Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Articles avec #renoir et renoir a pornic catégorie

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic

A quoi ressemble une "vraie" femme ? Rarement à ce que l'on voit dans les magazines, corps long, jambes qui n'en finissent plus, ventre plat et seins fermes. Passées une ou deux grossesses, la réalité devient beaucoup plus normale et le corps des femmes devient alors tabou dans ces mêmes revues...

Renoir prend le contrepied de toute cette supercherie. Il aime les femmes, mais les vraies femmes, telles qu'elles sont..Il les représente souvent à la baignade, au sortir du bain, etc, situations qui ne sont que des prétextes à glorifier la beauté d'un corps sans l'artifice des vêtements.

Ses nus, sans faux semblant, dégagent beaucoup de sensualité -ce qui n'est pas le cas des photos désincarnées et froides des top-modèles qui de plus, font souvent " la gueule" .

RENOIR, c'est un peu et même beaucoup de sensualité dans ce monde de brutes… alors qu’aujourd’hui, la beauté c’est beaucoup de cosmétique et d’esthétique dans un monde dépourvu de sensualité !  Renoir, tu nous manques aujourd'hui....

Signez la pétition pour le reour de Renoir !

Renoir et les "vraies" femmes

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic

Vous ne le savez peut-être pas, mais RENOIR, le grand peintre Renoir est mort en 1870. Toutes les belles œuvres qui ornent nos musées et ceux du monde entier ne sont donc que des œuvres posthumes. Voici l’histoire…

L’affaire a commencé un peu avant 1870. Renoir peint dans la campagne, il est abordé par un inconnu en haillon qui lui réclame pain et protection. C’est un journaliste républicain poursuivi par la police de Napoléon III. Renoir le sauve le nourrit et le fait passer en Angleterre.

 

On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...

La Commune de Paris survient (épisode révolutionnaire en 1870). Renoir continue à peindre, comme d’habitude, sur les bords de la Seine. Un garde national, un révolutionnaire inculte et borné, se dit qu’un type qui peint des choses incompréhensibles (pour lui) ne peut être qu’un espion ennemi ! La foule s’assemble, hurle, vocifère et propose de jeter Renoir à l’eau ! D’autres gardes arrivent et l’on emmène le peintre à la mairie du VI e arrondissement (aux mains des communards) pour le fusiller.

On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...
On a tué Renoir !...

En route pour le peloton d’exécution, Renoir voit passer, parmi les officiels, le ventre ceint d’une écharpe tricolore, le journaliste dont il a sauvé la vie quelques années auparavant. Il réussit à attirer son attention. Celui-ci (Raoul Rigaud) se précipite dans les bras de Renoir. L’un des plus grands peintres que la France ait connu est sauvé. Il pourra continuer à peindre jusqu’en 1919, date de sa mort.

 

 

On a tué Renoir !...

Commentaire, somme toute, plutôt charitable et magnanime de Renoir : « la foule c’est bête, ça n’a pas de cervelle une foule !... »

(Cette anecdote est racontée par jean Renoir dans Pierre-Auguste Renoir, mon père)

 

On a tué Renoir !...

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic

Invitation : Dimanche midi, Plage des dames, bois de la chaise à Noirmoutier

Cet été, l'île de Noirmoutier et la ville de Pornic rendent un hommage au peintre Renoir. Au programme : une exposition commune à découvrir dans les deux stations et un pique-nique costumé le 7 juillet


Participez à un pique-nique « Belle Epoque »


Le dimanche 7 juillet, plage des Dames à Noirmoutier, venez participer à un pique-nique « à la mode 1900 ».

 

Rendez-vous plage des Dames pour revivre l'ambiance de la Plage des Dames à l'époque de Renoir. Les associations de l'île de Noirmoutier, tels que la Salicorne, Le pied marin, l'Eveil au Vieil, les clubs d'aviron et de triathlon s'associent à ce projet et préparent de nombreuses animations. Ils proposeront notamment des jeux anciens et des chants de marin.

 La participation est libre pour le pique-nique qui sera organisé sur la plage. Seul impératif : s'habiller à la mode Belle-Epoque ou venir en tenue traditionnelle noirmoutrine.

 

Comment s'habiller ?

Pour les dames, jupes longues et chemisier... Les accessoires font la tenue ! Pensez au chapeau de paille avec des dentelles, aux fleurs, aux rubans, un parapluie transformé en ombrelle, une montre à gousset en collier, etc.. Et pourquoi ne pas oser la tenue noirmoutrine avec la quichenotte ?

Pour les messieurs, pantalon et veste peuvent s'agrémenter d'accessoires tels que le noeud papillon, la montre à gousset, le canotier ou les bretelles !

Il est demandé à chaque participant de prévoir son pique-nique. Pour rester dans le thème, pensez à une couverture pour s'asseoir, un panier en osier, et pour le repas oeufs durs, salades, terrines et viandes froides en évitant les chips, sodas et gobelets en plastique !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic

 Si vous n'allez au cinéma que pour voir des gens qui s'entretuent, des explosions, des tirs à tout bout de pellicule, des sadiques qui ne savent plus quels répugnants raffinements inventés pour occire leurs victimes, n'achetez pas de billets pour le film qui vient de sortir sur les dernières années de la vie de RENOIR ! Tout n'y est que beauté : splendeur des images, de la musique, du ciel bleu de provence, des oliviers centenaires,  sans parler du jeu des acteurs. Michel BOUQUET est un RENOIR plus vrai que nature. On le croit quand il nous dit, de sa voix si particulière : "La douleur passe, la beauté reste !"... Il donne une extraordinaire densité à cet immense artiste qui vient de perdre sa femme (en 1915), dont les deux grands fils ont été gravement blessés pendant la guerre et qui perd de plus en plus l'usage de ses mains. Peut-on imaginer pire pour un peintre ? C'est Beethoven devenant sourd....

Malgré tous les malheurs qui l'atteignent dans sa chair, pour ses proches et pour le pays dans lequel il vit, il reste, envers et contre tout, le peintre du bonheur....Ne pas ajouter du malheur au malheur, croire en l'homme, aimer la beauté de la femme, la courbe d'un sein, d'une hanche, le corail de la peau, la splendeur du feuillage de l'olivier qui se mêle au bleu du ciel dans des tons pastels....

Ce film est un régal qui devrait vous donnez envie de voir ou de revoir certains des plus beaux tableaux de Renoir (sur ce blog vous pouvez en voir un grand nombre dans la rubrique RENOIR et RENOIR à Pornic). Il n'aborde qu'une toute petite partie de la vie de cet immense peintre, ce génie de la peinture dont l'oeuvre célèbre obstinément EROS contre THANATOS.

Certains disent que sa peinture est futile - jolie donc futile ! En réalité sa peinture diffuse un message extraordinairement fort : Malgré la guerre, la maladie, la mort, Renoir affirme (et confirme tout au long de ses 4 à 6000 toiles) que la Vie est un cadeau et ce cadeau, il nous l'offre !... 

Il n'existe qu'un seul bout de film pris du vivant de Renoir (par Sacha Guitry) , en 1915 ! Emouvant !....

 

 
Si vous aimez la beauté, allez voir ce film !

 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic

 

Renoir est mort en 1919, le cinéma était déjà inventé depuis une vingtaine d'années (1ère projection des frères Lumière en 1895 à Paris). Un cinéaste a eu la bonne idée de filmer RENOIR au travail dans son atelier, il a 77 ans, il mourra l'année suivante. Sacha GUITRY, grand amateur de Renoir, fait le commentaire.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic
L'expo "Plages de Pornic, photos d'après RENOIR" se poursuit par quelques portraits "renoirisés" et une vingtaine de portraits de groupes.
Voici le portrait "renoirisé" de Margot d'après le tableau que Renoir a peint à Naples en 1881, "la baigneuse blonde".

- D'abord le tableau de Renoir (un extrait) :Puis le portrait de Margot peu retouché (sauf le fond de feuillage)Enfin le portrait de Margot "renoirisé"

Rappel : l'exposition "Plages de Pornic, photos d'après Renoir" est visible pendant tout le mois de décembre à la médiathèque de Pornic, aux heures habituelles d'ouverture.

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic
Reconstitution de la plage de la Noëveillard
D'abord la photo sans retouches :Puis le tableau original de RENOIREnfin, la photo retouchée la manière de Renoir

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic
Petite interruption sur la Chine pour évoquer l'expo "Plages de Pornic, photos d'après RENOIR". Vous êtes plusieurs à me demander d'en voir des extraits sur ce blog.
La plage du château
D'abord, la photo sans retouche avec les figurants en costume :Le tableau de RENOIREnfin, la photo retouchée dans le style de Renoirsuite, demain, avec la plage de la Noëveillard

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic
Nous reparlerons de Renoir lors de l'expo qui se tiendra, en principe, en décembre, inauguration prévue le 3 décembre, 90 ème anniversaire de la mort du peintre.
En guise d'au revoir, cette vue de Venise que Renoir a peinte lors de son séjour en Italie...Vision d'une Venise qui semble figée dans le temps, mais dont la grâce est renouvelée par l'oeil de l'artiste !...

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #RENOIR et RENOIR à Pornic

Il me semble que Renoir a fortement exagéré l’importance des barres rocheuses. Il a écrasé la perspective et donné une ampleur imposante aux bâtiments du fond.

Sur la photo, prise au 27 mm (vision un peu plus large que la vision humaine), ces constructions paraissent toutes petites ! Il est vrai que Renoir était sans doute plus près  et un peu plus haut (bâtisse des sauveteurs) mais, de même façon que sur la plage du château, il a pris des libertés avec la réalité pour des raisons de composition et d’équilibre interne de son tableau.

Comme sur la plage du château, il a mis une scène de genre : des gens sous un parasol et d’autres qui se promènent sur la grève. Peu ou pas de "plageux" assis (comme il disait un peu péjorativement) et seulement quelques uns dans l’eau. L’impressionnante barre rocheuse du premier plan est égayée par un jeune pêcheur de crevettes en habits de marin et deux jeunes filles assises, de dos et tournée vers la mer.

Le ciel occupe une place démesurée sur le tableau de Renoir. Des voiliers occupent la ligne d’horizon et une barque verte flotte  sur la petite baie intérieure. La mer, comme d’habitude chez Renoir, offre des couleurs lumineuses comme c'est parfois le cas sur la côte de Jade. Les rochers et le sable sont peints en couleurs vives, ocres, orangés et jaunes.

Progressivement, il faudra se rapprocher du tableau. C'est un travail qui demandera des heures et des jours même. Un peu comme pour une peinture !...

Renoir a cherché a nous enchanter en faisant chanter les couleurs ! Même s'il s'agit d'une toile qui n'est pas entièrement finie (ne disait-il pas que sur dix paysages, "on n'en termine qu'un parce que le temps a changé"), le pari est réussi, et près de 120 ans plus tard, la magie fonctionne toujours !

Ne reste plus qu'une chose à faire : élaborer avec tous ces documents, photos, tableaux,dessins réalisés par les artistes participants à cette journée, une exposition digne de ce peintre hors du commun par son oeuvre et sa personnalité. Elle devrait se tenir à la médiathèque, pendant tout le mois de décembre (discussion en cours) avec, peut-être un "vernissage" le jeudi 3 décembre, jour anniversaire de sa mort ?

Si vous voulez savoir comment on fait pour peindre le bonheur, vous viendrez la voir !...

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog