Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog alain Barré

le blog alain Barré

Un peu de poésie dans ce monde de brutes, un peu de réalité dans la poésie !

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)
Le petit journal des élections. Que préférez-vous : diminuer la pauvreté ou réduire les inégalités ?

On est tenté de dire les deux ! Or, les deux sont incompatibles. La pauvreté a beaucoup diminué dans le monde. La FAO observe que le nombre de personnes souffrant de la faim est passé de 23% à 15% entre 1990 et 2015, malgré une hausse continuelle de la population.

Rappel : comment la pauvreté est-elle définie ? On se réfère au revenu médian (médian car la moitié de la population touche plus et la moitié touche moins). Quand on touche moins de 60% du revenu médian on est considéré comme pauvre.

Problème : si les revenus des pauvres augmentent, ceux des riches aussi et avec un effet démultiplicateur, du coup, l’écart se creuse. Constatant cela, certains réclament que l’on confisque le surplus de richesse des plus riches (c’est ce que Hollande a fait au début de son quinquennat en les taxant à 75%). Le résultat obtenu est l’inverse de celui qu'il avait espéré. Des riches ont quitté le pays et d’autres ont refusé d’y installer leurs entreprises. en définitive le pays s’est plutôt appauvri !

Certains dénoncent la mondialisation et l’accusent de tous les maux. C’est vrai, elle a des effets pervers, mais si l’on fait une balance positif / négatif, on constate qu’elle a diminué la pauvreté dans le monde et augmenté le pouvoir d’achat dans les pays occidentaux, en particulier en diminuant d’une façon spectaculaire le prix de certains produits.

On l’accuse aussi d’avoir provoqué des délocalisations et la fermeture d’entreprises. Ce n’est vrai que pour une part, en réalité le plus grand responsable est l’innovation technique qui détruit, pour l'instant, plus d’emplois qu’elle n’en crée.

Dans l'état actuel du monde, la tâche essentielle me paraît être de réduire la pauvreté tout en protégeant l'environnement y compris dans notre pays mais il ne faut pas abandonner la réduction des inégalités.

Pour réduire les inégalités, deux moyens principaux :

- L'impôt, sachant qu'au delà d'un certain seuil il perd de son efficacité.

- L'incitation altruiste ou la charité (pour les croyants). De nombreux milliardaires américains font don d'une partie de leur fortune, à titre d'exemple Bill Gates donne 95 % de sa fortune a une fondation qui lutte contre la pauvreté, le sida et le paludisme et qui promeut l'éducation dans des pays en développement. Des personnes infiniment plus nombreuses encore donnent de leur temps et de leur argent dans le cadre d'association d'aide.

Ces deux formes de lutte contre l'inégalité, l'impôt et le don, me semblent utiles et complémentaires et à privilégier tant que l'humanité n'aura pas trouver une autre solution.

Par contre l'égalité absolue telle qu'elle a été tentée par le communisme pendant près d'un siècle a montré qu'elle était une fausse bonne idée en augmentant la pauvreté et les internements de masse dans les goulags. L'égalité ne doit pas consister à couper les têtes qui dépassent mais veiller à ce que dans la chaîne humaine l'entraide soit suffisante pour qu'il n'y ait pas de maillon qui lâche....

Le petit journal des élections. Que préférez-vous : diminuer la pauvreté ou réduire les inégalités ?

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC
(La famille de Gilles Leroux et des membres de l'association devant le tumulus des Mousseaux)
(La famille de Gilles Leroux et des membres de l'association devant le tumulus des Mousseaux)

(La famille de Gilles Leroux et des membres de l'association devant le tumulus des Mousseaux)

  • En 1840 premières fouilles et déblaiement du tumulus des Mousseaux (à Pornic), on y trouve des poteries brisées, des ossements, des dents d’animaux et deux haches polies.

  • Dans les années 1975-77, une première restauration est entreprise, mais elle reste incomplète et le site se dégrade.

  • En 2002, Gilles Leroux, un simple particulier qui aime ce tumulus où il a joué quand il était enfant, crée avec quelques membres de sa famille et des amis l’ARDJB Association, Restauration, Dolmen, Jade, Breton,et il entreprend de restaurer, bénévolement, le dolmen des Mousseaux et celui de la Joselière sous le contrôle du service archéologique de la région. Pendant des soirs, après son travail, Gilles, sa famille et ses amis donnent de leur temps pour cette oeuvre de sauvegarde du patrimoine pornicais. Déblayage, apport de 35 tonnes de pierres et 25 tonnes de sable de carrière, puis taillage et calage précis des pierres.
  • Le résultat est là, aujourd’hui le tumulus des Mousseaux à retrouvé une partie de sa splendeur d’antan.
(la photo sous la neige est de Gilles Leroux, 2004)
(la photo sous la neige est de Gilles Leroux, 2004)
(la photo sous la neige est de Gilles Leroux, 2004)

(la photo sous la neige est de Gilles Leroux, 2004)

Le tumulus des Mousseaux il y a un siècle : dessin de H. Chouppe et carte postale.

Gilles Leroux et la restauration du tumulus des Mousseaux
Gilles Leroux et la restauration du tumulus des Mousseaux

à quoi ressemblait le tumulus des Mousseaux à l'origine ? On peut penser qu'il était recouvert d'un monticule de terre comme celui de Dissignac, situé à une trentaine de kilomètres de là, sur la commune de Saint-Nazaire. Nos ancêtres néolithiques qui vivaient ici il y a 5 à 6000 ans avaient la même cultures sur cette portion de territoire.

tumulus de DISSIGNAC (Saint-Nazaire)

tumulus de DISSIGNAC (Saint-Nazaire)

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC
étranges cabanes dans le brouillard

Dans le fond de la baie de Bourgneuf, la richesse des eaux se prête à l'ostréiculture et à la vie de nombreux petits poissons...

Les pêcheries y sont nombreuses et dressent leurs étranges entrelacs de piliers au-dessus des eaux. Le pont suspendu pour les rejoindre est d'autant plus long que le fond est plat presque dépourvu de pente et que la mer se retire très loin...

Le brouillard qui les entoure contribue à leur donner un air encore plus étrange que d'habitude... mystérieuse, abracadabrantesques cabanes dans le brouillard !...

étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard
étranges cabanes dans le brouillard

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC

La tempête du 27 février à la Noëveillard, comme si vous y étiez. Attention, ça décoiffe, prenez vos bottes et votre ciré !....
(Noëveillard, côte ouest, France, Pornic)

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #Chroniques Michel BORDAT
La chronique de Michel Bordat : Trois semaines de bonheur vécues avec mon ami le frelon

D’une façon générale j’adore les animaux et j’aime raconter leur vie, leurs mœurs et je fais beaucoup d’effort pour réhabiliter la désastreuse opinion qu’on se fait parfois sur le comportement de certains. Un animal, quel qu’il soit, n’a jamais choisi sa façon de vivre. Il est entièrement dépendant de ses gènes et ce n’est pas à nous d’en juger ! J’ai de très nombreuses histoires à conter sur les animaux. Beaucoup sont savoureuses et mes élèves adoraient. Aujourd’hui ce sera l’inattendue et incroyable cohabitation avec un frelon !

Cette aventure a duré 3 semaines dans mon jardin quand j’étais directeur de l’école André Rouzel (aujourd’hui Kerlor). Tous les après-midis je m’installais sur une chaise longue pour lire quelques revues ou romans. Je me trouvais tout proche d’un vieux poteau en bois qui servait de support pour faire sécher le linge. Je me souviens de ma première rencontre avec le frelon. Plongé dans ma lecture j’ai été intrigué par un bruit curieux : une sorte de grignotement continu, maladroit et persistant, pratiquement au-dessus de ma tête. J’ai levé les yeux et horreur : un frelon faisait sa récolte de sciure qu’il avait produite avec ses mandibules. Je dois l’avouer :je n’en menais pas large. Je suis resté totalement immobile : le frelon s’est envolé emportant son précieux butin. Ouf ! Mais une minute plus tard le voilà qui revient ! Et tout de suite il se remit à grignoter ! Je n’ai pas bougé, je l’ai observé. De toute évidence, l’insecte avait un comportement pacifique. Cela n’était pas pour me déplaire. On dit tant de mal des frelons. Il semblerait que 3 piqûres suffiraient pour tuer un cheval. C’est ce qu’on dit parfois ! Celui-ci semblait inoffensif. Mais sait-on jamais ! Je pensais que si chacun restait calme et non agressif, on pourrait se supporter. Je crois que le frelon m’ignorait royalement. Et moi j’essayais de faire même. Tant que je ne faisais aucun mouvement brusque je ne représentais aucune menace pour lui ! Finalement nous avons vécu 3 semaines ensemble en toute amitié.

Le drame est arrivé après. Pas celui auquel on aurait pensé ! Et c’est bien triste aussi. La fin du mois d’août approchait à grands pas ! L’école allait reprendre. Pour moi c’était un cas de conscience. Les élèves allaient envahir la cour, à 4 mètres du fameux poteau en bois qui était le délice du frelon. Il y avait un véritable risque pour les enfants. Il m’a fallu prendre une affreuse décision mais impossible de faire autrement. Je devais assurer la sécurité des élèves. Je suis allé voir les pompiers et leur ai demandé de trouver une solution au problème. Ce qu’ils firent avec diligence : échelle pour atteindre le toit, projection de produit pour détruire les frelons qui se trouvaient en réalité sous le toit, dans les combles abritant les chambres mansardées de mes enfants alors absents. Pendant longtemps l’odeur épouvantable s’était répandue et avait imprégné les deux chambres ! Heureusement mes enfants étaient internes, loin de Pornic !

Je ne sais pas si cette histoire finit bien. D’une certaine façon j’ai des regrets. Mais pouvait-on faire autrement ? Je ne crois pas !

 

La chronique de Michel Bordat : Trois semaines de bonheur vécues avec mon ami le frelon
La chronique de Michel Bordat : Trois semaines de bonheur vécues avec mon ami le frelon

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PORNIC
Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard

Le petit cheval aux curieux yeux verts a résisté au grand froid et maintenant au brouillard pénétrant...

Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard
Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard
Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard

Heureusement on leur a apporté un peu de foin...

Les petits chevaux crottés s'ennuient un peu. Ils se tiennent serrés les uns contre les autres, puis de temps à autres, se fâchent !...

Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard
Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard
Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard
Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard

On passe son temps comme l'on peut quand on est un petit cheval perdu dans le brouillard du marais de Lyarne...

(Le marais de Lyarne est une zone naturelle située aux Moutiers, dans le fond de la baie de Bourgneuf, à la limite entre la Vendée et la Loire-Atlantique)

Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard
Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard
Les petits chevaux du marais de Lyarne dans le brouillard

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #PePoPo (Petite Politique de Poche)
Le petit journal des élections : Faut-il partager le travail ?

Une partie des socialistes et des écologistes pense avec Hamon et Mélenchon que les robots vont remplacer les travailleurs en chair et en os et que les emplois vont inévitablement baisser. C’est oublier qu’il faut des hommes pour créer les robots et les contrôler. L’autre oubli est que avec l'augmentation de la durée de la vie, tout ce qui est service à la personne et du domaine de la santé dégage de nouveaux besoins et de nouveaux services, donc de nouveaux emplois.

Le plus probable est une augmentation des tâches qualifiées, mais aussi, en parallèle, de nombreuses tâches moins qualifiées, toutes nécessitant un niveau de formation en hausse.

Par ailleurs on commence à assister à la naissance désordonnée de nouveaux emplois grâce aux développements d’internet et des NTIC* L’exemple le plus frappant en est UBER. or, pour l’instant ces emplois, peu sécurisés, représentent beaucoup de temps passé au travail sinon à travailler, supposant attente et disponibilité. Ils ne vont pas dans le sens de la diminution du travail mais de son augmentation !

Il est exact que les robots et les nouvelles technologies vont accroître la productivité, mais les besoins dans notre pays et dans les pays en développement étant énormes et les normes environnementales devenant plus sévères, on est loin d'arriver à saturation !

Alors faut-il partager le travail et ramener sa durée à 32 Heures ? La France est le seul pays qui a institué la durée officielle à 35 heures. Cela n’a pas diminué le chômage mais seulement augmenté le confort de ceux qui ont la chance d'avoir un emploi.

Jusqu'à preuve du contraire, ce n’est pas le travail qu’il faut partager ni un hypothétique revenu universel qu'il faut instituer mais ce sont les revenus du travail qu'il faut équitablement partager. Ces fausses bonnes idées de Hamon et Mélenchon ne contribueront qu'à augmenter le chômage et celui des jeunes en particulier, le contraire de ce qu'elles sont censées faire. Ces politiciens ont oublié ou font semblant d'oublier que l'enfer est pavé de bonnes intentions !

*NTIC = Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Publié dans : #La playmouette du dimanche

La playmouette fait sa toilette. Pour cela pas besoin de savonnette, elle se contente d’une eau pas très nette et pour se sécher, pas de serviette !

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Svetlana Kazykina en concert

Svetlana est professeur de piano à Pornic. Elle est d'origine ukrainienne et pratique la musique comme sa mère et son père, Slava, bien connu dans la région. Elle donnait un concert de musique russe, hier soir, en l'église de Sainte-Marie-sur-Mer : les saisons de Piotr Tchaikovski et les tableaux d'une exposition de Modeste Moussorgski.

Un beau concert où l'âme russe, dont Svetlana est une gracieuse représentante,  s'exprimait avec talent.

L'école russe de piano incite les artistes à garder un visage relativement neutre. J'ai tout de même essayé de saisir quelques unes des belles expression de cette artiste...

Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert
Svetlana Kazykina en concert

Voir les commentaires

Publié le par alain BARRE
Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer

 Moins 5° hier matin sur le sentier côtier de Sainte-Marie, mais une balade magnifique !

Effet de brume dans le lointain, mouettes et cormorans qui traversent  les flamboiements du ciel du matin...

la côte est encore dans l'ombre et l'on distingue la masse des chênes verts qui la rendent si agréable...

Je reviens près des maisons. Le soleil est juste derrière une villa et découpe arbre et bâtiment en ombres chinoises....

Froide mais magnifique journée ! une journée qui commence bien !

Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer
Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer
Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer
Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer
Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer
Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer
Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer
Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer
Lever de soleil sur Sainte-Marie-Sur-Mer

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog