Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Articles avec #tunisie catégorie

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #TUNISIE

P1090951.JPG

Cette même année 1987, le général Zine el-Abidine Ben Ali, premier ministre, démet Bourguiba de ses fonctions pour incapacité médicale. Il met en place aussitôt des réformes démocratiques, autorisant, entre autres, le multipartisme.

 P1090955.JPGP1090956.JPG

Lors des élections libres, la mouvance islamiste obtient 13% des voix ce qui donne une idée de son importance.

 P1090957.JPG

Aux élections présidentielles de 1989, Ben Ali recueille 99% des voix ! Lors de celles de 1999, il recueille 99,4% des voix, aux dernières élections de 2009, il a été réélu avec 89,40% des voix ! Ces chiffres, dignes des «élections à la communiste », laissent rêveurs. Les derniers évènements donnent une idée de leur valeur ! Les élections sont nécessaires à la démocratie mais elles sont loin d’être suffisantes pour la faire vivre.

P1090953.JPG

L'histoire continue de s'écrire sous nos yeux. Il est encore long le chemin ! Peut-être une étape essentielle a-t-elle été franchie ? Pour cela il faudra que la démocratie ne soit pas confisquée par l'armée ou une oligarchie et qu'une économie libre puisse se développer. Dans le cas contraire il est fort probable que les foules déçues se tourneront vers les islamistes les plus durs considérés comme un recours !...P1090964.JPG

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #TUNISIE

 

P1090122-copie-1.JPGLa constitution de 1959 garantit les libertés et le Code du statut personnel permet l’émancipation légale des femmes abolissant, en particulier, la polygamie et la répudiation.

 P1090119.JPG

Dans les années 60, le néo-Destour se mue en parti socialiste (PSD) et entreprend une certaine socialisation de l’économie, ce qui aboutit à un  échec. Pour faire face à cet échec, le gouvernement abandonne les mesures socialistes et adopte des mesures libérales (politique de « l’infitah ») qui permettent le redressement de l’économie.

 P1090351.JPG

Cela n’empêche pas le développement d’un puissant mouvement islamiste au sein d’une jeunesse diplômée et sans travail. En 1980, quelques centaines de pro-lybiens tentent un coup d’état en s’emparant de Gafsa. En avril 1987 des islamistes exploitent l’insatisfaction due au chômage et à la faim pour fomenter des manifestations qui font des victimes à Tunis.

P1100391_53.JPG(à suivre...)

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #TUNISIE

P1090232B.JPG

Après la première guerre mondiale les revendications nationalistes deviennent plus précises. Il faut dire que 60 000 tunisiens ont été envoyé en France pour participer à une guerre qui n’est pas la leur !

P1090291.JPG

Le Destour, un mouvement nationaliste est créé en 1920.

P1090230.JPG

En 1934, les éléments les plus radicaux, dirigés par Habib BOURGUIBA, créent le Néo-Destour. Ce parti adopte une ligne laïque et moderniste.

P1090277.JPG

Pendant la seconde guerre, la Tunisie est partiellement occupée par l’Allemagne nazie et l’Italie mussolinienne. Bourguiba refuse de collaborer avec ces occupants. La France lui en sera reconnaissante et en 1954, le gouvernement de Pierre-Mendès-France engage des pourparlers pour reconnaître l’autonomie de la Tunisie. Ce qui est fait le 20 mars 1956. La France reste tout de même présente à Bizerte et tue un millier de manifestants lors des « émeutes de Bizerte ».

P1090311.JPG

Les photos qui illustrent cette chronique ont été prises dans le grand erg oriental, dans le sud tunisien. 

(à suivre...)

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #TUNISIE

P1090190.JPG

Le protectorat s’organise en TUNISIE. Ce n’est pas tout à fait une administration coloniale qui s’installe mais la réalité en est proche ! Ce nouveau pouvoir assainit les finances, réforme l’enseignement, construit des hôpitaux, améliore les conditions sanitaires, crée des ports et voies ferrées pour exploiter les gisements de phosphates et de fer, développe l’agriculture,…

P1090186.JPG

Mais comme d’habitude, ces transformations enrichissent surtout les colons et la bourgeoisie locale et exaspèrent les colons italiens qui sont moitié plus nombreux que les français (88 000 itlaliens, 48000 fraçais en 1911).

P1090178.JPG

Une ébauche de représentativité intégrant des notables tunisiens est entreprise en 1907. Cette mesure ne calme pas la vague de revendication identitaire qui aboutit à la création d’un mouvement des jeunes tunisiens. Les premières émeutes en 1911-12 sont sévèrement réprimées.

P1090173.JPG

Les photos qui illustrent cette chronique proviennent de MATMATA, dans le sud tunisien. Elles sont prises dans une maison troglodytique : vaste trou creusé à même le sol ce qui permet d'avoir une bonne isolation thermique.

(à suivre...)

Voir les commentaires

Publié le par alainbarresfr@sfr.fr
Publié dans : #TUNISIE

Quand la France s’est installée en ALGERIE (après la prise d’Alger en 1830), la TUNISIE était une régence de l’empire ottoman. P1090123-copie-1.JPG Se sentant menacé, le bey entreprit de moderniser son pays et, en particulier son armée. La corruption aidant, il réussit surtout à faire des dettes d’une telle ampleur qu’il mit le pays au bord de la banqueroute ! Les créanciers, italiens et français en particulier, imposèrent alors une tutelle financière à la Tunisie.

P1090133.JPG

La France ne semblait pas pressée de coloniser la Tunisie. Elle y fut incitée par les allemands et les anglais et surtout par les colons français en Algérie. Une incursion de pasteurs nomadisant entre les deux territoires (les Kroumirs), donna l’occasion au gouvernement de Jules FERRY d’occuper la Tunisie avec 30 000 soldats.

P1090139.JPG

Les italiens ne réagissant pas, la France imposa un protectorat au bey par le traité de Bardo (12 mai 1881). Si les Italiens, principaux concurrents de la France en Tunisie ne protestèrent pas, ce ne fut pas le cas de l’intraitable CLEMENCEAU qui considèra que cette intervention servait seulement ceux « qui veulent faire des affaires et gagner de l’argent à la bourse ». Il déposa une motion de censure pour enquêter sur les véritables causes de l’expédition. La droite déposa, elle aussi, une motion accusant le gouvernement « d’avoir trompé les chambres et le pays ». Jules FERRY fut obligé de démissionner.

P1090143.JPG

Les photos qui illustrent cette chronique sont celles des ghorfa du ksar de MEDENINE. Dans le sud tunisien, les ksour (pluriel de ksar) sont des greniers collectifs formés de cellules appelées ghorfa destinés à protéger les récoltes contre les pillards et les envahisseurs.

(à suivre...)

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog