des yeux d'un lapin !
la vie à hauteur des yeux d'un lapin !
la vie à hauteur des yeux d'un lapin !

 

Les lapins sont souvent cachés entre les hautes herbes pour se protéger des regards des prédateurs.

Leur principal moyen de sauvegarde est la fuite, c'est pour cela qu'ils sont continuellement aux aguets à l'écoute du moindre bruit suspect avec leurs oreilles disproportionnées qui bougent sans cesse !...

Dans les hautes herbes, ils tracent leur chemin mais ne s'y attardent pas. Je me suis mis à leur hauteur pour prendre des photos. On se rend ainsi mieux compte des dangers auxquels ils sont confrontés....

Alain le lapin vous salue bien !

la vie à hauteur des yeux d'un lapin !
la vie à hauteur des yeux d'un lapin !
la vie à hauteur des yeux d'un lapin !
la vie à hauteur des yeux d'un lapin !

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog